Autoroutes et RN : Les hommes en jaune se mobilisent pour leur sécurité

Sécurité routière

En cette semaine nationale de sensibilisation des usagers à la sécurité des agents aux abords des chantiers, la Direction Interdépartementale des Routes Centre-Ouest a donné rendez-vous, hier, aux autoroutiers sur l’aire de repos de l’A20, «Porte de Corrèze», à Masseret.

 

La DIR (Direction Interdépartementale des Routes) Centre-Ouest représente 1 150 km de routes nationales et d’autoroutes, réparties sur douze départements. En France, il en existe onze, qui ont succédé à la DDE (Direction Départementale de l'Equipement). Les DIR s’occupent de l’exploitation, de l’entretien et du développement du réseau routier national non concédé, qui représente 12 000km.
La DIR Centre-Ouest a déjà connu huit accidents depuis le début de l’année. En dix ans ce réseau a été touché par 79 incidents, 55 véhicules détruits et neuf agents de sécurité ont trouvé la mort sur leur lieu de travail. «70% des accidents sont dûs aux poids lourds» rappelle  Romuald Rhodes, responsable du centre autoroutier d’Uzerche.
Pour commencer à sensibiliser les conducteurs de camions, une valise à roulette a été mise en place. Durant leur apprentissage théorique, les futurs conducteurs s'entraînent sur des questions impliquant le comportement aux abords des chantiers. Si cela est encore expérimental, «un déploiement national est prévu pour début 2018» explique Sarah Soffiati qui travaille à la cellule communication de la DIR Centre-Ouest.
Pour les employés de la DIR Centre Ouest, cette journée est importante car elle permet de sensibiliser les usagers de l’autoroutes aux hommes en jaune. Chaque véhicule accidenté représente, en moyenne 60 000 euros de perte. Depuis 2012, les accidents matériels et humains ne cessent d’augmenter. Pascal Bassinet, agent de sécurité depuis 1998, se rappelle de l’accident d’un de ses collègue, dont il a été témoin en 2013 «un poids lourd a tapé dans son  véhicule. Au bruit, il a eu le réflexe de plonger par dessus la visière, et tout lui est passé par dessus, la semi-remorque plus l’autre véhicule. Il est ressorti du trou, choqué, et il a toujours pas repris. Ca va faire quatre ans le 8 juillet.»
Pour Bertrand Gaume, préfet de la Corrèze, cette journée est importante car il faut «préserver la vie des agents qui travaillent pour le bien de tous, et pour que tout le monde puisse partir en vacances, se déplacer normalement. C’est appeler à la vigilance des automobilistes pour qu’ils respectent aussi les travailleurs de la route».

Camille Obry

Air Jordan IV 4 Retro Snake Skin