Les parents d’élèves se mobilisent pour sauver une classe

Education

A l’école de Lubersac, des parents d’élèves refusent la fermeture programmée d’une classe.
L’école accueille 150 enfants, plus deux en cours d’inscription. Elle a déjà subi une suppression de classe de maternelle en 2013, ce qui porte les effectifs en maternelle à plus de trente élèves dans chacune des deux classes. Les représentants de l’association des parents d’élèves et de l’association «Les petits Lubersacois», ont donc occupé bruyamment l’école ce mercredi, pendant toute la matinée pour attirer l’attention de tous.
Ils ont prévu un courrier à l’inspectrice pour exposer tous leurs arguments. «Lubersac est en zone rurale, avec un fort taux d’élèves demi-pensionnaires et qui empruntent les transports scolaires. Des familles ont des difficultés sociales et économiques. Il faut donc des classes avec des effectifs raisonnables qui permettront un accompagnement renforcé et une individualisation des apprentissages». L’école doit rester un lieu d’ouverture au monde et à la culture, où un nombre significatif d’enseignants permet pour les enfants l’organisation de sorties et une connaissance du monde extérieur. D’autre part, à la demande de l’inspectrice, la commune a programmé des travaux de réfection, sur deux ans pour un montant total de 847.000 euros. Les accès à la maternelle ont été sécurisés, et la tranche de travaux qui concerne le primaire va débuter au printemps. La municipalité a appris par la presse le projet de suppression de classe. Vu l’effort financier consenti par la municipalité, le maire, Jean-Pierre Decaie, a demandé un rendez-vous à l’Inspection Académique. Mardi après-midi, il s’est donc rendu à Tulle avec une adjointe et une représentante des parents d’élèves. Présent sur les lieux, avec des conseillers, mercredi matin, il expliquait : «Seul le secrétaire général a finalement pu nous recevoir».

La mobilisation ne faiblit pas

Après l’opération blocage de mercredi, nouvelle manifestation des parents d’élèves dès le lendemain, en présence des caméras de TF1, des élus municipaux et de Catherine Lavergne Inspectrice d’Académie pour le secteur Tulle Vézère. Les parents d'élèves ont réaffirmé hier leur opposition à la fermeture devant les reporters de TF1. Lors d'un échange avec l'Inspectrice, celle-ci a confirmé que, si des modifications avaient été actées lors de la réunion du comité technique paritaire de mercredi, la situation restait inchangée en ce qui concerne Lubersac. «Mais les choses peuvent encore bouger d'ici le 7 février où se réunira le Conseil départemental de l’Éducation Nationale avec la participation du Préfet et du président du Conseil départemental».
Pour le maire, Jean Pierre Decaie, la décision de suppression est difficilement compréhensible. Dans le cadre du bassin d’emploi très actif de Lubersac Pompadour, de jeunes couples sont venus s’installer à Lubersac, ce qui augure des perspectives intéressantes en terme de démographie scolaire. «De plus nous avons lancé d'importants travaux de réfections et pour ce projet ont été associés, parents, enseignants et l'inspectrice d'académie». Pour sensibiliser la population les manifestants se sont rendus en un cortège sonore jusqu’à la place de l'horloge où ils ont bloqué la circulation et fait signer la pétition qui dépasse à ce jour les 500 signatures.

F.P et H.P

Air Jordan VII 7 Retro Championship