Fil info
21:49Très nombreux avec notre maire Vincent Millan pour défendre notre territoire de mobilité https://t.co/gCKHfA1Hga
20:16 Rétablissons les faits réels : a publié une image de cette cérémonie.
09:51L toujours avec nous et dans notre ❤️ le faire vivre une urgence !! https://t.co/WkKC72f5CT
09:20Aujourd’hui jour de soutien à Sylvie postière à qui passe en conseil de discipline ✊🏼… https://t.co/eRtiBqNEM9

Drôle d’odeur dans la voiture

Faits-divers

Classique contrôle routier de la police à Bergerac, dans la nuit de samedi 21 septembre à dimanche 22 septembre 2019… au cours duquel les fonctionnaires ont mis la main sur des stupéfiants.

Les policiers sont postés rue Clerat, il est 0 h 30, quand ils font stopper le conducteur d’un véhicule. A bord, il y a une passagère, sa compagne. Mais, quand celui-ci ouvre la vitre de la voiture pour remettre ses papiers aux fonctionnaires, une odeur caractéristique se dégage. 

LIRE AUSSI : Un commerçant de Bergerac dort à l'hôtel… et prend la poudre d'escampette

Les policiers demandent si leur interlocuteur n’est pas en possession de cannabis. Si. Et il remet un grinder et un petit sachet contenant 1 gramme d’herbe. Au regard de la puissance odoriférante de l’habitacle de la voiture contrôlée, les policiers restent perplexes. Ils demandent à jeter un œil dans le coffre... et, dans des sacs de courses, ils trouvent 5 sachets d’herbe équivalant au total à 80 grammes, un poids qui semble modeste mais qui représente du volume... 

LIRE AUSSI : A Brantôme, les Gilets Jaunes à l'assaut de la mairie

Il se trouve que le conducteur a également de l’argent liquide sur lui et qu’il y en a un peu dans la voiture... ce sont 480 € que les policiers trouvent cette fois. Inévitablement, le couple a été placé en garde à vue. Si la demoiselle de 20 ans a été reconnue comme usagère simpleson compagnon a écopé d’une COPJ, qui a été fixée au 25 février 2020 pour détention, transport et usage de stupéfiants

LIRE AUSSI : A Lalinde, la SEPANSO 24 rappelle que "les écolos ne sont pas les ennemis des éleveurs"

Le couple, qui est originaire de Cugnaux (Haute-Garonne), est inconnu des services de police. Le jeune homme, âgé de 24 ans, a indiqué qu’il allait chez ses parents à Toulouse, où l’herbe était meilleure. 

 

Son véhicule BMW a été confisqué car il avait servi au transport de stupéfiants : c’est une saisie d’avoirs criminels.

Fabienne Ausserre