Fil info
20:15Périgueux : Terminus Périgueux pour Julien -> https://t.co/UpphNbAls3
20:11Dordogne : Les vacances, un droit pour tous -> https://t.co/R4vko1MZyr
18:46Châteauroux : La Banque de France pour une bouchée de pain -> https://t.co/dXJTOwS5SN
18:41RT : Notre maison brûle regarde l' et tente de faire oublier qu'il a validé l'accord UE-Merco… https://t.co/VbZVVraRbs
18:30Montgivray : Deux jours auprès des agriculteurs -> https://t.co/f1hifxaiSV
16:51 C'est triste......très triste
16:48Le jeune Tristan a été retrouvé mort en fin de matinée par les gendarmes. D'importants moyens avaient été engagés p… https://t.co/4oB5Qe6mER
15:59Sarlat-la-Canéda : Les Musicales : splendide partition à deux -> https://t.co/uGRZcLuSUS
13:26Le Lardin-Saint-Lazare : Dans le Sarladais, il percute un piéton... et poursuit sa route -> https://t.co/PbPfiKGMAT
12:04RT : | A partir du 26/08, circulation interdite sur la RD 54 en raison de travaux de réhabilitation du barr… https://t.co/f9BPI4XDKC
12:03RT : Toile sous les étoiles : projection gratuite du film "Le sens de la fête" demain soir quartier du Sablard 👉… https://t.co/XK3HYLVfMb
11:57# # - -Vienne : Appel à témoin après la dispartition d'un mineur -> https://t.co/ypw55Tmk1l
08:02Bergerac : Mais ce qu’il va faire chaud, et jusqu’à Périgueux -> https://t.co/KhBlaoNhCR
07:36# # - : L’été une période propice aux chantiers -> https://t.co/pi2HoJbemY
07:33# # - -Vienne : L’opérette fait son festival -> https://t.co/VvELKj8ODX
07:31Région : La bataille de Fatima et son bébé pour obtenir un endroit où dormir -> https://t.co/bcVaVd1HCv
07:28Région : Le futur version arts du cirque -> https://t.co/zW3WQxMwtO
06:41La Bachellerie : Dans l'accident, la voiture se retrouve sur le toit -> https://t.co/MgcYpQDRZl
23:23Villamblard : Une... étoile dans le Bergeracois -> https://t.co/YBWF18vM9i

Le labour, une passion et une tradition

Condat, Solignac, Le Vigen

Le concours annuel organisé par l’UIOA (union intercommunale des organisations agricoles) de Condat, Solignac et Le Vigen s’est déroulé samedi dernier sur la commune de Condat-sur-Vienne, avec la participation de 22 compétiteurs.

Ils étaient 22 concurrents répartis en 4 catégories au lieu-dit «La Croix-de-Fer» à Condat-sur-Vienne, samedi, pour cette nouvelle édition du concours de labour.

Petits et grands ont profité de cette compétition à fort caractère agricole pour s’approcher des tracteurs de labour, notamment les plus anciens, à l’image du tracteur de marque autrichienne datant de 1953 appartenant à Jean-Luc Nouhaud, résidant à Coussac-Bonneval. Interrogé sur la machine, ce dernier affiche un large sourire avant de lancer : «L’histoire de ce tracteur est quelque peu spéciale car je l’ai trouvé, il y a des années de cela, abandonné sous un arbre et dans un mauvais état.» Cependant, le moteur de la machine était encore intact, ce qui a poussé Jean-Luc à le récupérer et à le restaurer pour lui donner une seconde vie. Pour rappel, les 22 participants ont concouru sur 4 catégories : labour à plat, labour en planche, jeune laboureur (moins de 16 ans) et vieux tracteurs : «L’organisation est toujours la même que les années précédentes avec les mêmes catégories, même s’il est vrai que nous avons de moins en moins de participants» note Michel Coudert, secrétaire de l’UIOA.

Transmission

En plus de l’aspect compétitif, l’événement reste une belle occasion pour les jeunes de reprendre le flambeau. A ce propos, Jean-Marie Blancher, président de l’UIAO explique : «Aujourd’hui, on fête la 52e année de ce concours, ce qui n’est pas négligeable» puis d’ajouter : «Le plus important ce n’est pas vraiment la compétition, c’est ce mélange des générations qui se fait chaque année et qui nous permet de transmettre cette pratique et cette passion locale aux plus jeunes» Un mélange de générations qui baisse d’année en année car il faut bien le dire, il est de plus en plus difficile d’attirer les agriculteurs pour ce type de concours. Au-delà de la passion, labourer les champs reste important pour la culture de la terre, mais c’est aussi un domaine dans lequel les trois communes (Condat, Solignac, Le Vigen) excellent, elles qui ont donné 4 champions de France et 5 titres nationaux, une fierté pour le secrétaire de l’association «C’est une pratique très répandue localement, on est connu pour avoir des champions dans plusieurs catégories et c’est cette culture de la gagne qu’on veut aussi transmettre». Une aubaine pour ce concours qui souhaite attirer les plus jeunes dont le nombre décroît en comparaison des éditions précédentes.

 

Photo : Précision et savoir-faire sont au cœur de ces concours de labour.