Fil info
22:43Le conducteur est d'accord avec les policiers -de sa voiture, s'exhale bien une "odeur caractéristique"- et leur re… https://t.co/JeJLBDUayX
22:36Bergerac : Drôle d’odeur dans la voiture -> https://t.co/HKBlAzfYGJ
18:29Châteauroux : Mobilisation en hausse pour le climat -> https://t.co/Di4aZKxpR7
18:14Dordogne : Un commerçant de Bergerac dort à l'hôtel... et prend la poudre d'escampette -> https://t.co/TXJrcV1D3l
18:08Brive-la-Gaillarde : Une marche contre-la-montre -> https://t.co/dH1rHrNryH
17:41RT : Zemmour condamné définitivement pour provocation à la haine raciale, mais Zemmour bientôt sur CNews (et toujours Pa… https://t.co/LWWg2NqoPM
17:03Brantôme : A l'assaut de la mairie ! -> https://t.co/uqNY943Emb
16:44Lubersac : Une machine pour la cueillette des pommes -> https://t.co/HGeb7dVmqo
15:37RT : Mensonge honteux de sur . Non n’est pas mort suite à un manque de médicament… https://t.co/PHTrTNEefT
14:29Lalinde : "Les écolos ne sont pas les ennemis des éleveurs" -> https://t.co/JYkl96e7CV
11:43Mauzac-et-Grand-Castang : Début d'incendie près de Bergerac : les occupants arrachés à la fumée | L'Echo… https://t.co/w3JqPH2iQm
06:54Périgueux : Les chiffres de la police sont tombés -> https://t.co/7AUk5grUy1
06:11Mareuil : Le tracteur se retourne sur lui -> https://t.co/xdbCoSQVTo
05:40Boulazac : (VIDÉOS) Au Palio, le BBD entre dans la saison en battant le MSB -> https://t.co/tuDDoW9fsa

Bienvenue à tous les Squatteurs

Le CHTX Big Throwdown est une compétition de niveau international pour une communauté sportive stimulée dans une pratique de l’effort musculaire intense.
Un écran géant égraine les secondes avant la prochaine session de 14 minutes. Les athlètes s’échauffent. La musique aussi musclée que les équipiers enveloppent le chapiteau de Belle-Isle. Le mystère reste entier.
Ce week-end 240 athlètes répartis sur 80 équipes se challengeaient pour la première fois avec cette envergure à Châteauroux.
Deux hommes et une femme doivent chaque fois dans un temps donné se répartir des séries de mouvements scrupuleusement contrôlés par des arbitres. C’est en quelque sorte l’hybridation de sports cardio préexistants, mais désormais organisés et dénommés partout dans le monde CrossFit.
« Le programme physique est le même pour tous. Gym, altéro, cardio, chacun sait pourquoi il est là, l’objectif qu’il veut atteindre et en compagnie de qui y parvenir » déclare le coach d’une équipe du Mans déterminé à aller jusqu’au bout. Quit à finir rincés…
Dans les gradins, le public semble attendre son tour. Il n’est que 10 h et l’ambiance de night-club est déjà a son apogée. Les compétiteurs en ligne n’ont assurément pas découvert la pratique durant le dernier été.
« Il faut signer la score-card. On wod sur le danse floor »… Ça jargonne gaillardement, mais l’esprit se veut à la générosité, à l’accueil et à l’encouragement.
« La pratique est née dans les années 80 aux États-Unis. Tous les termes sont en anglais, ça nous permet de pratiquer notre passion dans n’importe quelle salle dans le monde » expliquait Morgan, entraîneur depuis trois ans à Romorantin et ancien pompier  ayant besoin de sa dose d’épuisement sportif quotidienne.
Plus loin, Mathieu, Lise et Steve représentent Orléans. Venant de la boxe, de l’athlétisme ou de la muscu, le trio pratique ce fitness jusqu’auboutiste depuis moins de trois ans : « C’est une alternative aux sports conventionnels. Un dépassement de sois dans une heureuse cohésion ».
À peine installés à Déols depuis septembre 2017, les locaux du CrossFit CHTX de Louis Périgord et Tiffen Bonnet sont déjà en mesure de proposer à Châteauroux un événement gratuit, fédérateur et d’ampleur nationale : « En choisissant Belle-Isle nous nous donnons l’objectif de mettre en lumière un sport très complet et accessible à tous » affirment ces organisateurs déjà victorieux.
Les démonstrations du week-end rassuraient aussi les familles sur la possible pratique de ce fitness adapté aux plus jeunes. Pas nécessaire donc d’être un tatoué aux muscles saillants. Deux parfaits papas pratiquant à Déols depuis moins d’un an affirmaient que cette pratique sportive leur était bien vite devenue agréable et nécessaire au quotidien tant pour le défoulement que le regain de confiance en soi.
Dès le samedi matin, des athlètes d’origines multisports et au palmarès national conséquent étaient bien au rendez-vous. Leur présence légitimait à la fois ce plus gros événement du genre dans la région centre et la progression en notoriété de cette pratique.
William Etiève