Fil info
16:00RT : Une bonne nouvelle RELAXE pour Fanny et Pierre Ce ne sont pas les militant.e.s du climat qu'il faut poursuivre et… https://t.co/gtpFUEO6K3
15:58RT : Scandale dans une clinique du Mans : qui a volé les voiturettes pour les enfants malades ? https://t.co/sBpsvdUeP0 https://t.co/N3fDIuQLE5
15:57RT : La déchéance. https://t.co/GkRHozX2HZ
15:52RT : Nombreux nous sommes cher Votre reforme injuste pour les regimes autonomes : on… https://t.co/Qj4bOhlTrP
15:51RT : 4900 postes devraient être supprimés d'ici 2022 à la avec le nouveau plan . Soutien aux agents en… https://t.co/XNUiut6nCo
15:24 Voilà pour les infos sur ce sondage, merci, bonne journée également
15:23 "*Etude menée pour la Fondation 30 Millions d’Amis par l’IFOP du 1er au 2 février 2019 aup… https://t.co/CF9fQQ5qBN
15:19 On n'a pas beaucoup d'info sur ce sondage... Je suis contre l’élevage intensif. Je discute rar… https://t.co/qOSf6fJzHL
14:28RT : Quelle honte ⁦⁩ de traiter de la sorte . C’est à 🤮 https://t.co/Kd9flU5h8H
14:27RT : "Même si je ne suis pas toujours d'accord avec vous..." : après la tribune des 460 journalistes du Monde et l'appel… https://t.co/KPRLffJWos
14:17RT : Migrants noyés en Méditerranée : une médecin légiste se bat pour retrouver leur identité https://t.co/hWnkiZSLEq
14:16RT : Un défilé de mannequins atypiques à Paris pour promouvoir le mouvement « body positive » https://t.co/4sbOTRpx9O
14:13RT : [presse] "Pour la troisième année consécutive, le second degré devrait perdre des post… https://t.co/2aDZ2nPxfH
14:12RT : La situation alarmante du service public a nourri les débats . Médecins urgentistes, salari… https://t.co/gOzD84DRjx
14:02RT : l'Humanité du lundi 16 septembre 2019 sur votre écran d'ordinateur avec https://t.co/iMzZVJWGf7 et sur vos tablette… https://t.co/Vfi4MHQboW
14:01RT : 🍏 La cueillette des pommes a commencé à ! Il n'est pas trop tard pour candidater. Toutes les offres d… https://t.co/jZUs3Q51yD
13:17 Même la CFDT y est ; c'est pour dire...
12:16 Vous êtes au courant que pour les sondages, on utilise un échantillon représentatif de la… https://t.co/OHmucZJUHr
11:51Aubazine : Festival Disjoncté : coup de foudre ! -> https://t.co/lAnL3Pympc
11:43Allassac : Les bénévoles du Téléthon en action sur la tour César -> https://t.co/2QY5xz9veG
11:11Périgueux : Les syndicats unis pour sauver les trésoreries et mes emplois de Dordogne -> https://t.co/6fRjs6vZ8O
09:11Sainte-Eulalie-d'Ans : Chute de cheval : un blessé grave près de Sarlat -> https://t.co/nHjuRboHp0
07:43# # - -Vienne : Au Phare jusqu’au 2 novembre, Toiles urbaines par Sophie Nicaise -> https://t.co/9keqHy1Sl4
07:40# # - : Midi-concerts, L’esprit des pierres -> https://t.co/YlNxPUK3Af
07:38# # - : Les centres culturels font leur rentrée -> https://t.co/CQhq9lD24E
07:36# # - -Vienne : Entre animalistes et paysans, un point de convergence mais deux propositions irréconciliables… https://t.co/TFe8tcTBtI
07:34# # - -Vienne : Luxe: deux étudiants japonais à Limoges -> https://t.co/KofAhvFf58
07:32# # - -Vienne : Le procureur serre la vis -> https://t.co/DGssHWDezd
07:30Région : Une grande vente aux enchères pour célébrer les 90 ans du CSP -> https://t.co/uLFqosJ8g9
07:28Région : Les coulisses du patrimoine -> https://t.co/59q5Q9rvWC
03:47L'écobuage tourne mal : le porte secours à un homme grièvement brûlé près de C dans… https://t.co/ORiwTJRSP7
03:39Hautefaye : L'écobuage tourne mal : un homme grièvement brûlé près de Périgueux -> https://t.co/L9J34iCfmO
23:07Ce message est excellent il faut le partager très vite aux politiciens inconscients des risques https://t.co/UO5eEqnckx
20:36Creuse : On s’en doutait… | L'Echo https://t.co/kNyLxjkKN8 via
19:33Issoudun : Hôpital : la télémédecine c’est maintenant -> https://t.co/Zn3L2f1M3l
19:33 88%? On ne m'a jamais demandé mon avis...
19:30Déols : Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre -> https://t.co/ms5IXRRMnw
19:28Châteauroux : L214 sur le marché pour dénoncer les conditions d’élevage -> https://t.co/dQjjde0KjI
19:25Le Poinçonnet : Très bons débuts du Poinçonnet -> https://t.co/tBZ7j4U1wL
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp

Mon sexe n’est pas mon genre

Société

A l’occasion de la Journée mondiale contre l’homophobie, le collectif Lgbt Dordogne organisait une soirée à la Filature de l’Isle à Périgueux, autour de la transidentité. Deux films suivis d’échanges ont permis d’aborder ce sujet encore méconnu, et parfois difficilement appréhendable.

