Fil info
13:16La fête du Bois de la Croix Rouge en mode banquet autour des fameuses farcidures avant la poursuite des festivités. https://t.co/A4ORvCj9Ht
11:26Brive-la-Gaillarde : Le petit commerce is not dead ! -> https://t.co/ZJMbZxtHmr
07:28France : Façon canicule jusqu’à Périgueux -> https://t.co/ezfk0oCtNH
07:27# # - : Payer pour stationner ou comment se prendre la tête -> https://t.co/QChwZhUyRk
07:27# # - : Payer pour stationner ou comment se prendre la tête -> https://t.co/SEUDBqk9HM
07:19# # - -Vienne : Liaison Limoges-Poitiers: des opérations d’aménagement en cours d’étude -> https://t.co/kkHAjvLRbf
07:14France : D’importants travaux débutent lundi -> https://t.co/1SH5xI7j8w
07:06Région : Près de 400 cavaliers en lice à Pompadour -> https://t.co/v61HQKUKwp
06:55Castels : Un gîte du Périgord Noir ravagé par le feu -> https://t.co/Iz0fpC1sK2
01:30Région : Fête de la forge de Palisse, une passion à partager | L'Echo https://t.co/9dyMJ8LwRn via
20:15Périgueux : Terminus Périgueux pour Julien -> https://t.co/UpphNbAls3
20:11Dordogne : Les vacances, un droit pour tous -> https://t.co/R4vko1MZyr
18:46Châteauroux : La Banque de France pour une bouchée de pain -> https://t.co/dXJTOwS5SN
18:41RT : Notre maison brûle regarde l' et tente de faire oublier qu'il a validé l'accord UE-Merco… https://t.co/VbZVVraRbs
18:30Montgivray : Deux jours auprès des agriculteurs -> https://t.co/f1hifxaiSV
16:51 C'est triste......très triste
16:48Le jeune Tristan a été retrouvé mort en fin de matinée par les gendarmes. D'importants moyens avaient été engagés p… https://t.co/4oB5Qe6mER
15:59Sarlat-la-Canéda : Les Musicales : splendide partition à deux -> https://t.co/uGRZcLuSUS

Papillons Blancs : le jeu de chaises musicales fait débrayer les salariés

Social

Lors d’un conseil d’administration de l’association qui a eu lieu jeudi soir, Francis Papatanasios n’a pas souhaité être reconduit dans ses fonctions de président pour lesquelles la CGT dénonce des irrégularités.

Au cœur d’une polémique concernant notamment ses notes de frais jugées excessives, Francis Papatanasios a donc ce jeudi rendu son tablier. « Je vais passer la main, je crois que j’en ai assez pris », confiait ce dernier à nos confrères de Sud-Ouest. D’autres diraient plutôt qu’il s’est grassement servi, mais ça c’est juste une question de sémantique... Dans les faits, il est reproché à celui qu’il conviendra désormais d’appeler l’ancien président, d’avoir englouti pour la seule année passée plus de vingt mille euros de frais de bouche et de déplacement dans le cadre de ses missions, auxquels s’ajoute un chèque qui avoisinerait les deux cent mille euros au titre de congés non pris.

« Débrayage mardi pour dénoncer ce système », la CGT Papillons Blancs

Ce ne sont pas les mots qu’use la CGT des Papillons Blancs qui a révélé ces dysfonctionnements il y a quelques semaines, malgré tout cette situation pourrait dangereusement s’apparenter à du détournement d’argent public. Mais sur ce terrain glissant, le syndicat préfère avant tout dénoncer ces agissements qui à ses yeux « ne respectent en rien les statuts, ni l’éthique et les valeurs de l’association ». Dans l’œil de ce cyclone, Francis Papatanasios a donc préféré ne pas briguer de nouveau mandat de président. Pour autant sa décision est loin d’avoir apaisé les tensions sociales. « Francis Papatanasios sort du bureau associatif, mais reste membre du conseil d’administration », indique Christel Morin-Castagnier, déléguée CGT des Papillons Blancs qui déplore de plus que cette réunion n’ait fait que « promulguer la trésorière adjointe Françoise Béraud au poste de présidente, et le maintien du trésorier comme des secrétaires ». En clair, on prend les mêmes et on recommence en toute impunité. Ce micmac ne satisfait évidemment en rien le syndicat. « Que le président s’appelle Pierre, Paul ou Jacques, le constat est le même », tempête la représentante CGT, « les choses n’ont absolument pas changées, la situation demeure entière dans le sens où notre demande depuis le 13 juin est la dissolution du bureau associatif ». Pour le syndicat, il est hors de question de revenir sur cette revendication. « Sans ça, ce fonctionnement insupportable va perdurer. La CGT va continuer de pointer les dysfonctionnements et mettre chacun de leurs protagonistes devant leurs responsabilités ». Depuis l'annonce de ce « nouveau bureau », un tract est diffusé sur l’ensemble des établissements de l’association appelant les quatre cent trente salariés des Papillons Blancs à débrayer mardi prochain. « Cela fait plus de six mois que nous essayons de nous faire entendre de la direction, sans résultat », poursuit Christel Morin-Castagnier, « on change désormais de braquet, et passe à une autre forme d’action en espérant cette fois que nos revendications soient prises en compte ».

Nike Tn Air Max Plus