Fil info
11:26Brive-la-Gaillarde : Le petit commerce is not dead ! -> https://t.co/ZJMbZxtHmr
07:28France : Façon canicule jusqu’à Périgueux -> https://t.co/ezfk0oCtNH
07:27# # - : Payer pour stationner ou comment se prendre la tête -> https://t.co/QChwZhUyRk
07:27# # - : Payer pour stationner ou comment se prendre la tête -> https://t.co/SEUDBqk9HM
07:19# # - -Vienne : Liaison Limoges-Poitiers: des opérations d’aménagement en cours d’étude -> https://t.co/kkHAjvLRbf
07:14France : D’importants travaux débutent lundi -> https://t.co/1SH5xI7j8w
07:06Région : Près de 400 cavaliers en lice à Pompadour -> https://t.co/v61HQKUKwp
06:55Castels : Un gîte du Périgord Noir ravagé par le feu -> https://t.co/Iz0fpC1sK2
01:30Région : Fête de la forge de Palisse, une passion à partager | L'Echo https://t.co/9dyMJ8LwRn via
20:15Périgueux : Terminus Périgueux pour Julien -> https://t.co/UpphNbAls3
20:11Dordogne : Les vacances, un droit pour tous -> https://t.co/R4vko1MZyr
18:46Châteauroux : La Banque de France pour une bouchée de pain -> https://t.co/dXJTOwS5SN
18:41RT : Notre maison brûle regarde l' et tente de faire oublier qu'il a validé l'accord UE-Merco… https://t.co/VbZVVraRbs
18:30Montgivray : Deux jours auprès des agriculteurs -> https://t.co/f1hifxaiSV
16:51 C'est triste......très triste
16:48Le jeune Tristan a été retrouvé mort en fin de matinée par les gendarmes. D'importants moyens avaient été engagés p… https://t.co/4oB5Qe6mER
15:59Sarlat-la-Canéda : Les Musicales : splendide partition à deux -> https://t.co/uGRZcLuSUS
13:26Le Lardin-Saint-Lazare : Dans le Sarladais, il percute un piéton... et poursuit sa route -> https://t.co/PbPfiKGMAT

Cloître des Récollets : la CAB fait l’aumône auprès des mécènes

Patrimoine

La communauté d’agglomération bergeracoise lance une souscription pour la restauration du cloître des Récollets. Les dons se feront via la Fondation du Patrimoine.

La restauration du cloître des Récollets doit permettre la création d’une nouvelle scénographie sur la thématique de Cyrano de Bergerac. Initialement prévu sur un espace de 150 m2, ce projet de musée englobé dans le déménagement de l’office de tourisme au sein de la Maison des Vins, ne cesse de s’étoffer et vise aujourd’hui à s’étendre sur 400 m2 de la bâtisse bergeracoise du XIIème siècle. « Au fil de nos recherches sur le héros d’Edmond Rostand, nous découvrons une multitude de facettes du personnage qui nous amène aujourd’hui à redimensionner le projet de départ », indique Frédéric Delmarès, le président de la CAB.

« L’ouverture de l’Espace Cyrano en 2020 », Frédéric Delmarès

C’est ainsi la bagatelle de 164 000 euros que l’agglomération espère pouvoir récolter via ce financement participatif que la collectivité a choisi de confier à la Fondation du Patrimoine. « C’est une site patrimonial remarquable qui nécessite aujourd’hui de multiples restaurations », précise Roland de Beaucé, délégué départemental de la Fondation, « il s’agit notamment des toitures de la galerie et de la coursive, des menuiseries, ainsi que la sécurisation pour l’accueil du public ». Chaque année, l’organisme est sollicité pour une douzaine de projets en Dordogne. Sur ce dossier, le représentant l’avoue : « Nous sommes ici sur une souscription plus conséquente, la moyenne étant de quinze mille euros ». Lancé en mai dernier, cet appel aux dons n’a cependant pour l’heure pas du tout séduit les Bergeracois, et la cagnotte affiche à ce jour un triste zéro. L’agglomération mise néanmoins sur les avantages fiscaux de cette souscription pour encourager les donateurs : de 60 à 75 % de la somme versée en réduction d’impôt selon que vous êtes un particulier ou une entreprise. La CAB va plus loin en récompensant les plus généreux d’une soirée privative gastronomique, d’une entrée à vie à l’Espace Cyrano, et même d’une inscription de leur nom sur une plaque. « L’idée est vraiment d’impliquer les Bergeracois dans cette aventure, de les faire se sentir concernés par le développement du territoire », poursuit le président de la collectivité. A croire que les administrés qui paient servilement leurs impôts n’ont guère d’intérêt pour leur patrimoine. Ils n’auront en tout cas pas droit à leur nom sur une jolie plaque, ni à une entrée gratuite au musée, pas plus qu’à un repas gastronomique. Appauvrir les recettes de l’Etat, c’est encourager le désengagement de celui-ci dans la solidarité nationale. Mais apparemment, entretenir une culture du mécénat défiscalisant pour financer des infrastructures d’intérêt général par des subventions privées, et instituer le tout comme un réflexe en matière de recettes, ça ne semble pourtant choquer personne. Alors pourquoi ne pas lancer demain une souscritpion pour la maternité, pour les écoles ou les transports ? En attendant, pour l’abattement c’est sur www.fondation-patrimoine.org.

nike air max 90 trends