Boulazac sombre en Bourgogne

PRO A : Dijon 101 - Boulazac 81

Arrivés la veille dans la cité des Ducs, et peut-être portés par la victoire des Espoirs en lever de rideau (88-95 a.p.), les visiteurs démarrent pourtant le match pied au plancher.
A l'image d'Ubel, qui dunk ligne de fond, l'entame est prometteuse (6-9, 4e). Sauf que les Bourguignons ne tardent pas à répondre. Portés par un duo Julien-Brown très en vue (16 points à eux deux dans l'acte 1), les Dijonnais prennent les commandes et virent en tête à l'issue du premier quart-temps (25-19, 10e).
Un avantage qui ne va cesser de gonfler tout au long des dix minutes suivantes. Malgré un Ubel au four et au moulin (17 points et 4 fautes provoquées à la pause), Boulazac est dominé (31-21, 13e). Pearson inscrit cinq points de suite (41-28, 17e) avant que JJ Frazier, au buzzzer, ne donne quinze longueurs d'avance aux siens (51-36, 20e).
Et les choses vont aller de mal en pis au retour des vestiaires pour les coéquipiers d'Anderson (meilleur marqueur côté Boulazac hier soir avec 21 points). Portés par Julien, fraîchement appelé en équipe de France par Vincent Collet, les joueurs de Laurent Legname signent un 14-0 en deux coups de cuillère à pot (65-36, 24e). Les changements d'options défensives et le temps mort posé par coach Bergeaud ne suffisent pas à changer la physionomie de la rencontre. Dijon poursuit son cavalier seul et tue quasiment tout suspense à l'aube du dernier quart-temps (78-49, 30e).
Les dix dernières minutes n'apportent alors guère plus d'enseignements, mais permettent malgré tout au jeune Aygalenq de se mettre en évidence (3 sur 3 à trois points).
Privés de Gauthier (genou), mais aussi de Salmon (en attente d'un heureux événement et resté en Dordogne), les Boulazacois ne peuvent que constater les dégâts et la supériorité de leur adversaire du jour (91-61, 35e). Malgré un baroud d'honneur intéressant dans les cinq dernières minutes, il faudra assurément faire bien mieux dans quinze jours, au Palio, pour tenir tête à un autre prétendant aux playoffs, la SIG Strasbourg.
Bruno Chevret (CLP)

Dijon 101 – Boulazac 81
(25-19, 26-17, 27-13, 23-32)
Dijon : 27 paniers à 2 points sur 39 tentés, 12 à 3 points sur 29, 11 lancers francs sur 14.  19 rebonds, 26 passes décisives, 7 balles perdues. 19 fautes personnelles.
La marque : Brown (15), Sulaimon (14), Julien (14), Alingue (16), Pearson (10) puis, Bigote (14), Frazier (4), Taylor Jr (4), Loum (10), Burell (0), Dorez (0)

Boulazac : 22 paniers à 2 points sur 31 tentés, 7 à 3 points sur 13, 16 lancers francs sur18. 29 rebonds, 14 passes décisives, 22 balles perdues. 19 fautes personnelles.
La marque : Sanchez (6), Ubel (17), Meacham (16), Anderson (21), Jackson (8) puis, Oniangue (0), Aygalenq (9), Vargas (4), Labanère (0), Kerckhof (0), Hangoue (0)

Air Jordan XVIII 18