Fil info
19:09France : L’ancienne usine Auga deviendra un complexe sportif en avril 2020 -> https://t.co/tvaBXZeWbB
19:06Châteauroux : Les "Lisztomanias Humanitaire" veulent amener la musique partout -> https://t.co/6QIhLoJ9KP
18:45Vieux-Mareuil : Un automobiliste entraîne la chute d'une fillette à vélo -> https://t.co/df14lbfo2W
17:55// PRESSE // "Une sommité pour ouvrir le cycle de conférences " 📰 On parle des dans… https://t.co/PRD33lgmfw
17:44Brive-la-Gaillarde : «J’espère que les gens vont se réveiller» -> https://t.co/6eT5ArraeH
17:27Parnac : L’AC Parnac vient à bout d’une valeureuse équipe d’Issoudun -> https://t.co/8ngp8vKMWI
17:25La Châtre : Les écoliers ont ramassé 15 kg de déchets -> https://t.co/yR0hfAWQK8
17:20Ambrault : Carrière Chéret à préserver : appel à l’énergie citoyenne -> https://t.co/Xwrk9A0pYr
17:04Castelnaud-la-Chapelle : Cérémonie de la Légion étrangère au château de Castelnaud -> https://t.co/HEudlXnRJH
16:59Bassillac : Une liste qui veut unir pour l’avenir -> https://t.co/HPPfc5ZJtG
16:55RT : René Dutin, un élu du peuple. https://t.co/1Jxya6o1kT https://t.co/sEE00tZYkn
16:54RT : ENFIN. Après avoir insulté les cheminots pendant 72h, la se voit obligée par la inspection du travail d'Alsac… https://t.co/O050URxzt2
16:54RT : On attend maintenant les excuses d' pour avoir qualifié de "grève surprise" un droit de retrait désorma… https://t.co/UKgVtmuLew
15:45Coulounieix-Chamiers : Et si une gève illimitée était lancée ? Débat mercredi prochain -> https://t.co/IYnKlFp9l9
12:13RT : Ce matin à 9h10, un accident de la circulation s'est produit sur la RN21 (Limoges - Aixe-sur-Vienne) entre un poids… https://t.co/yv6CBKkSFZ
11:58RT : Ce week-end certains ont remis en cause le . Ce matin une femme a été découverte morte sur la ligne… https://t.co/Z4ZOO7D5Wl
11:10Ce matin à 9h10, un accident de la circulation s'est produit sur la RN21 (Limoges - Aixe-sur-Vienne) entre un poids… https://t.co/yv6CBKkSFZ
07:40Région : Les label E3D remis à des établissements scolaires -> https://t.co/egLLy1Mxgl
07:37# # - : Les Tambours du Bronx en concert samedi -> https://t.co/lwli5iD41s
07:35# # - -Vienne : Librairie occitane Un concert avant l’exposition -> https://t.co/hLxN7Ro5qt
07:33# # - -Vienne : La Résistance des «petites gens» contée par des objets du quotidiens -> https://t.co/cm7fDQ5y6n
07:31# # - -Vienne : Le Conseil départemental tire à boulets rouges sur le gouvernement -> https://t.co/tcLv05hf19
07:28Région : Le PNT Périgord-Limousin favorise la biodiveristé -> https://t.co/Q4dkylCGy4
06:24Bardou : Le blessé longtemps prisonnier de sa voiture -> https://t.co/TbQ80nCPt8
23:10Périgueux : La culture occitane se porte (très) bien -> https://t.co/MBTP9MyAXL
22:23Nontron : La Dordogne perd René Dutin -> https://t.co/OjbH5onrFt
20:15Chamberet : Le village accordéon -> https://t.co/wAaMdVF4Z9
20:10 vous êtes tellement mignons... 7 milliards de vies humaines, une terre qui dégueule de nos rejetons, et vous...

« 10 % de ce que je sais »

Municipales 2020

Laurent Rouquié avait prévenu : si la politique devenait un terrain de coups retors, il ne jouerait pas. Sauf qu’il a jugé qu’on lui faisait décidément trop de tracasseries. Alors, sans s’énerver, il a souhaité « remettre les choses en place ». En formulant le vœu qu’il n’aura pas à y revenir. Ce qui le concerne, il préfère en parler lui-même.

