Erró et Argentat, une histoire de toile

Festival

Du 18 au 21 juillet prochain, le festival «Histoires de Passages» qui propose des rencontres-promenades, revient à Argentat-sur-Dordogne et ses environs pour une cinquième édition. A cette occasion, le peintre islandais Erró a offert à la ville une toile monumentale à découvrir à la médiathèque.

Quatre jours de promenades et de rencontres au cœur de la Vallée de la Dordogne. Voilà ce que propose le festival «Histoires de Passages» depuis sa première édition en 2015. Cette année, la thématique retenue est «le Réveil des Villages» pour mettre à l’honneur des initiatives locales, innovantes et festives. Au total, ce sont cinquante événements gratuits valorisant les savoirs, les savoir-faire et la création qui sont proposés au public.

Monumentale

Et parmi toutes ces animations, l’exposition Erró sur le peintre islandais du même nom, à la médiathèque d’Argentat, va très certainement attirer l’attention de nombreux curieux. Car l’artiste a réalisé et offert spécialement pour le festival une toile monumentale de 5,50 mètres. «Nous n’étions pas sûr qu’il accepte car c’est un artiste mondialement reconnu qui est très pris», explique Laurent Gervereau, directeur artistique et président d’honneur du festival.
Erró - de son vrai nom Guðmundur Guðmundsson - est un des cofondateurs de la figuration narrative, un mouvement artistique français des années soixante qui prônait le retour de la figuration via des images populaires issues notamment de la bande dessinée. «Un parallèle est souvent fait entre la figuration narrative et le pop-art anglais et américain», précise Laurent Gervereau.

La conception de l’image

Les œuvres de Erró se composent d’images découpées dans différents documents - publicités, affiches de cinéma ou encore photos d’actualité - qui sont ensuite assemblées sous la forme d’un collage réalisé en peinture, en aquarelle ou en impression numérique notamment. «Ce qui compte pour lui, c’est la conception de l’image. Erró a un style bien particulier qui est  reconnaissable entre mille», souligne le directeur artistique.
Pour la toile argentacoise, le peintre a choisi de rendre hommage à la ville mais également à ses amis Cabu - qui a dessiné la première affiche du festival peu de temps avant l’attentat contre Charlie Hebdo - et René Pétillon disparu en septembre dernier. «Erró a particulièrement été marqué par la mort tragique de Cabu. C’est pour cela qu’il a associé un de ses dessins avec un singe arborant une cocotte-minute sur la tête.  
Ce dernier représente la folie humaine», détaille Laurent Gervereau. Cette exposition est également l’occasion de découvrir une dizaine d’autres œuvres de l’artiste prêtées par le Musée du Vivant à Paris, le Nuage Vert et par des collectionneurs privés. En prime, Erró sera présent en personne au festival. «Pour ses 87 ans le 19 juillet, il sera ici à Argentat. C’est la première fois qu’il fêtera son anniversaire en dehors de son
atelier de l’île de Formentera», note Laurent Gervereau. Après avoir inauguré cette rétrospective le samedi 20 juillet, il offrira gratuitement, le lendemain, des morceaux signés d’une de ses œuvres. A ne pas manquer !

Claire Mouzac

Expostion visible jusqu’au 7 septembre prochain à la médiathèque intercommunale Xaintrie Val’Dordogne. Entrée libre.


Jeudi 18 juillet
A 22h30 à l’église Reygades, «Valsons ensemble» de Corinne François-Denève. Un spectacle sur Mireille, la créatrice du petit conservatoire de la chanson, réfugiée à Argentat pendant la Seconde Guerre mondiale. Avec Corinne François-Denève, Nicole Fallien et Elliot Jenicot de la Comédie-française.

Vendredi 19 juillet
A 17 heures à Neuville, «Changer les campagnes pour changer les villes». Moment d’échanges en compagnie de Flora Maison, Julien Pagès, Jean-Baptiste Sirieix, Cécile Blatrix et Patrice Geoffron.

Samedi 20 juillet
A 14h30 au cinéma Le Turenne à Argentat, le comédien Mathieu Amalric présente une balade à travers le cinéma en diagonale, en horizontale et dans tous les sens.

Dimanche 21 juillet
A 9 heures à Argentat au Collège-Lycée Jeanne d’Arc, atelier gastronomie corrézienne avec Régine Rossi-Lagorce.

Pratique
Le programme complet des animations est à retrouver sur le site du festival à l’adresse suivante : http://www.histoiresdepassages.com.

Air Jordan