Fil info
22:02# # - -Vienne : «Je lis, j’élis» : les coups de cœur des enfants dévoilés -> https://t.co/gu16a1kCD7
21:56# # - -Vienne : Agriculteurs, acteurs de l’énergie renouvelable -> https://t.co/5bBGSNSrKW
21:53# # - -Vienne : La Conf’87 invite les députés à s’engager pour une autre PAC -> https://t.co/SEcFTMPrHL
21:49Région : Gare de Limoges, disparus et cachés depuis 40 ans, des décors Art déco retrouvés -> https://t.co/DdSJ7JDFRH
21:46France : Se reconnaître coupable, le premier pas -> https://t.co/WSTYedMhNu
18:55Indre : Radio France : l’appel du 18 juin massivement suivi -> https://t.co/Y7UbklKoBb
18:52Indre : Grève du Bac reconduite -> https://t.co/ng4AVSnXzR
18:47Châteauroux : Accueil à la mairie : ce qui va changer -> https://t.co/e8ssTcrfFv
18:10RT : Non, BFMTV ne se trompe pas en convertissant 1,69 franc (de 1973) en 1,50 euro (de 2018), contrairement à ce qu'aff… https://t.co/C4qP6volvj
18:08RT : 🇫🇷 | Le 23 mars 2018 à Trèbes, le lieutenant-colonel BELTRAME s'est sacrifié pour que vivent des i… https://t.co/WAf8WvUUHG
17:55RT : Un ours polaire affamé a été repéré en périphérie de la ville industrielle de Norilsk, dans l'Arctique russe, en tr… https://t.co/DjLrDEVXR3
17:54RT : Un limougeaud participe ce soir à l’émission présentée par Samuel Etienne. Nous lui souhaitons bonne chance 💪 https://t.co/j38kI50LGJ
17:54RT : Le directeur de l’Humanité, sera en direct sur notre page à 18h, il donnera des info… https://t.co/YHtLRimefk
16:54Marquay : Recueil de fonds pour restaurer l’église -> https://t.co/KkmxI011pP
15:40Coulounieix-Chamiers : Jour de fête pour les enfants -> https://t.co/KAM6R3WoBD
15:00RT : Après près de 36 heures de garde à vue, le postier a été libéré sans qu’aucune charge soit retenue co… https://t.co/FEfoIgHpm0
14:13RT : La 2ème séance plénière du conseil municipal des enfants de la Ville de se déroulera ce samedi à partir de… https://t.co/rzFat27dB1
14:12Périgueux : Pas de vacances pour la colère -> https://t.co/kylBrSMpP7
13:34RT : Dehors et prêt à continuer à nous battre pour gagner cette grève ! Juste merci à toutes et tous du fond de mes trip… https://t.co/dP3VfwMGnt
13:34RT : Après près de 36 heures de garde à vue, le postier a été libéré sans qu’aucune charge soit retenue co… https://t.co/FEfoIgHpm0
13:30RT : |Concerts d'artistes 100% locaux vendredi 21 juin dès 15h à la Chapelle de la Visitation. Au progr… https://t.co/8RJcqD7nwF
13:29RT : Tout le monde se souvient de mots du gouvernement « grâce au privé les petites lignes seront sauvées ». Les masquen… https://t.co/ryyDZlxRN9
11:24Sigoulès : La cantine bio et local décroche le plus haut label Ecocert -> https://t.co/5wn1Tw9rGx
11:18Bergerac : C’est parti pour la navette gratuite en cœur de ville -> https://t.co/yvs0jMJEpr
10:16RT : La est en vigilance jaune aux . Soyez prudents lors de vos déplacements, adaptez votre cond… https://t.co/FHI1xVT9T3
07:53# # - : 285 randonneurs réunis pour la trisomie 21 -> https://t.co/nfHR8EvDXv
07:51# # - -Vienne : Au collège Renoir, on demande plus de moyens -> https://t.co/DTF74yE1vb
07:49# # - -Vienne : Jour de philo pour le bac, jour de grève pour les professeurs -> https://t.co/zwHsbKaeiR
07:48# # - -Vienne : L’école de Saint-Pardoux occupée -> https://t.co/4dWbKLLRpP
07:45# # - -Vienne : Claude Virole reçoit la médaille d’honneur de la protection judiciaire de la jeunesse -> https://t.co/gyliXQIN19
07:43# # - -Vienne : Vingt ans pour relayer la mémoire -> https://t.co/BH1pKEaS8o
07:41Région : Deux semaines pour apprendre à s’engager... -> https://t.co/BbbXJIa8eP
07:38Région : Handicap, une application numérique inédite en France -> https://t.co/c6ai7QkEW5

Avoir 20 ans dans un pays conservateur

Festival Ôrizons

Jusqu’au 1er juin la chapelle du centre culturel de la Visitation à Périgueux accueille l’exposition photo de Catalina Martin-Chico consacrée aux femmes du Yémen,  Au-delà du voile, dans le cadre du festival Ôrizons.