« Si je veux, je peux répondre. Je sors de ma réserve aujourd’hui en disant 10% de ce que je pourrais déclarer ». La tête de la liste Mon parti c’est PérigueuxLaurent Rouquié a juste passé la tête sur la scène du « théâtre de Guignol » hier, pour se livrer à un exercice qu’il exècre : répliquer aux attaques de ses adversaires. Et s’il n’y avait que « les piques » encore... mais non : on veut raconter ce qui le concerne à sa place et, forcément, à sa manière. Alors il « met les choses au point » une bonne fois, en souhaitant de tout cœur qu’il n’aura pas à y revenir. Il balance un peu pour qu’on le laisse travailler. D’autant que Laurent Rouquié est convaincu que les Périgourdins sont saturés de propos venimeux, de coups politiques tordus... qui ne concernent que ceux qui sont du cercle politique... mais qui desservent à la fois la chose publique et les habitants. Des noms ? Le maire de Périgueux Antoine Audi et l’adjointe démissionnaire Elisabeth Dartencet. Enfin... ce sont les premiers. « Attention ! je ne dégomme pas tout le monde, je sors de ma réserve ». On entend tout de même un avertissement. « Antoine Audi prétend qu’il m’a tout appris en matière budgétaire... Mais c’est quoi cette histoire ? Jamais je ne l’ai rencontré en tête à tête sur les questions des finances (...) Le budget 2015, il l’a découvert la veille de sa présentation en conseil municipal... ». En s’attribuant au passage le mérite de la « présentation dynamique » que son encore adjoint aux finances avait imaginée. Et de un.

LIRE AUSSI : Antoine Audi plaisante sur le monde politique dans son discours d'inauguration de Péri'Meuh

« Pas trop à gauche tout de même »

« Depuis juin 2018, je suis assez souvent la cible d’Elisabeth Dartencet et de son mari ». Si l’adjointe démissionnaire a le projet d’emmener une liste sur le front des municipales, c’est qu’elle a tourné la page de l’époque où le projet était envisagé... avec Laurent Rouquié, que son époux appréciait comme « l’homme de la situation ». La volte-face s’est opérée quand elle a choisi de partir du conseil municipal. En la commentant peu et vaguement. « Laurent Rouquié ne va pas assez vite ». Celui qui est tête de liste de Mon parti c’est Périgueuxse contente d’abord, lui, des faits : son mandataire financier est officiellement désigné, son comité de soutien est formé, son local de campagne est ouvert. Et voilà que la mémoire lui revient. « Elisabeth Dartencet voudrait faire oublier sa position sur le mariage pour tous et, quand je lui disais que je voulais toutes les sensibilités sur notre liste, elle me rappelait : pas trop à gauche tout de même... ». Et de deux.

Patrick Palem... a-partisan ?!

« Une liste... loin de tous les appareils politiques ? Patrick Palem n’assume donc pas le soutien conjoint du MoDem et de LREM ? ». Sachant qu’il n’a pas échappé à celui qui « remet les choses en place » que trois parlementaires étaient très... présents autour du chef d’entreprise, ce qu’il comprend comme tout le monde le comprend. « LREM essaie de récupérer des grands électeurs ». Cette fois, ça fait trois.

LIRE AUSSI : Laurent Mossion : "Je voudrais bien que cette histoire se termine entre gentlemen"

« Le chien qui mord la main de son maître »

« Si c’est amplement mérité pour Antoine Audi, la sortie médiatique de Laurent Mossion est d’une grande violence et d’une grande lâcheté ». Et, comble pour Laurent Rouquié, le 1er adjoint, qui, au regard de l’ordre du jour, pourrait être débarqué lors du conseil municipal de jeudi 10 octobre au soir, se revendique en encore « ami » du maire... en claquant la porte. Qui pourrait croire qu’aucune intention n’anime sa sortie fracassante ? Le candidat Rouquié croit savoir que « si Antoine Audi ne repart(ait) pas, (il) partirait seul ». Même si, en son for intérieur, l’ex adjoint aux finances n’exclut pas un rapprochement Mossion-Dartencet. En tout état de cause « Laurent Mossion repartira, quoi qu’il arrive ». Et surtout que « Antoine Audi a cristallisé la détestation sur sa personne ». Reste que la manière de faire est au-delà de l’inélégance. « C’est le chien qui mord la main de son maître »... et sur le fil, alors que le candidat « sait » que la rancœur de son ex homologue était ancienne. En revanche, sur le motif de celle-ci -l’omnipotence du cabinet du maire- Laurent Rouquié est raccord.

Fabienne Ausserre