Fil info
18:52La fabrique d’un journal. Imprimerie Rivet. Éditeur de . Colère aussi de savoir que l’, après… https://t.co/UrC2sD3iXM
14:19 Formidable 👍
13:42Le surnom de "Poupou" lui a été donné par un journaliste du quotidien communiste du Centre, di… https://t.co/iG6trKRIOz

Salon Histoire de Femmes : un patchwork poétique inspirant

Que de poésie dans l’univers créatif du Salon Histoire de Femmes  organisé par l’association aixoise «Points Pluriels» !
Un succès : mille visiteurs en quatre jours pour cette manifestation artistique.
Une inauguration des plus remarquées de par son originalité puisque c’était une rétrospective de l’habillement de 1900 à notre époque, qu’illustraient une vingtaine de femmes costumées, moment plein de charme, très apprécié, offert aux invités du vernissage de ce salon.
Un vent de bien-être enveloppait les visiteurs de cette exposition qui flânaient entre les stands d’exposants-vendeurs regorgeant de trésors. Une fragrance aux effluves de l’enfance parfumait de sa présence  le Centre Culturel Jacques-Prévert pour tous les adultes qui ont grandi dans une famille où la maman dotée de doigts en or, savait jouer de sa dextérité pour améliorer son chez-soi où fleurissaient chemins de table, nappes brodées, points de croix aux murs… objets recyclés et customisés telle une poche ratée en laine gris perle qui par magie, se transformait joliment en pantalon pour poupée... mais plus essentiels, créer des vêtements pour ses enfants, parfois brodés.
Ainsi, c’était l’hommage aux créatives qui parfumait ce centre culturel ces quatre jours qui se déroulaient dans une ambiance chaleureuse où étaient admirées robes de mariées dès l’entrée prometteuse ; des stands regorgeant de matières premières exploitables telles que boutons, coupons de tissus, rubans ou autres colifichets qui ornaient toutes ces créations artisanales ; ces stands qui débordaient d’une richesse infinie pour toutes ces femmes qui se plaisent à broder au point de croix, au ruban, ou simplement marier des coupons de tissus mixtes en vue d’un patchwork où fleuris, unis ou imprimés se pacsent à loisir, preuve que la différence se plaît à s’épouser et rayonne l’un par l’autre autrement dit se mettent en valeur mutuellement.  
Tous ces ouvrages réalisés qui, outre le fait de personnaliser l’habitat, le rendent chaleureux et le parfument d’une ambiance qui fleure bon la zénitude absolue.
Elisabeth Carreaud

jordan retro 11 mens soccer