Catalina Martin-Chico est photojournaliste. Originaire de Madrid et ayant vécu à Bordeaux et Paris, elle présente à la Visitation une exposition inédite, consacrée aux femmes du
Yémen.
C’est en 2007 qu’elle s’est rendue pour la première fois dans ce pays, « et il m’a accrochée » confie-t-elle. Elle y est retournée tous les ans jusqu’en 2014, mais la guerre ayant éclaté ensuite, elle n’a depuis pu s’y rendre qu’une semaine en 2017. « étant une femme, j’avais accès aux femmes dans ce pays extrêmement conservateur, ce qui était un avantage et une force que j’ai saisis ». Pendant des années, elle a suivi quatre soeurs âgées de 17 à 21 ans, « qui m’ont dévoilé ce que signifiait avoir 20 ans et être femme dans un pays comme ça, sans être mariées. Elles m’ont appris beaucoup de choses sur la société ». Mais après le Printemps arabe en 2011, où elles ont été actives, elles ont dû changer de numéros de téléphone et déménager, et le contact est rompu malgré les efforts de la photographe pour les retrouver. Lorsqu’elle a pu retourner au Yémen, c’était en 2017, et elle n’a eu qu’une semaine pour réaliser un reportage pour, « parler d’un pays qui est en guerre, et dont on ne parle pas ». Elle sourit doucement quand elle entend prétendre que les armes françaises vendues au Yémen ne tuent pas, selon notre brave gouvernement, jamais avare de contre-vérités. « J’ai des photos d’enfants amputés, parce qu’ils jouaient dehors quand une bombe est tombée à côté d’eux » indique-t-elle. Durant les guerres, la situation des femmes, dans les pays où elle n’est déjà pas enviable, se complique et s’aggrave. « Ce problème est sous documenté, car nous sommes très peu à avoir accès à elles. J’ai donc décidé de rajouter des photos de la guerre ». Elle confie que ce qui l’a choquée quand elle s’est rendue pour la première fois au Yémen, « c’est que 50 % de la population est invisible. Ce sont des fantômes noirs. ça secoue quand on descend de l’avion, mais ça m’a fait prendre conscience de la force d’être une femme journaliste, pour aller voir au-delà du voile ». Elle précise que porter le niqab n’est imposé ni par la religion, ni par la loi, « mais par la tradition. Le Yémen pratique un islam modéré, et j’ai entendu des pères dire à leurs filles qu’elles n’avaient pas obligation de se voiler. Mais comment sortir dans la rue tête nue et en vêtements occidentaux quand toutes les autres femmes sont voilées ? »

Saveurs d’orient aux restaurants
Pour la première année des restaurateurs s’unissent au festival Ôrizons pour proposer, durant l’événement, des plats aux saveurs orientales.
Quinze chefs de l’hypercentre de Périgueux ou à proximité ont accepté de jouer le jeu, et durant le festival proposeront un plat alliant Périgord et Moyen-Orient.  Ce parcours gastronomique est une nouveauté pour cette manifestation, et son initiateur, Nicolas Lux, se réjouit que le festival devienne, grâce à eux, « le carrefour des rencontres culturelles et gastronomiques ». Boulgour façon risotto et aiguillette de poulet, couscous périgourdin, boulettes de viande, mezzé façon libanais, soupe aux épices, souris d’agneau aux dattes et coriandre, pizzas avec de la crème curry, sauce au yaourt et à la menthe, desserts, même coktail sans alcool à la menthe et au gingembre pour accompagner un jus de fraise, tous ont fait preuve d’imagination pour concocter des recettes inattendues et qui ne demandent qu’à être dégustées.
Les organisateurs espèrent pérenniser ce rendez-vous, et que l’an prochain, ils soient plus nombreux à « faire ce clin d’oeil, à travers leur carte, au festinal » reprend Nicolas Lux. Jusqu’au 2 juin, vous pourrez donc, en plus des nombreuses animations proposées par ôrizons, allier le plaisir du palais à celui des expositions, concerts, rencontres, lectures..., inscrits au programme de cette 11e édition.

Les restaurants
66 Degrés , 66 Green, Little Cocotte, La bouteille bleue, La Gueule du Four, Le Clos St Front, La Péniche, Le Clin d’oeil, 6e Sens, Chez Fred, Hercule Poirot, Calebasse Café, Chez Wouam, et Chez Nico.

Air Jordan II High