Fil info
11:02 hélas ne pourra pas lui rendre hommage
20:08La mort de Poupou... Un choc. On le croyait immortel... Grâce à , j'avais pu recueillir de nombreux témoi… https://t.co/DXXy23JzAW

Elle se plaint de gifles, il jure qu'il ne l'a pas menacée avec un sabre

Rendez-vous au tribunal

Dans la nuit de jeudi à vendredi, les policiers ont interpellé à Périgueux un homme de 34 ans qui avait flanqué des gifles à sa compagne. Il avait consommé de l'alcool et des stupéfiants. Au commissariat, l'individu est connu. Au tribunal correctionnel de Périgueux, où il va devoir s'expliquer mercredi 21 août 2019, aussi.

LIRE AUSSI : Jérôme Lavrilleux parie que le Périgord Vert deviendra le coeur du tourisme de la Dordogne

Cette fameuse nuit, une jeune femme, qui s'est réfugiée dans la cour de l'immeuble dans lequel elle vit, rue Pierre Sémard, appelle la police. Elle dit qu'elle a subi des violences. C'est son compagnon, qui va ête interpellé par les fonctionnaires. Les gifles peut-être, mais il nie avoir menacé son amie avec un sabre, ce qu'elle a aussi déclaré aux policiers.

LIRE AUSSI : En décidant d'un hommage durable aux Justes, le maire de Bergerac Daniel Guarrigue met les points sur les "i"

Direction la prison pour le trentenaire sur lequel courait un sursis avec mise à l'épreuve. Il y restera au moins jusqu'à son jugement, en comparution immédiate.

LIRE AUSSI : A Périgueux, 33e édition du concours de peinture du Cadre d'Or

La justice connaît bien celui qui va comparaître à la barre, mercredi. C'est qu'il a 20 condamnations à son... passif, dont deux datent de... cette année. Il ne s'était d'ailleurs pas rendu à l'audience.