Douche froide pour les supporters du CAB

Rugby

La déception était énorme en ville après la défaite sur le fil contre Bayonne (19-21) en finale de Pro D2.
Et le silence s’est fait. D’un coup de pied à la dernière seconde Martin Bustos Moyano a éteint toute une ville. Les milliers de supporters réunis sur le parvis du théâtre n’auront pas leur fête. Et pourtant ils y ont cru en poussant leur équipe pendant ces 80 minutes. Cruel ! Une énorme frustration que les plus jeunes ont eu du mal à contenir essuyant parfois des larmes sur ces joues qu’ils avaient pourtant teintées des couleurs de leur club de cœur. Pour les plus anciens, l’amertume a pu aussi prendre la forme de la colère fustigeant après le coup de sifflet final le manque d’ardeur des supporters réunis hier à Brive. Privé de cette victoire qu’ils commençaient à entrevoir quelques minutes plus tôt, le manque d’ardeur à Brive n’y était pourtant pour rien. Car les raisons de cet échec étaient toutes à Pau. L’indiscipline en fin de match a simplement privé Brive de sa fête et le CAB de son titre.
Un maul écroulé est c’est finalement Bayonne qui hier soir a célébré ses héros. Mais si les troupes de Jeremy Davidson ont manqué leur chance au grattage, il leur reste désormais le tirage, dimanche prochain au Stadium face à Grenoble pour espérer rejouer en Top 14 la saison prochaine.  
Une dernière chance pour les supporters d’avoir enfin cette fête tant attendue et dont ils ont été dépossédés hier.

Air Jordan XIII Melo PE