Fil info
20:15Périgueux : Terminus Périgueux pour Julien -> https://t.co/UpphNbAls3
20:11Dordogne : Les vacances, un droit pour tous -> https://t.co/R4vko1MZyr
18:46Châteauroux : La Banque de France pour une bouchée de pain -> https://t.co/dXJTOwS5SN
18:41RT : Notre maison brûle regarde l' et tente de faire oublier qu'il a validé l'accord UE-Merco… https://t.co/VbZVVraRbs
18:30Montgivray : Deux jours auprès des agriculteurs -> https://t.co/f1hifxaiSV
16:51 C'est triste......très triste
16:48Le jeune Tristan a été retrouvé mort en fin de matinée par les gendarmes. D'importants moyens avaient été engagés p… https://t.co/4oB5Qe6mER
15:59Sarlat-la-Canéda : Les Musicales : splendide partition à deux -> https://t.co/uGRZcLuSUS
13:26Le Lardin-Saint-Lazare : Dans le Sarladais, il percute un piéton... et poursuit sa route -> https://t.co/PbPfiKGMAT
12:04RT : | A partir du 26/08, circulation interdite sur la RD 54 en raison de travaux de réhabilitation du barr… https://t.co/f9BPI4XDKC
12:03RT : Toile sous les étoiles : projection gratuite du film "Le sens de la fête" demain soir quartier du Sablard 👉… https://t.co/XK3HYLVfMb
11:57# # - -Vienne : Appel à témoin après la dispartition d'un mineur -> https://t.co/ypw55Tmk1l
08:02Bergerac : Mais ce qu’il va faire chaud, et jusqu’à Périgueux -> https://t.co/KhBlaoNhCR
07:36# # - : L’été une période propice aux chantiers -> https://t.co/pi2HoJbemY
07:33# # - -Vienne : L’opérette fait son festival -> https://t.co/VvELKj8ODX
07:31Région : La bataille de Fatima et son bébé pour obtenir un endroit où dormir -> https://t.co/bcVaVd1HCv
07:28Région : Le futur version arts du cirque -> https://t.co/zW3WQxMwtO
06:41La Bachellerie : Dans l'accident, la voiture se retrouve sur le toit -> https://t.co/MgcYpQDRZl
23:23Villamblard : Une... étoile dans le Bergeracois -> https://t.co/YBWF18vM9i

Découvrir et redécouvrir à l’infini

Chansons et Poésies

Qu’on se le dise ! Le festival DéCOUVRIR entre dans sa 17ème édition dès demain pour s’étirer jusqu’au 16 du mois et prendre ses aises en Corrèze : Tulle, Pompadour, Lubersac, Concèze. Trente poètes, interprètes et musiciens donneront spectacles et récitals. Du baume, des mots, du beau monde à voir et à entendre.

Taratata ! Ne soyez pas bégueule, snobinard ou absolument branché à vouloir voir et entendre disques de platine, stars du classique ou de l’underground. Ici, on vous suggère juste d’être curieux et de venir «DécOUVRIR» voire «re-DécOUVRIR». Ça fait 17 ans que ça dure et c’est gratuit !
C’est qu’ils sont insistants ces Concézards et Concézardes à s’obstiner à organiser un festival poétique et chansonnier en rase campagne. Quand bien même les aides auraient fondu de 40 %, l’édition 2019 aura bien lieu. Et les suivantes viendront. On est corrèzien ou on ne l’est pas !
En 2003, Georges Macary, alors maire du village, avait stimulé le conseil municipal. L’ idée : suivre  celle de Matthias Vincenot. À cette époque, les soirées poésies allaient bon train. Les habitants venaient entendre les beaux mots de l’enfant du pays, né poète, devenu Docteur ès Lettres, professeur de civilisation française à la Sorbonne, décoré du titre de Chevalier des Arts et des Lettres. Outre  ceci, Matthias Vincenot contribue à faire pousser la poésie comme autant d’herbes sauvages. Sociétaire de l'Académie Charles-Cros, avec Thierry Cadet, il fonde le Prix Georges Moustaki en 2011. Également, directeur artistique du concours international de poésie en langue française pour les 15-25 ans, Poésie en Liberté, Matthias Vincenot est l’auteur de maints ouvrages. «Non seulement, les poètes ne sont pas morts mais en plus, ils sont jeunes !» plaisante-t-il. La preuve ? Le festival recevra, entre autres, Eva Pechová, 23 ans, son premier recueil «Sensations dérivées» est paru en 2018. Margaux Lefebvre, sélectionnée pour le prix Apollinaire Découverte 2018. Elle avait publié «Les oiseaux Lacunaires» en 2017. Mélodie Quercron également présente. Membre du collectif TextO !, elle lit ses écrits sur scène. En février 2019, est sorti son premier opus «Si j’ose aimer à temps». De la fraîche poésie !

