Fil info
21:49Très nombreux avec notre maire Vincent Millan pour défendre notre territoire de mobilité https://t.co/gCKHfA1Hga
20:16 Rétablissons les faits réels : a publié une image de cette cérémonie.
09:51L toujours avec nous et dans notre ❤️ le faire vivre une urgence !! https://t.co/WkKC72f5CT
09:20Aujourd’hui jour de soutien à Sylvie postière à qui passe en conseil de discipline ✊🏼… https://t.co/eRtiBqNEM9

Issoudun est passé si près

FOOTBALL, Coupe de France 4e tour, Issoudun (DHR) – Blois (CFA2)

Les SAI quittent la Coupe de France avec de gros regrets. Ils s’inclinent 2-3 après prolongations après avoir été rejoints sur la dernière action du temps additionnel.

Près de six mois après leur dernière rencontre à Henri-Mérillac – le club avait été suspendu après des évènements extrasportifs – les SAI retrouvent leur pelouse pour un défi alléchant : faire tomber l’ogre Blésois, 3e de CFA2 et ainsi rejoindre le 5e tour de Coupe de France (marqué par l’entrée en lice des clubs de National dont la Berrichonne). Après une deux minutes de pression visiteuse les hommes de Jean Gomez mettent leur bloc en place. Wanzi profite d’une erreur du gardien Blésois Touré pour tenter un lob (6e). Pas grand-chose d’autre à se mettre sous la dent dans la première partie de match même si c’est le club de CFA2 qui domine. Issoudun tient le choc mais commence à jouer de plus en plus bas.

Duvoux lance Popineau dans la profondeur mais Desprès détourne le tir (32e). Réaction locale, Gréco tente la reprise acrobatique mais ce n’est pas cadré (37e). La meilleure occasion de la première période est pourtant issoldunoise. Amouzou sert Wanzi dans la profondeur. L’attaquant élimine le gardien et frappe excentré. Orgebin sauve sur sa ligne (44e). Cissé ouvre trop son pied sur l’action suivante. Gréco frappe dans les arrêts de jeu mais Touré se met en évidence. Les SAI peuvent croire en l’exploit à la pause.

La seconde période repart piano. Gréco place une frappe à côté (51e). Enorme occasion Blésoise. Popineau hérite d’un bon ballon, frappe dans la surface, Bonnet réalise une grosse parade (56e). Il récidive sur un missile de Pessoa (60e). Issoudun souffre et Diagne touche le cuir de la main dans sa surface. Pénalty logique que se charge de transformer Cissé en prenant à contre-pied Bonnet (0-1, 62e). Issoudun prend des risques, Amouzou est en position de tir mais il préfère donner le ballon. Mauvaise inspiration (70e). Gréco lance Amouzou sur la droite. Centre parfait pour Wanzi qui croise trop sa tête (71e). Le KO est tout proche lorsque Popineau bénéficie d’un bon décalage. Bonnet sauve de nouveau les siens (73e). On sent les SAI capables de revenir. Achbakou est déstabilisé dans la surface par Damoucha. Deuxième pénalty de la soirée. Tout en sang-froid Paul le transforme d’une panenka (1-1, 81e) !

Blois arrache la prolongation

Les visiteurs réagissent par Rousseau, Bonnet brille à nouveau (84e). On croit à la prolongation mais Wanzi profite d’une glissade de Jikik pour centrer. Bangoura est au second poteau et croit envoyer Issoudun au 5e tour. Mais tout au bout du temps additionnel Baanajaba égalise d’une reprise. Prolongations !

Pessoa navigue dans la surface et décoche un tir du gauche. A quelques centimètres du poteau de Bonnet (98e). Blois confisque le cuir, Traoré tente le retourné mais Bonnet est vigilant (102e). La tribune d’Henri-Mérillac se lève lorsque Bangoura hérite d’un superbe ballon de N’Diaye. Mais Touré remporte son duel (105e). Traoré déborde sur droite. Son centre tendu est parfait pour la tête de Popineau qui crucifie Bonnet (2-3, 108e). Les SAI n’ont plus les jambes pour revenir. Ils quittent la Coupe avec les honneurs…et avec d’énormes regrets.

Les réactions

Karim Ben Hamida (président d’Issoudun) : « Ce n’est pas vraiment une déception par rapport à ce que nos joueurs ont montré sur le terrain. On a fait jeu égal. Il y a eu de qualité dans le jeu, en espérant en mettre dans l’organisation du club. »

Jean Gomez (entraîneur d’Issoudun) : « Les garçons auraient mérité la qualification. Il y a une faute grossière sur notre défenseur sur l’action de l’égalisation alors qu’il ne reste que quatre secondes à jouer. Je suis très fier de mes joueurs. On est conscient d’avoir fait un bon match. »

La fiche

Issoudun (DHR) – Blois (CFA2) : 2-3 ap (mi-temps 0-0).

Buts : Paul (81e sp), Bangoura (90e) pour Issoudun ; Cissé (62e sp), Baanajaba (90e+4), Popineau (108e) pour Blois.

Avertissements : Diagne (94e, 118e), Mayanith (115e) à Issoudun ; Dabo (90e+5), Damoucha (105e) à Blois.

Expulsion : Diagne (118e) à Issoudun.

Anthony Moiny

Nike Reveal Toronto-Inspired Air Max 97 Ultra