Un site web pour faire le bilan de santé de son entreprise

Economie

Quatre acteurs majeurs de l’économie locale s’associent pour proposer un nouvel outil numérique aux chefs d’entreprises, un dispositif qui dresse le bilan de santé de la société avant de proposer un plan d’action et des pistes d’amélioration.

Quatre organismes*, acteurs du monde de l’entreprise, s’unissent derrière une même bannière, un même outil. Leur leitmotiv ? Mieux vaut prévenir que guérir ! Dans l’Indre en 2014, 53 entreprises ont connu une procédure de liquidation directe, 40% de plus qu’en 2013. L'anticipation, l'évaluation de l'état de santé de l'entreprise et le plan d'actions à mettre en œuvre en vue de dépasser les difficultés permettent de réduire les risques de défaillances mais il est essentiel de réagir à temps avant que des difficultés ne soient insurmontables...
« On sait que le centre d'Information sur la prévention des difficultés des entreprises (CIP) répond aux questions des chefs d’entreprise lorsqu’ils sont au bord du gouffre, explique Paulette Picard, la présidente de la CCI de l'Indre. Le nouveau dispositif « prévenir » permet d’anticiper et de savoir où en est l’entreprise avant qu’il ne soit trop tard. C’est un outil dématérialisé qui permet de jour comme de nuit, de se connecter et de remplir un questionnaire, simple à comprendre mais qui insiste sur les points clefs. »
« Notre outil s’inspire d’un modèle déjà existant en région PACA, précise Jean-Louis Tixier, délégué  départemental  EGEE  Centre. Notre postulat de départ était de trouver un moyen pour aider les gens plus tôt. Actuellement, quand ils viennent nous voir, ils ont en moyenne déjà deux ans de retard. Nous avons donc besoin d’aller encore plus loin dans l’anticipation. L’idée est que chaque entrepreneur vienne au moins une fois par an faire le bilan sur le site internet, de manière à tout de suite réagir si la situation se dégrade. Aujourd’hui, on voit de plus en plus de gens s’orienter vers la liquidation. Il y a encore huit ou neuf ans, les gens faisaient tout pour éviter le tribunal. Si on pouvait intervenir en amont, les difficultés seraient plus faciles à résoudre. »
« Le CIP a vocation à recevoir le chef d’entreprise, à donner une expertise et à le réorienter, explique Guilhem Orgeval, le président du CIP de l’Indre. Aujourd’hui, le problème est double. Il faut d’abord que les chefs d’entreprise nous connaissent pour venir nous voir, et ensuite qu’ils aient conscience d’avoir des difficultés. La question est de donc de les aider à prendre conscience de ces difficultés et à venir consulter. Le but est d’aider les chefs d’entreprise à sortir de leur isolement. »
Libre, gratuit et anonyme, le dispositif est adapté à tout type d’entreprise : service, industrie, agricole, TPE, PME, artisans,...
FR

* Les quatre partenaires : la Chambre  de  Commerce et d'Industrie de l'Indre (CCI), la  Chambre de Métier et de l'Artisanat (CMA), le Centre d'Information sur la Prévention des difficultés des entreprises (CIP) et l'Association EGEE. Plus d’infos : www.commentvamonentreprise.fr

Prévenir pour    mieux guérir
Le dispositif Prévenir est gratuit, totalement confidentiel, à disposition des dirigeants d'entreprise. En répondant  anonymement à une série de questions, l'autodiagnostic permet de tester l'état de santé de l'entreprise. Le plan d'actions associé et l'offre de mise en relation proposés constituent un support méthodologique dont l'usage est laissé à la discrétion des chefs d'entreprise.

nike air max 1 orange