Fil info
08:54Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/ghdsvDC6Tt via
07:46# # - -Vienne : Nedde sera «celtico-médiévale» -> https://t.co/WMwJlmqIH0
07:42# # - -Vienne : Retour sur la pensée humaniste et universelle de Senghor -> https://t.co/zmawqv9U5Q
07:40# # - -Vienne : Partir l’esprit tranquille -> https://t.co/3475kHcz6g
07:33Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin -> https://t.co/oFWpqHR6sj
07:31Région : Valadon & Cie s'exposent au musée de la mine de Bessines (87) -> https://t.co/d282WqU23U
06:53 😍😍😍💐💐💐💐
23:06Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/aX0tB76gNW via
21:21Brive-la-Gaillarde : Le bloc rejette le projet... en bloc -> https://t.co/SzmW4iPo7T
21:10 L'irrigation est elle interdite en Corrèze
19:02 Maire de Paris? Y'a pas à dire, ça donne envie...
19:01Châteauroux : Allez, roulez petits bolides ! -> https://t.co/2dHnPTbrQ8
18:58RT : La Région soutient l'inscription au patrimoine mondial de l'humanité du désigné… https://t.co/Hp2ua6fpHg
18:58RT : Le Sud-Africain Johnny Clegg est mort d’un cancer, à l’âge de 66 ans. Sa chanson “Asimbonanga”, dédiée à Nelson Man… https://t.co/6ThFYSAv6M
18:58Indre : Du répit pour les blaireaux -> https://t.co/7FeBmZzO2y
18:53Indre : Le Berry, une terre de woofing ? -> https://t.co/i0EmKT52sV
18:53RT : "Fils de pute", “abrutis”, "je le tiens par les couilles", "c'est pour ça qu'on l'a fait entrer au gouvernement".… https://t.co/LLZTCyK06X
18:53RT : Retraites : Communiqué de FO : FO rejette une réforme paramétrique permanente https://t.co/cZCUyMS6U2 via
18:52RT : Dans les propos attribués à par , il est indiqué que je serais d'accord avec lui. C'est inexact.… https://t.co/qmUWFD7WmY
18:51RT : Castaner vient de médailler : -G. Chassaing, qui a chargé la fête de la musique à Nantes -B. Félix, lié à la mort d… https://t.co/lZuWINzRcb
18:50RT : l'Humanité du jeudi 18 juillet 2019 sur votre écran d'ordinateur avec la boutique de l'https://t.co/t9CSG7KjHthttps://t.co/NbyXL3pmm9
17:45Dordogne : Un marché incontournable -> https://t.co/ctO07OkjJ6
17:21Dordogne : Les salariés de la SOCAT inquiets pour leur avenir -> https://t.co/8qDX1hDvVM
17:02Sarlat-la-Canéda : Opération Sentinelle : pour sécuriser les zones sensibles -> https://t.co/TvDDArNG70
16:51RT : Nous sommes prêts à repartir ! Retraite, aide juridictionnelle, réforme de la carte judiciaire... Nous ne lâcherons… https://t.co/0mbJzLpr42
16:03Valençay : Deux employés de la commune honorés -> https://t.co/3S7bVzJbPe
14:56France : Annulation du concert de Thérapie Taxie -> https://t.co/8WXPQYMDvC
14:02Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/PvYtoHT5US via
13:43Corrèze : Ressource en eau : l'alerte est activée sur 142 communes -> https://t.co/82uY2Az9PB
13:18Corrèze : Erró et Argentat, une histoire de toile -> https://t.co/abQ6G1kuTm
12:55Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/HC6TQwVFxL via

Le choix motivé des autres

Lycée Agricole

Hier après-midi à l’Auditorium du lycée agricole de Tulle-Naves, le CCAS de Tulle a organisé une journée autour du thème «L’aide à domicile, c’est notre métier !». Ces métiers en tension sur le marché de l’emploi sont enseignés par l’établissement.

Au programme de cette journée, des témoignages, des échanges et de l’information pratique. Au cours des deux tables rondes, les partenaires publics et privés de l’aide à domicile ont échangé sur les aspects des métiers des services à la personne. Au cours de la seconde table ronde, des élèves du lycée agricole ont parlé de leur choix de formation. Rencontres.
«Personnellement, c’est un métier dans lequel je me vois bien. C’est une passion avant tout. Pour venir en aide aux personnes, il faut être motivé, passionné surtout, être là pour les autres, avant sa propre personne» explique Clara, en classe de Terminale BAC Pro   SAPAT (Service et Aide à la personne en territoire) au sein de l’établissement agricole. Au cours des trois années de cursus, les élèves, en grande majorité des femmes -on compte seulement quatre jeunes hommes inscrits dans cette filière-apprennent différentes techniques au cœur d’un Pôle entièrement rénové et équipé de matériel professionnel.
Les élèves suivent des stages qui souvent renforcent leur choix dans leur futur secteur d’activité. Ces métiers d’avenir requièrent des compétences professionnelles plurielles en direction de publics qui vont de la petite enfance aux personnes âgées, en passant par les personnes handicapées.
«Je suis rentrée ici parce que je voulais travailler absolument avec des enfants. Lors de mes différents stages, je me suis rendue compte que je préférais les personnes âgées. C’est bien de pouvoir découvrir les publics avec lesquels on a envie de travailler» constate Laura, en classe de Terminale SAPAT.
«J’adore aider. C’était la meilleure filière pour moi. On peut trouver rapidement du travail, déjà avec le BEPA obtenu en Première» ajoute Florine. Le BAC Pro ouvre également les portes de l’enseignement supérieur : «Je vais essayer de rentrer dans une école d’éducatrice pour jeunes enfants. Ce sera sur concours et dossier» précise Florine. Laura, elle, veut pousser ses études jusqu’à un diplôme d’infirmière.

140 élèves

Un tel cursus au sein d’un lycée agricole peut apparaître étonnant mais il plonge ses racines dans l’histoire de l’enseignement agricole réservé aux femmes... «Cette formation sous le nom de SAPAT existe depuis quelques dizaines d’années mais la formation pour l’aide à la personne est présente depuis le début de l’enseignement agricole. On appelait les écoles ménagères, les écoles dans lesquelles les filles recevaient un enseignement qui leur permettait d’accomplir les tâches ménagères et d’aider d’autres personnes à cela alors que le mari s’occupait de la ferme» rappelle Dominique Cavitte, professeure d’ESF. Au sein de l’établissement, le service à la personne représente la moitié de l’effectif, soit 140 élèves.
Hier, deux élèves en Première ont animé de petits ateliers en direction de personnes handicapées du Foyer d’accueil médicalisé pour adultes handicapés (FAM) de l’Adapei à Malemort : «Je veux travailler avec les personnes handicapées plus tard. Ma mère est aide soignante en MAS (Maison d’accueil spécialisée NDLR). Je me suis dit pourquoi pas faire un stage avec ce public. J’ai tout de suite accroché» souligne Florine Lagriffoul.
Motivation et détermination battent au cœur des SAPAT.

Serge Hulpusch

The 13th Version UA Yeezy Boost 350 Turtle Dove, the perfect version