Fil info
11:02 hélas ne pourra pas lui rendre hommage
20:08La mort de Poupou... Un choc. On le croyait immortel... Grâce à , j'avais pu recueillir de nombreux témoi… https://t.co/DXXy23JzAW

Deux millions en province

Enorme. Dans toutes les régions, le nombre de manifestants a battu des records. 300. 000 à Lyon, 140.000 à Bordeaux, 110.000 à Grenoble...

Outre la gigantesque marche parisienne, de nombreux défilés et rassemblements contre le terrorisme ont réuni plus de deux millions de personnes ailleurs en France dimanche, de Nouméa à Lyon, Marseille ou Perpignan.

Samedi déjà, 700.000 personnes au total avaient manifesté en hommage aux 17 victimes de atentats commis par les trois jihadistes.

Lyon - Au moins 300.000 personnes, soit un quart de la population de l’agglomération, ont défilé dans le centre-ville. L’itinéraire initial, de Grange Blanche à la place Bellecour, a dû être rallongé pour accueillir tout le monde. «Je suis Charlie, pour la liberté d’expression », clamait une banderole portée par des journalistes et des policiers.

Bordeaux - Environ 140.000 personnes, «armée de l’amour autoproclamée » à la manifestation républicaine. C’est une des plus grandes manifestations girondines depuis la Libération.

Rennes - 115.000 personnes se sont rassemblées contre le terrorisme. Dans le cortège, un homme s’est déguisé en crayon de 3 mètres de hauteur.

Grenoble - Environ 110.000 personnes ont défilé derrière une banderole «Nous sommes Charlie, nous sommes tous Ahmed, Bernard, Elsa, Cabu, Charb, Honoré, Michel...» Du «jamais-vu», selon la secrétaire d’Etat Geneviève Fioraso.

Une mobilisation historique

Brest - 65.000 manifestants, dont certains munis de drapeaux français et bretons, ont défilé dans en silence.

Marseille - 60.000 personnes ont défilé au lendemain d’une manifestation qui avait déjà réuni des dizaines de milliers de Marseillais.

Celle de ce dimanche devait prendre la forme d’un rassemblement sur le Vieux-Port, mais la foule très mélangée a finalement défilé spontanément, suivant le parcours emprunté la veille.

Saint-Etienne - Quelque 60.000 personnes ont marché pour la liberté d’expression et contre le fanatisme de la gare de TGV à l’hôtel de ville, derrière une large banderole noire portant l’inscription «nous sommes Charlie».

Clermont-Ferrand - 50.000 personnes avec des dessins de caricaturistes divers, des drapeaux français, des appels à la liberté d’expression. En tête de cortège, une grande banderole blanche proclamant en noir «liberté.égalité.fraternité».

Nancy - 50.000 personnes ont défilé sans incidents à Nancy, «une mobilisation historique».

Montpellier - 50.000 personnes dans le cortège ouvert par les journalistes régionaux et les syndicats de police. Parmi les slogans, «Je suis musulmane / Touche pas à ma France», «Je suis Charlie et musulman» et «Pas au nom d’Allah».

Kobe 13 A.D. Shoes