Fil info
19:05 Je ne suis (je n'étais) que lecteur et je n'ai aucune information mais l'expressio… https://t.co/I8fLtcLSAR

Une joie timide pour les vainqueurs

En marche

Comme au soir du premier tour, c’est au café Littéraire que les supporters d’Emmanuel Macron s’étaient donné rendez-vous. Ils étaient environ une soixantaine, munis de drapeaux tricolores et européens, de gauche et du centre en grande majorité. A quelques minutes du résultat on pouvait entendre les mouches voler,  dans un silence tendu empreint d’excitation et de crainte. Les yeux étaient rivés sur l’écran installé pour l’occasion. Puis, au moment fatidique, une véritable explosion de joie, vite retombée. Peut-être à cause du chemin qui reste à accomplir avant de vraiment crier victoire. Même si les personnalités politiques présentes, Gilles Bégout, Jean-Marie Lagedamont, Vincent Rey, Monique Boulestin, Nadine Rivet, Marie-Anne Robert Kerbat etc. affichaient un grand sourire. Le public avait la joie réservée.

Claire, ancienne militante socialiste de 22 ans, n’en revenait pas, «65%, ce n’est pas mal du tout. Je suis très heureuse. Emmanuel Macron incarne le renouveau, je pense qu’il va porter une politique économique juste et de qualité. Je suis heureuse, mais triste que le FN ait pu être au deuxième tour. Je ne suis donc pas satisfaite à 100%». Maintenant la jeune femme espère que les législatives donneront une majorité au nouveau président, «sinon il ne pourra pas mettre en place son programme. Il reste encore beaucoup de questions en suspens». Latifa, présente avec un groupe d’amis, est très satisfaite du résultat, d’autant que c’est la première fois qu’elle s’engage ainsi en politique. Elle explique, avec ses amis, qu’aujourd’hui les cartes du paysage politique sont totalement rebattues, tout en restant optimiste pour la suite. Irène, ancienne sarkozyste, est ravie qu’un jeune soit au pouvoir ultime:  «j’ai été très attentive à son programme, je suis même allée le voir en meeting à Paris, il est très dynamique. Il va faire des choses intéressantes pour la France. Tous ceux qui ont voté pour lui ne l’on pas tous faits par adhésion à son programme, mais lorsqu’ils verront, ils seront convaincus».

Militante socialiste de longue date, Simone a choisi de rejoindre En Marche dès avril 2016. «La politique du PS ne me convenait plus, je souhaite un vrai changement dans la vie politique, que, je trouve, incarne Emmanuel Macron». Pour Antoine Lathière, référent jeune avec Macron et animateur du comité En Marche de Limoges, ce résultat n’est que joie et bonheur. «C’est un immense chemin que nous avons accompli. Nous remportons l’élection avec 65,65% des voix. C’est exemplaire pour un mouvement très jeune. On revient de loin. Je me souviens de nos débuts de campagne, de nos porte-à-porte en juillet dernier, alors qu’Emmanuel Macron était encore inconnu pour beaucoup. En même temps ce soir nous faisons preuve d’humilité et de responsabilité. Nous sommes conscients que le clivage est important. Il va nous falloir une majorité à l’assemblée nationale pour le projet que nous portons». D’où cette ambiance bizarre de victoire sans éclat, fêtée pour certains au champagne, à la bière pour les autres.

Fatima Azzoug

 


Les résultats en Haute-Vienne
Votants : 209 017
Exprimés : 178 181
Abstentions : 21,50%
Blancs : 19 787
Nuls : 11 049
- Emmanuel Macron : 126 418 : 70,95%
- Marine Le Pen : 51 763 ; 29,05%.

CD7001-300 Nike W Air VaporMax 2019 CPFM Cactus Plant Flea Market