Une marche blanche contre la violence sur les stades

Football

Dimanche matin, le District de Football de la Corrèze a appuyé son «week-end blanc» d’une marche contre les violences sur et autour
des stades. Quelque 150 personnes ont rejoint le cortège sous une pluie battante.
Déversant froideur et pluie glacée, c’est tout le ciel qui était indigné face aux incivilités et violences qui ont marqué l’actualité des clubs de football amateurs en Corrèze. Rappelons qu’en novembre dernier, lors du match féminin entre Tulle et l’entente Allassac-Ussac-Cublac et celui qui opposait l’équipe de Cornil contre celle des Portugais de Tulle, les arbitres avaient subi agressions, tant verbales que physiques, entraînant pour l’un d’eux,  une incapacité totale de travail (ITT) de vingt et un jours. Envers et contre tout, munis de leur parapluie, les présidents des districts voisins, arbitres, éducateurs et joueurs ont répondu présent à l’appel des membres de celui de la Corrèze : Jean-François Bonnet,  son président et Fabienne Blancey, la vice-présidente et trésorière générale parlent d’une seule et même voix lorsqu’ils condamnent de tels agissements. «Nous souhaitons alerter les autres clubs pour empêcher de telles dérives. Beaucoup d’actions sont menées dans les clubs en faveur du fair-play. Nous devons veiller à ne pas donner une mauvaise image du foot» exprime Jean-François Bonnet sur un ton inquiet et résigné. A leurs côtés,  pour diffuser ce message : Patrick Mattenet, président du District de Dordogne, Philippe Lafrique président du District de Creuse et  membre élu de la Fédération nationale représentant Noël Legraet et  Luc Laflaquière de l’UNAF 19, Serge Simon de l’Amicale des éducateurs de Corrèze et Alex Boudet, représentant de la ligue du football de Nouvelle Aquitaine pour Saïd Ennjimi.
Cet arrêt de jeu forcé n’est pas sans conséquence sur l’organisation de la saison qui pourrait s'en trouver quelque peu perturbée si le sang-froid ne regagne pas les tribunes et les terrains de sport.
Fabienne  Blancey parle d’un phénomène qui ne concerne pas seulement le football : «Lors d’un match récent de basket, les organisateurs ont dû sortir une maman devenue folle face à une décision de l’arbitre!» Autre échauffourée ce samedi, sur le stade de rugby cette fois, lors de la rencontre Tulle-Marmande :  suite à deux cartons rouges, le joueur lotois exclu est venu narguer les supporters tullistes qui n’ont pas su garder leur sang-froid. Résultat : bagarre et match annulé...
En marge de ce week-end blanc, sans match et de la marche, un séminaire autour du fair-play sera organisé au printemps 2018 où toutes les branches de la famille foot seront conviées. Un travail en association avec les services de l’état est également envisagé afin de porter un impact sérieux et «mettre à l’index ceux qui se tiennent mal sur les stades»  ont décidé le président et les membres du District de Corrèze.

Air Jordan XI 11 Kid