Ils commencent à marcher pour les municipales

La république en marche

Les parlementaires de La République en marche (LREM) ou apparentés ont récemment organisé une réunion publique départementale.
Ce rendez-vous était destiné à effectuer un premier état des lieux de la situation nationale et départementale et débattre autour de la politique départementale. Mais ce sont surtout les élections municipales que visent avec gourmandise ces élus qui ne font preuve d’aucun esprit critique sur l’action de leur poulain, le petit banquier, et de son gouvernement. Le plan pauvreté, « reconnu par tous comme d’excellente qualité », le respect de la ruralité avec « le budget dédié aux collectivités en hausse », ou un «ministère des Territoires », respect qui se traduit aussi par le maintien « du même nombre d’enseignants malgré une baisse de la démographie scolaire, des nouvelles conventions collectives pour les écoles, auxquelles on voudrait associer les collèges », autant de points qu’ils avancent avec certitude. Pourtant, le fameux plan pauvreté est décrié par de nombreuses associations caritatives, les collectivités souffrent et ne peuvent compter sur des dotations qu’en fusionnant, ce que toutes ne sont pas prêtes à faire, quant à l’enseignement, l’annonce de suppressions de postes plane toujours sur le ministère de l’éducation nationale. Mais ce qui motivait surtout cette réunion, c’est l’échéance des municipales, pour lesquelles, visiblement, les élus Lrem espèrent rafler la mise comme ce fut le cas pour les Législatives. Ils oublient juste qu’à l’époque, ils avaient surfé sur la vague Macron et le rejet des combines et des professionnels de la politique. Depuis, Macron a montré son vrai visage, et sa côte de popularité a initié une descente vertigineuse qui ne semble pas prête de s’arrêter. Les parlementaires expliquent avoir organisé leur réunion publique en deux moments, l’un sur la thématique des municipales, l’autre sur la façon « de décliner les valeurs progressistes en Dordogne ». Elles le sont déjà, et largement, dans ce département qui a toujours su résister. Pour les élections municipales, les élus Lrem vont aller « à la rencontre des citoyens, des associations, des élus, pour montrer qu’on veut jouer un rôle lors des prochaines municipales». Pour eux, « on entend beaucoup de critiques sur l’action du gouvernement et des députés. C’est important de venir expliquer ses impacts pour les habitants de la Dordogne également ». Enfin, c’est aussi un moment pour rencontrer les adhérents du mouvement, , « car nous n’en avons pas souvent l’occasion. Nous sommes plus souvent à Paris que dans notre circonscription ».

Air Force 1 Ultra Flyknit 2.0 - Black