Expo(ésie) annoncée !

La municipalité a choisi de faire une place d’honneur au créateur du festival. Ses «Instapoèmes», un projet mené avec la photographe Julie Diet, figurent parmi les trois expositions installées à Concèze. On y verra aussi  «La forêt, le bois et l’homme» ou l’histoire de la
forêt en Corrèze. L’incontournable collection de personnages en bois représentant les métiers anciens du musée des miniatures visible à tous moments. Voilà qui marie les genres et les gens dans un bain culturel tout à la fois simple, exigent et performant. «C’est un festival à la portée de tous pour faire vivre la poésie et la chanson en ruralité» présente Pascal Hermand, actuel premier édile de la commune. «Une quarantaine de bénévoles sont investis dans
l’organisation. Ce sont des habitants du village, des artistes, des amis qui reviennent chaque année. Depuis 2015, le festival s’étend à d’autres sites. Une autre façon de croiser les publics» décrit Matthias Vincenot. Chacun se souvient de ses incroyables découvertes «L’année dernière, Anne Sylvestre, 83 ans, a veillé jusqu’à 4 heures du matin et voulait continuer !» D’autres s’émeuvent : «Le concert de Nilda Fernandez était fabuleux. Quand j’ai appris sa mort, cela m’a beaucoup touchée». Tous pensent à Anne Vanderlove, venue en 2010, disparue récemment. Mais toujours la poésie demeure.  
2019 sera fourmillant de talent et sans plus de surprises météorologiques ! «Au moindre risque de pluie annoncé, le concert d’ouverture du 11 août se déroulera à l’abri dans le Manège de l’Orangeraie à Pompadour» préviennent les organisateurs. Le soleil au rendez-vous ? Ce sera sur les terrasses du Château que les spectateurs entendront Hervé Vilard dans un répertoire plus littéraire que populaire. Il chantera Jean Genet, Maurice Fanon, Prévert et Marcel Dimey mais aussi Vincent Delerme et Alex Beaupain.
Pour autant, Capri ne sera pas tout à fait fini... Ce titre connu à l’international et traduit dans plusieurs langues, le public l’attend. Alors il sera chanté. «Les étudiants étrangers de la Sorbonne qui suivent mes cours connaissent tous cette chanson !» s’amuse Matthias Vincenot. Capri a traversé les âges et les frontières. Il s’agira avant tout de découvrir l’artiste dans ses textes de prédilection sobrement accompagné au piano.
La jeune autrice-compositrice Clio revient à Concèze. Elle interprétera ses chansons pop-ciné sentimentales pleine d’une douce indolence. Jusqu’au 16 août, ce sera une suite de voix connues et moins connues, trente artistes en cinq petits jours. À l’instar de Guy Carlier, chansonnier et chroniqueur. Il sera à Tulle le 15 août, à la salle Latreille,  pour évoquer l’écrivain Frédéric Dard. Le lendemain, retour à Concèze, pour présenter les extraits de son prochain spectacle. Avec lui, les sensuelles Sophie Le Cam et Daphné. La première use d’un ton insolent et décalée dans des costumes so kitsch ! La seconde, toute en pop onirique. Sapho chantera Babara, une évidence. Le comédien Jean-Claude Drouot, célèbre pour avoir été Thierry la Fronde dans sa jeunesse, dira Hugo le 13 août toujours à Concèze dans «V. Hugo, l’art d’être grand-père».
Le fil du temps renoué, la trame poétique s’écrit à l’infini...

Sabine Parisot

Le programme

- Dimanche 11 août
Hervé Vilard chante Genet, Fanon, Dimey & Prévert + Clio - 20h30 à Pompadour.
- Lundi 12 août
Sapho chante Barbara + Émilie Marsh + Matthias Vincenot + Jenna Boulmedaïs & Renaud J. Besse - 20h30 à Concèze.
- Mardi 13 août
Europe littéraire par Didier Flamand - 15h à Lubersac
Victor Hugo, l’art d’être grand-père par Jean-Claude Drouot + Céline Caussimon + Garance + Margaux Lefebvre - 20h30 à Concèze
- Mercredi 14 août
Georges Chelon + Fiona Gelin dit Daniel Gelin  + Eva Pechová + lecture des textes des lauréats de Poésies en Liberté - 20h30 à Concèze
- Jeudi 15 août
Guy Carlier Autour de Frédéric Dard + Sophie Le Cam - 20h30 à Tulle, salle Latreille
- Vendredi 16 août
Guy Carlier + Daphné + Éric Guilleton & Didier Sustrac "Cajun ou Créole ?" + Mélodie Quercron + Etienne Champollion - 20h30 à Concèze