Pour certains d’entre nous, notre sexe correspond à notre genre. Mais pour d’autres, ce n’est pas si simple.
Naître dans un corps de femme et se sentir profondément homme, ou l’inverse, est une souffrance que ne peuvent comprendre que ceux qui la traversent. Il en est aussi qui naissent avec les attributs des deux sexes, et ce sont alors les parents et le médecin qui décident de celui qui sera annoncé à l’état-civil. Une fois cette démarche faite, difficile de revenir en arrière, et si l’enfant ne se sent pas à sa place dans celui qui lui a été attribué, c’est ensuite un parcours du combattant pour en changer, même si on ne parle que du volet strictement administratif. « La loi pourrait évoluer » précise Stéphane, du collectif Lgbt Dordogne. « C’est actuellement à l’étude, et dans ces cas précis, la décision pourrait revenir à l’enfant une fois atteint l’âge de 16 ans ». Les deux films projetés durant la soirée traitaient de ce sujet :« Fille ou garçon, mon sexe n’est pas mon genre», et « Vos papiers », de bruce, qui sera présent pour échanger avec le public après la projection. Ils traitent tous deux des problématiques d’identité administrative et des difficultés rencontrées pour changer sa carte vitale, ses pièces d’identité... Trois personnes concernées par la transidentité ont témoigné de leur vécu. Charlie, Sacha et Sarah ont tous trois changé de vie à des âges et des périodes différentes de leur existence. « C’est de toutes les façons compliqué » remarque Stéphane,  « car il faut lutter sur deux fronts : celui du regard des autres, ce qui est peut-être le plus facile, et celui de son propre regard ».  Pour Sarah, ce dernier point, « ce combat intérieur », a été le plus difficile. « Au même titre que l’homosexualité, on le vit tous de façon différente, car on évolue dans des milieux divers. Il y a donc des choses qui sont plus ou moins acceptées en fonction de ces der-niers » reprend le militant. Malgré tout, la hausse des agressions homophobes prouve que certains ont encore une vision très manichéenne des êtres humains, qui devraient être tous semblables dans leurs envies, besoins et comportements, même sexuels. Leur augmentation peut être attribuée à deux paramètres : le mariage pour tous a mis au grand jour les attentes d’une partie de la population par rapport à ses droits à s’aimer et à vivre son ou ses amours comme elle l’entend (ce que font déjà les hétérosexuels),  et par conséquent à fait sortir du bois les obscurantistes de tout poil. « Avant, on en parlait très peu, car c’était caché. Mais quand il y a eu des décès liés à la sexualité différenciée des victimes et que ça a été reconnu, ça a été une avancée». Pour autant, il note que ces agressions sont « en dents de scie. Elles ont explosé il y a six ans lors des discussions autour du mariage pour tous, puis c’est retombé, mais ça revient périodiquement ». Il constate que l’acceptation des Lgbt rentre de plus en plus dans les moeurs, « ce qui fait que lorsqu’il y a des agressions, ça se voit plus, et les victimes hésitent moins à porter plainte ». Des associations, comme Sos homophobie ou France-victimes les aident et les accompagnent, et les forces de l’ordre ont été mieux formées à ces problématiques. Des artistes, sportifs, personnalités politiques n’hésitent plus aujourd’hui à révéler qu’’ils sont Lgbt, et « ça décomplexe, ça rassure, ça lisse l’image » estime Stéphane. « Mais il faudra encore du temps ». Le combat pour la transidentité débute, et il est dé-sormais nécessaire d’expliquer ce que c’est exactement. Si l’homosexualité, « c’est une femme qui aime une femme, ou un homme qui aime un homme, ça reste binaire » plaisante Stéphane. Là, il peut s’agir d’une personne très féminine, mais dans un corps masculin, ou l’inverse, ce qui implique qu’il faut accepter un corps qui ne renvoie pas du tout l’image de ce qu’on est profondément. Le collectif Lgbt de Dordogne a été créé il y a trois ans, pour être ouvert à tous ceux qui ont besoin de soutien, de conseils, d’accompagnement... Il est toujours à la recherche de bénévoles.

Ce que dit la loi
En cas d’agression, si le caractère homophobe ou transphobe est retenu, la peine encourue est portée à un an d'emprisonnement et 45 000 € d'amende. La diffamation privée est punie d'une contravention de 38 €. Si le caractère homophobe ou transphobe est retenu, la peine encourue est portée à 1 500 €.

Nike Air Max 1 Blue Fury AH8145-002