Fil info
20:15Périgueux : Terminus Périgueux pour Julien -> https://t.co/UpphNbAls3
20:11Dordogne : Les vacances, un droit pour tous -> https://t.co/R4vko1MZyr
18:46Châteauroux : La Banque de France pour une bouchée de pain -> https://t.co/dXJTOwS5SN
18:41RT : Notre maison brûle regarde l' et tente de faire oublier qu'il a validé l'accord UE-Merco… https://t.co/VbZVVraRbs
18:30Montgivray : Deux jours auprès des agriculteurs -> https://t.co/f1hifxaiSV
16:51 C'est triste......très triste
16:48Le jeune Tristan a été retrouvé mort en fin de matinée par les gendarmes. D'importants moyens avaient été engagés p… https://t.co/4oB5Qe6mER
15:59Sarlat-la-Canéda : Les Musicales : splendide partition à deux -> https://t.co/uGRZcLuSUS
13:26Le Lardin-Saint-Lazare : Dans le Sarladais, il percute un piéton... et poursuit sa route -> https://t.co/PbPfiKGMAT
12:04RT : | A partir du 26/08, circulation interdite sur la RD 54 en raison de travaux de réhabilitation du barr… https://t.co/f9BPI4XDKC
12:03RT : Toile sous les étoiles : projection gratuite du film "Le sens de la fête" demain soir quartier du Sablard 👉… https://t.co/XK3HYLVfMb
11:57# # - -Vienne : Appel à témoin après la dispartition d'un mineur -> https://t.co/ypw55Tmk1l
08:02Bergerac : Mais ce qu’il va faire chaud, et jusqu’à Périgueux -> https://t.co/KhBlaoNhCR
07:36# # - : L’été une période propice aux chantiers -> https://t.co/pi2HoJbemY
07:33# # - -Vienne : L’opérette fait son festival -> https://t.co/VvELKj8ODX
07:31Région : La bataille de Fatima et son bébé pour obtenir un endroit où dormir -> https://t.co/bcVaVd1HCv
07:28Région : Le futur version arts du cirque -> https://t.co/zW3WQxMwtO
06:41La Bachellerie : Dans l'accident, la voiture se retrouve sur le toit -> https://t.co/MgcYpQDRZl
23:23Villamblard : Une... étoile dans le Bergeracois -> https://t.co/YBWF18vM9i

Finances au menu de la plénière du conseil régional avec le compte administratif

Nouvelle-Aquitaine

La plénière du conseil régional a débuté hier et se poursuivra aujourd’hui avec une petite cinquantaine de dossiers à l’ordre du jour.

Cette première journée de lundi a été notamment consacrée aux finances avec le compte administratif 2018 qui révèle que les dépenses de la Région se sont élevées à 2,7 milliards d’euros, soit une quasi-stabilité globale par rapport à l’an passé. La progression des dépenses de fonctionnement (+2%) est imputable principalement à la gestion en année pleine des compétences transports transférées par les Départements. Aussi, corrigées des évolutions de compétences et des événements exceptionnels, les dépenses de fonctionnement contractualisées avec l’Etat baissent de - 1,1%, la Région respectant ainsi la norme maximale de +1,2% imposée par l’Etat.

L’année 2018, troisième année d’existence de la Nouvelle-Aquitaine, a été une nouvelle étape dans la construction et le déploiement de cette nouvelle région. Marquée sous le signe des territoires, lors du budget primitif, près de 50% des contrats de territoire ont été validés par l’assemblée régionale, portant ainsi l’innovation et le développement dans de nombreux territoires, auxquels les budgets à venir apporteront une concrétisation financière.

En 2018, les dépenses de la Région se sont donc élevées à 2,7 milliards d’euros avec des dépenses de fonctionnement de 1,9 milliard d’euros et des dépenses d’investissement de 0,8 milliard d’euros, soit peu ou prou le niveau atteint en 2017.

L’évolution des dépenses de fonctionnement s’établit à +2%. Elle est notammenée liée au passage en année pleine de la nouvelle compétence de transport routier de voyageurs, au transfert à la Région d’une charge nouvelle pour la gestion des Trains d’Equilibre du Territoire (TET) et à des événements exceptionnels.

La majorité s’est félicitée d’une épargne brute renforcée : «La maîtrise des dépenses de fonctionnement, conjuguée au dynamisme des recettes, permet de renforcer l’épargne brute de la Région, laquelle progresse de +2,7% en 2018 pour s’établir à 465,5 millions d’euros. Le taux d’épargne brute est de 19,4% confirmant son amélioration tendancielle depuis 2016.»

Les dépenses d’investissement quant à elles se sont contractées en 2018 pour s’établir à 660 millions d’euros (-11%), en raison principalement d’une phase de transition entre un ancien cycle d’investissement (rames TER, LGV) et un

nouveau cycle en démarrage (lycées, THD, voies ferroviaires, …) et d’une détérioration de moins 5 points du taux de réalisation budgétaire (84,9%), principalement sur les opérations ferroviaires CPER (contrat de plan Etat-Région) et la conduite des travaux dans les établissements de formation (lycées et CFA).

C’est aussi un recours à l’emprunt limité : le maintien de l’épargne nette et cette légère contraction de l’investissement ont pour conséquence une réduction de 42% du besoin de financement qui s’établit à 140 millions d’euros. La Région est donc dans une phase de stabilisation de son encours de dette, la capacité de désendettement restant stable à 4 ans et demi.

 

Nike Air Max 90