Les urgences en état d’urgence

Centre Hospitalier

L’intersyndicale CFDT, CFTC, CGT et FO lancent un appel à la grève illimitée à partir du mercredi 26 juin, minuit. Un mouvement de grève qui rejoint celui du national et qui fait suite à celui du 11 juin dernier où des banderoles avaient été érigées sur lesquelles on pouvait lire «personnels en souffrance», «Galère, colère, grève». Les témoignages faisaient état «d’un ras-le-bol en plus de l’épuisement».

Tous dénoncent des conditions de travail qui se détériorent de plus en plus depuis le début de l’année. Les syndicats revendiquent une augmentation des effectifs en lien avec la charge de travail du service des Urgences. Le respect des repos prévus au planning. Une augmentation des salaires. Pour l’intersyndicale, les recrutements H24 d’un ou une infirmièr(e), d’un ou une aide-soignant(e), d’un médecin à l’accueil, d’un brancardier et d’un  administratif sont largement justifiés. Ils souhaitent voir le respect et le maintien du poste de renfort même en cas d’absentéisme, le respect des temps de repas et de pause, le rachat des heures supplémentaires pour tous, du matériel adapté aux urgentistes.

Air Zoom Pegasus 33