Panazol-Feytiat maîtrise Auch

NM3 : Panazol-Feytiat 73 - Auch 69

Dans un match très serré tout du long, l’écart entre les deux équipes n’a pas dépassé les 6 points. Troisième de la poule avant le match, Auch a tenu son rang. Mais Panazol a semblé contrôler la rencontre et a respecté son plan de jeu.
Après quelques minutes d’hésitation de par et autre, Panazol commence le match par le bon bout grâce à Faurie. Dadie joue les ramasse miette et Minot feinte droite pour passer à gauche (10-5, 4e). Minot est intenable dans la raquette (18-12, 7e). Auch passe en zone, et ralentit Panzaol malgré Dadie (22-21, 10e).
Panazol repart par Renoux-Pollet et Faurie sert magnifiquement Minot dans la raquette (32-28, 15e). Auch demande un temps-mort et passe en zone 3-2. Mais Panazol trouve des solutions en insistant à l’intérieur par Minot à nouveau (38-32, 18e). Auch s’accroche car Panazol ne trouve pas la mire à longue distance et revient à 40-38. Dadie récupère un rebond après un shoot raté de Rafaillac et envoie tout le monde aux vestiaires avec un mini break (42-38).
La seconde mi-temps voit les deux équipes monter tout doucement leur niveau d’agressivité défensive. Enfin, Meyze un tir longue distance (47-41, 21e). Mais Panazol passe en défense de zone et Auch ajuste la mire à 3 points (47-46, 22e, puis 49-52, 23e). Brun réunit ses troupes et remet une défense individuelle en place. Et cela repart avec Minot à l’intérieur et Rafaillac à l’extérieur (57-55, 29e). Boutchou-Makité tente des accélérations et finalement les conclut aux lancers-francs (61-58, 30e).
Les défenses prennent le pas sur les attaques. Auch a un coup de chaud à 3 points et passe devant (65-67, 36e). Minot et Dadie reprennent leur marque avec autorité. Dadie donne l’avantage aux siens à 40 secondes (71-69). Auch qui n’était pas dans la pénalité doit faire des fautes. Le chrono s’écoule. Panazol se retrouve aux lancers-francs. Faurie ne tremble pas et confirme la victoire du PFB : 73-69.
« On se méfiait beaucoup de leur adresse. On a réussi à la contrôler par moment. Mais ils étaient tous dangereux. Leur zone a coupé nos extérieurs, donc on a eu de l’espace à l’intérieur. Avec cette victoire, on reste dans le haut du tableau et on veut y rester. On veut faire parler de Panazol », nous a déclaré Alan Brun à la suite de la rencontre.
Franck CHRéTIEN (CLP)

jordan shoes for sale outlet black