Fil info
13:50RT : utilise une loi "antiterroriste" pour empêcher un journaliste militant allemand de couvrir le contre… https://t.co/VQUtiOmz7j
13:50RT : La fête du Bois de la Croix Rouge en mode banquet autour des fameuses farcidures avant la poursuite des festivités. https://t.co/A4ORvCj9Ht
13:49RT : Brive-la-Gaillarde : Le petit commerce is not dead ! -> https://t.co/ZJMbZxtHmr
13:16La fête du Bois de la Croix Rouge en mode banquet autour des fameuses farcidures avant la poursuite des festivités. https://t.co/A4ORvCj9Ht
11:26Brive-la-Gaillarde : Le petit commerce is not dead ! -> https://t.co/ZJMbZxtHmr
07:28France : Façon canicule jusqu’à Périgueux -> https://t.co/ezfk0oCtNH
07:27# # - : Payer pour stationner ou comment se prendre la tête -> https://t.co/QChwZhUyRk
07:27# # - : Payer pour stationner ou comment se prendre la tête -> https://t.co/SEUDBqk9HM
07:19# # - -Vienne : Liaison Limoges-Poitiers: des opérations d’aménagement en cours d’étude -> https://t.co/kkHAjvLRbf
07:14France : D’importants travaux débutent lundi -> https://t.co/1SH5xI7j8w
07:06Région : Près de 400 cavaliers en lice à Pompadour -> https://t.co/v61HQKUKwp
06:55Castels : Un gîte du Périgord Noir ravagé par le feu -> https://t.co/Iz0fpC1sK2
01:30Région : Fête de la forge de Palisse, une passion à partager | L'Echo https://t.co/9dyMJ8LwRn via
20:15Périgueux : Terminus Périgueux pour Julien -> https://t.co/UpphNbAls3
20:11Dordogne : Les vacances, un droit pour tous -> https://t.co/R4vko1MZyr
18:46Châteauroux : La Banque de France pour une bouchée de pain -> https://t.co/dXJTOwS5SN
18:41RT : Notre maison brûle regarde l' et tente de faire oublier qu'il a validé l'accord UE-Merco… https://t.co/VbZVVraRbs
18:30Montgivray : Deux jours auprès des agriculteurs -> https://t.co/f1hifxaiSV
16:51 C'est triste......très triste
16:48Le jeune Tristan a été retrouvé mort en fin de matinée par les gendarmes. D'importants moyens avaient été engagés p… https://t.co/4oB5Qe6mER
15:59Sarlat-la-Canéda : Les Musicales : splendide partition à deux -> https://t.co/uGRZcLuSUS

Nouvelles Galeries : expropriation lancée contre les Ets Mouret

Urbanisme

Ville et agglomération changent de braquet pour faire avancer le projet des Nouvelles Galeries en lançant conjointement une procédure d’expropriation à l’encontre du commerce Mouret.

Si le dossier des Nouvelles Galeries est depuis plus de deux décennies le chat noir des municipalités successives, sa restauration est désormais entrée dans sa phase concrète. Les démarches d’intimidation entreprises par l’agglomération et la municipalité ont en effet réussi à encourager le propriétaire de la bâtisse Gérard Teulet à accélérer les travaux. Pour rappel, les deux collectivités signaient il y a bientôt deux ans une convention avec l’Etablissement Public Foncier afin de pouvoir exproprier le promoteur si les négociations avec ce dernier continuaient à faire chou blanc.

« Sans ça, je suis inquiet pour l’avenir de la ville », Daniel Garrigue

Cet appui étatique a eu raison de la torpeur de Gérard Teulet qui, d’un seul coup d’un seul, mettait alors les bouchées doubles aux travaux tant attendus sur cette friche commerciale du centre-ville. Mais agglomération et municipalité se heurtent désormais à un nouvel obstacle. Le gérant des établissements Mouret, implantés au cœur même de ce vaste projet, refuse en effet de céder sa boutique bloquant toutes les ambitions de la municipalité et de l’agglomération bergeracoise. « Nous nous retrouvons aujourd’hui dans l’impasse », indique Daniel Garrigue qui déplore le statu quo des négociations avec Bruno Mouret, « nous ne pouvons pas accepter la paralysie de l’opération Cœur de Ville sur le seul fait d’une personne. C’est pourquoi nous avons décidé de franchir une nouvelle étape ». Une procédure d’expropriation, identitique à celle engagée à l’égard de Gérard Teulet, est ainsi envisagée. Elle fera l’objet d’une délibération lors d’un prochain con-seil communautaire. « Cela fait maintenant deux ans que nous discutons avec monsieur Mouret, sans résultat », renchérit Frédéric Delmarès qui juge le commerçant beaucoup trop gourmand, « quand le bâtiment est estimé à un, nous lui proposons deux, il en veut trois. Aujourd’hui, nous arrivons au bout de ce que nous pouvons décemment lui proposer et nous n’avons pas d’autre choix que de lancer cette procédure d’expropriation ». Le président de la CAB, comme le maire de Bergerac, espèrent cependant ne pas devoir en arriver à cet extrême. « Ce processus a permis de débloquer la situation avec monsieur Teulet, nous ne désespérons qu’il en sera de même avec monsieur Mouret », assure Frédéric Delmarès qui pointe l’urgence d’un dénouement dans ce dossier. Le plan Cœur de Ville accordé à Bergerac par le ministère de la Cohésion des territoires exige en effet un certain nombre d’actions concrètes sur le terrain, et ce avant la fin 2022. Sans ça les aides financières promises par l’Etat pourraient bien ne plus être attribuées. « Diverses phases sont programmées, mais dépendent de l’achèvement du projet des Nouvelles Galeries », poursuit le président de l’agglo, « nous sommes donc contraints par cette échéance, et par l’engagement que nous avons pris auprès des Bergeracois. On ne pourra pas nous reprocher de laisser faire ». Si Bruno Mouret campe sur ses décisions, la procédure d’expropriation pourrait s’étaler sur deux ans, sans compter les possibles contentieux qui rallongeraient alors ce délai. Mais ce n’est qu’à ce prix là que peut être un jour, les deux hôtels, les commerces et certains services de la CAB pourront s’installer dans ces Nouvelles Galeries qui n’ont décidément pas fini de faire parler d’elles.

Sneakers Ash Shoes