Fil info
13:39 Dans les années 60, Poulidor alors qu'il faisait le tour de France, a tenu une chr… https://t.co/NVmEigVJQu
13:28Une photo qui aurait passé dans l' si... L', , le va de deuil en deuil... S… https://t.co/AK8PrMSdXj
10:37Mercredi, Alain s’est levé un quart d’heure avant minuit. Comme d’habitude. Il a claqué quelques bises à… https://t.co/KQgcm8Sc1I
21:49Très nombreux avec notre maire Vincent Millan pour défendre notre territoire de mobilité https://t.co/gCKHfA1Hga

VIDÉO Me Hervé Benichou : "la famille de Salim a besoin que la justice le dise victime"

Justice

A l'audience du tribunal correctionnel de Périgueux, lundi 9 septembre 2019, il s'agissait de savoir si la commune de Terrasson, représentée par son maire, en fonction depuis 31 ans, et/ou son directeur technique des services étai(ent) peu ou prou, coupables d'homicide invonlontaire. A 11 ans, Salim Zareb, s'était noyé dans des conditions particulièrement tragiques dans la pateaugeoire de la piscine municipale.

A la sortie de l'audience, Me Hervé Benichou, qui avait en grande partie la charge des intérêts de 23 parties civiles de la famille de l'enfant Salim Zareb, a exprimé le sens qu'aurait pour celle-ci, une sanction pénale. Salim, 11 ans, s'est noyé dans la piscine municipale de Terrasson, le 30 juillet 2015

VOIR LA VIDÉO : Pour Me Hervé Benichou, une ondamnation pénale participerait à ce que la famille de Salim fasse son deuil

Le réprésentant du ministère public Anne-Claire Galois a requis la relaxe du directeur, qui, à ses yeux n'avait commis qu'une "faute simple" -la négligence- et une amende de 30 000 € à l'encontre de la commune de Terrasson. 

Le jugement a été mis en délibéré. Il sera rendu le 25 septembre prochain.