Fil info
11:02 hélas ne pourra pas lui rendre hommage
20:08La mort de Poupou... Un choc. On le croyait immortel... Grâce à , j'avais pu recueillir de nombreux témoi… https://t.co/DXXy23JzAW

Une mi-temps de rodage avant de dérouler

Basket

La Berrichonne Basket débute l’année par un succès en match en retard de N3 face à l’entente Panazol/Feytiat (84-73). Elle rejoint Saint-Médard en tête du championnat. Ces deux leaders se retrouveront samedi à Valère-Fourneau.

Il faut attendre deux minutes pour voir les Castelroussins marquer leur premier panier par Monsoreau. En face Panazol n’est pas plus en réussite (6-4, 4e). Shoots faciles manqués, mauvaises passes, maladresse à distance le début de match n’est guère emballant. Les visiteurs se projettent pourtant très vite vers l’avant. La Berri répond par des fautes. Raffaillac passe un premier trois points avant d’en ajouter un au buzzer. La Berri est menée d’un point (17-18, 10e) et commet des erreurs inhabituelles. Panazol poursuit son schéma avec réussite. Fixations à l’intérieur, ballons propres sortis pour Rafaillac qui régale aux tirs primés (23-26, 13e). C’est Monsoreau qui impulse une réaction mais l’entente ne lâche rien. Goram dépose un dunk et l’UPFB reste aux commandes (31-35, 17e). Les Américains McClark et Holmes remettent la Berri au contact mais Mathieu Meyze et ses coéquipiers sont devant à la pause (40-42).
Holmes retrouve enfin son niveau avec dix points en quatre minutes. Blévin pèse dans la raquette et la Berri accélère enfin. Le jeu collectif aux systèmes bien huilés des visiteurs commencent à souffrir. La Berri met les barbelés en défense et combine parfaitement en attaque. Les hommes de Jimmy Réla semblent enfin entrés dans le match (65-55, 30e). Meyze et Boteko maintiennent l’espoir côté UPFB mais la machine est en marche. Obouh-Fegue assure désormais le spectacle avec un dunk suivi d’un énorme contre. Les Castelroussins gèrent sereinement les dernières minutes et s’imposent de 11 points.
Après une grosse colère envers l’arbitrage suite à une énorme faute sur Bambara au buzzer du troisième quart temps Jimmy Réla appréciait la réaction de ses joueurs en deuxième mi-temps : « On fait beaucoup de stratégies collectives défensives mais on oublie qu’il faut d’abord défendre dans les duels. Nos adversaires en ont profité en première mi-temps mais on a su ensuite revenir à nos fondamentaux. C’est bien pour le prochain week-end ». Un programme dantesque attend en effet la Berri qui devra enchaîner deux rencontres : Saint-Médard (samedi 18 h) suivi dimanche (15 h 30) du 32e de finale de Trophée Coupe de France face aux espoirs du Mans !
Anthony Moiny

La fiche technique
Châteauroux-Panazol/Feytiat : 84-73.
Quarts temps : 17-18, 23-24 (40-42), 25-13, 19-18.
Berrichonne : Blévin 16, Girard 2, Badin 10, Monsoreau 16, McClark 5, Tomaku, Niasse 7, Obouh-Fegue 4, Holmes 17, Bambara 7.

nike air max 2019 kids