Fil info
20:08La mort de Poupou... Un choc. On le croyait immortel... Grâce à , j'avais pu recueillir de nombreux témoi… https://t.co/DXXy23JzAW
13:39 Dans les années 60, Poulidor alors qu'il faisait le tour de France, a tenu une chr… https://t.co/NVmEigVJQu
13:28Une photo qui aurait passé dans l' si... L', , le va de deuil en deuil... S… https://t.co/AK8PrMSdXj
10:37Mercredi, Alain s’est levé un quart d’heure avant minuit. Comme d’habitude. Il a claqué quelques bises à… https://t.co/KQgcm8Sc1I

Le budget participatif d'1 M € sur les rails en Dordogne

Politique

Hier, la caravane du budget participatif du Conseil départemental de Dordogne faisait étape à Périgueux. à l’issue d’une présentation du concept par le président Germinal Peiro, la commission citoyenne composée d’une soixantaine de personnes a été installée.

Ce budget participatif d’un montant d’un million d’euros est le fruit « d’un long cheminement politique », expliquait Germinal Peiro, précisant qu’il restait attaché à la démocratie représentative mais qu’il était aussi attaché « à essayer de créer du lien entre citoyens et élus.  C’est ce que nous avons essayé de faire en début de mandat avec les Assises départementales qui se sont traduites par douze journées de réflexion sur des thématiques différentes sur tout le territoire. ça avait beaucoup nourri notre réflexion et cette année nous avons lancé des rencontres citoyennes sur chaque canton avec une demi-heure pour informer sur notre action et une heure et demie de débat. Nous en sommes aujourd’hui à 22 rencontres auxquelles 2 500 à 3 000 personnes ont participé ».

LIRE AUSSI : A Boulazac, la rentrée scolaire reflet du territoire

Prérequis : apporter des projets d' "intérêt général" portés par des associations

Le Conseil départemental a voulu aller plus loin dans sa démarche en mettant en place un budget participatif. Et pour se faire il s’est aussi inspiré de ce qui se fait ailleurs, comme par exemple dans le Gers. « Nous demandons aux citoyens : avez-vous des idées que vous aimeriez voir se concrétiser ? Et nous avons voulu que ce soit un système ouvert sans filtre aux idées apportées, si ce n’est qu’il faut que ce soit un projet d’intérêt général et non privé et qu’il soit porté non par une personne, mais par une association qu’il faudra peut être créer en amont ». Toutes les idées vont donc être enregistrées et analysées afin de voir si elles peuvent se transformer en un projet. « Nous demanderons ensuite aux habitants de Dordogne de classer ces idées en votant pour les idées qu’ils trouvent les plus intéressantes. Et pour que ces projets ne soient pas tous localisés au même endroit c’est le projet qui arrivera en tête de chaque canton qui sera retenu. C’est un processus que nous avons imaginé avec les élus et les services du département ».

LIRE AUSSI : L'été continue à Saint-Aquilin avec le festival de Campagne

"La démocratie citoyenne n'est pas un slogan"

Et Germinal Peiro de rappeler le rôle important qu’allait jouer la commission citoyenne installée hier (composée de 62 personnes volontaires). Elle sera chargée de suivre le déroulement du processus et de vérifier que tout se passe en bon ordre. « Ils verront toutes les idées pour voir si elles sont transformables en projets. Il faudra donc peut être revenir vers les porteurs de projet, mais aussi contacter les collectivités pour par exemple la mise à disponibilité d’un terrain ». La commission sera également en charge de vérifier les modalités de vote en mairie ou sur Internet et de son dépouillement. Enfin, « forte de l’expérience qu’elle va acquérir, elle pourra modifier le règlement afin par exemple de toucher davantage de monde ou de recueillir davantage d’idées. Bref pour nous la démocratie citoyenne ce n’est pas qu’un slogan. Cette commission va agir dans la durée et pèsera sur le règlement ». Germinal Peiro a précisé que ce budget ne se substituerait pas à l’aide aux associations, « ça vient en plus ». Le budget se compose de 100 000 euros pour des projets jeunes et de 900 000 euros qui seront répartis sur les 25 cantons. La caravane du budget participatif a entamé une tournée d’un mois et demi sur les marchés de Dordogne. Elle est présente aujourd’hui à Domme et Terrasson.

Philippe Jolivet