La tapisserie comme fil conducteur de la Bergerie

Culture

C’est un pur hasard si les premiers événements inscrits au programme de La Bergerie tournent autour de Victor Hugo, s’imprégnant de fait dans l’actualité... En mai, place donc aux animations littéraires, entre poésie et histoire, entre lectures et conférence, entre musique et théâtre, pour satisfaire tous les passionnés.
Samedi 4 mai, les « bergères » (adhérentes) feront des lectures de textes de Victor Hugo, « il y a du monde tous les ans, c’est très sympa », assure le président de La Bergerie, Daniel Aucouturier. Ven dredi 10 mai, c’est l’historien Guy Avizou qui animera une conférence sur Victor Hugo, « du royalisme à la Républiqu e», complétée par des lectures d’Irène Morgadinho et Jean-Marie Chevrier. Place à la poésie le samedi 18 mai avec Elia Shizen qui présentera en avant-première son recueil, accompagnée de Jean-Pierre et Marie Nouhaud de Cordes et Compagnies. Enfin, le 24 mai, la pièce « De Mauriac à Camus » sera présentée par Les Amis de Robert Margerit.
C’est dans le cadre de la première exposition Langages, cette année sur le thème « De l’ombre à la lumière », que s’inscrivent ces lectures et conférences. Une exposition qui débute ce 1er mai, divisée en deux parties. Au rez-de-chaussée, les artistes amis de la bergerie exposent sur le sujet, tandis qu’à l’étage, deux tapisseries de Pierre Marescau entrent en résonance avec les œuvres de différents artistes du Fraclim, de l’Arthothèque et du Frac.
« Comme tous les ans, on pense que la Cité de la tapisserie est importante pour le département, c’est un peu le logo de la Creuse, c’est vraiment porteur », note Daniel Aucouturier. Un autre clin d’œil sera fait à la tapisserie d’Aubusson, du 4 au 27 juillet, avec « convergence » de peintures et tapisseries de Veronika A.Teuber et Daniel Riberzani. « Il ne faut pas oublier qu’à une époque, il y avait la route de la tapisserie, on s’inscrit dans ce parcours », commente Daniel Aucouturier.
Entre temps, place à l’artiste Véronique Pastor, du 31 mai au 30 juin et son exposition « Par chemin », entre dessins, sculptures et peintures. Et la saison se clôturera par « Transparence et matière », du 1er août au 1er septembre, par les peintures et sculptures du couple néerlandais Louise Van den Akker et Rob Kirkels. Les vendredis de l’été, des concerts jazz seront donnés (voir ci-dessous) pour compléter l’offre culturelle.

La Bergerie, Moutier-d’Ahun. 06.18.49.84.50 ou labergerie.sama@gmail.com

Les événements
- Jeudi 2 mai, 18h30, vernissage de l’exposition « De l’ombre à la lumière ».
- Samedi 4 mai, 18 h, lectures par les Bergères de textes de Victor Hugo.
- Vendredi 10 mai, 20h30, conférence de l’historien Guy Avizou sur Victor Hugo, « du royalisme à la République », et lectures d’Irène Morgadinho et Jean-Marie Chevrier.
- Samedi 18 mai, 18h30, Elia Shizen, « L’essence des sens ».
- Vendredi 24 mai, 20h30, « De Mauriac à Camus » par les Amis de Robert Margerit.
- Samedi 8 juin, 20h30, concert de Sylvie Lorain sur un répertoire d’Astor Piazzola (participation au chapeau).
- Vendredi 31 mai, 18h30, vernissage de l’exposition « Par chemin ».
- Jeudi 4 juillet, 18h30, vernissage de l’exposition « Convergence ».
- Jeudi 1er août, 18h30, vernissage de l’exposition « Transparence et Matière ».
- Dimanche 1er septembre, tirage de la tombola

Des vendredis résolument jazz

Les expositions de la Bergerie « attirent du monde pour les concerts, et les concerts permettent de découvrir les expositions », assure le président de la Bergerie Daniel Aucouturier.  Une façon de faire se croiser les arts et les cultures, avec cette année une programmation exclusivement jazz...
Et ça commence fort dès le 5 juillet avec Swing Time, un trio qui rend hommage aux grands standards du Swing, de Billie Holliday à Django. Le 12 juillet, retour aux sources avec l’orchestre de Thierry Bourguignon, Sweet note in Paris, une invitation dans le Paris de Saint-Germain-des-Prés...
Thierry Tardieu et le trio Kaminhar se transforme en quartet le 19 juillet pour un moment d’histoires du jazz entre humour et décontraction. Direction le jazz-latino en version acoustique et intimiste par Carole Boyer, accompagnée au piano de François Hoernel, le 26 juillet.
On retrouve avec plaisir le quartet Am Ketenes à la bergerie le 2 août, « avec un nouveau guitariste qui est en fait celui des tout début, qu’on avait déjà accueilli il y a une douzaine d’années », précise Daniel Aucouturier, et qui apporte des fragrances orientales au style manouche du groupe.
Le 9 août, Ella Rabeson quartet interprétera des standards du Great American Songbook. L’ancienne violoniste d’AM Ketenes, Caroline Bugala, vient avec Gaël Rouilhac à la guitare et Laurent Salzard à la basse le 16 août. Le trio sur le volet invite Eric Luter le 23 août pour un hommage à Charles Trenet, et Patrick Vanhee trio clôturera la saison le 30 août. « L’an passé, on avait proposé un peu de classique, on en refera l’an prochain », promet Daniel Aucouturier. En attendant, ça va swinguer à la Bergerie !
Tous les concerts ont lieu à 21 heures, participation au chapeau. Nombre de places limité, réservation conseillée au 06.18.49.84.50.

nike air max 2019 trends