Barilla investit à Châteauroux

Economie

Implanté à Grand pré, l'ouest de Châteauroux depuis le début des années 1970, le site de production de pain de mie et de viennoiseries Harry's situé au sud-ouest de Châteauroux n'offrait pas de possibilités de développement. En 1990, un nouveau site de production avait été créée sur la zone de la Malterie au nord-est de l'agglomération. Fin 2013, le groupe Barilla qui a racheté Harry's en 2008 décide de réunir les deux sites de production.
En mai 2014 est lancé la construction d'une extension de 12 000 m2. Le défi est de taille et le planning serré afin de maintenir la production. Le 18 mai 2015, la première des trois lignes de production transférée redémarre. Avec ses 43 000 m2, l'usine de la Malterie est à ce jour la plus grande boulangerie industrielle de France. Guido Barilla, président du groupe Barilla, est venu en personne hier inauguré les nouveaux locaux en présence des autorités locales et du personnel qui a été associé à cette journée.
L’extension et la modernisation du site de production de la Malterie - 30 millions d’euros - constitue le plus important investissement réalisé par Barilla en France depuis l’acquisition d’Harrys en 2003. Il s'inscrit dans un programme d’investissements extraordinaires sur la période 2014-2016 de 47 millions d’euros, comprenant aussi la construction d’une nouvelle ligne de production de pain 100% mie sur le site de Plaine de l’Ain (près de Lyon) inaugurée en juin 2014 et de nouveaux équipements pour les sites de Valenciennes et Gauchy.
« Pourquoi investir autant d'argent en France ? Parce qu'il est nécessaire pour nous de renforcer notre outil industriel pour qu'il soit le plus efficace possible, explique Miloud Benahouda, directeur général de Barilla France. Nous investissons parce que la marque Harry's est en croissance. D'après une étude récente, elle se classe sixième parmi les dix marques préférées des Français ». « Ces investissements témoignent d'une volonté que l'histoire de Barilla continue de s'écrire en France » appuie Guido Barilla chiffres à l'appui : 535 millions d'euros de chiffres d'affaires en France en 2014, en progression de 4%. Le groupe a obtenu de l'Etat un million d'euros au titre de la prime à l'aménagement du territoire et l'assurance que l'emploi serait maintenu.
« Il ne s'agit pas seulement d'un transfert mais d'une modernisation », précise Sébastien Machet, directeur de l'usine de la Malterie. De nouvelles étuves et un nouveau four long de 45 mètres de long moins énergivore ont été installés. La ligne qui produit l'American sandwich et le 100% mie tourne sept jours sur sept et vingt-quatre heures sur vingt-quatre avec un process d'une durée de dix heures. Il ne s'écoule pas plus de vingt-quatre heures entre la production et la mise en rayon.
Les deux autres lignes seront transférées en octobre prochain et en avril 2016. Cette date marquera l'abandon définitif du site de Grand Pré.

Lebron Soldiers XI 11