Fil info
19:09France : L’ancienne usine Auga deviendra un complexe sportif en avril 2020 -> https://t.co/tvaBXZeWbB
19:06Châteauroux : Les "Lisztomanias Humanitaire" veulent amener la musique partout -> https://t.co/6QIhLoJ9KP
18:45Vieux-Mareuil : Un automobiliste entraîne la chute d'une fillette à vélo -> https://t.co/df14lbfo2W
17:55// PRESSE // "Une sommité pour ouvrir le cycle de conférences " 📰 On parle des dans… https://t.co/PRD33lgmfw
17:44Brive-la-Gaillarde : «J’espère que les gens vont se réveiller» -> https://t.co/6eT5ArraeH
17:27Parnac : L’AC Parnac vient à bout d’une valeureuse équipe d’Issoudun -> https://t.co/8ngp8vKMWI
17:25La Châtre : Les écoliers ont ramassé 15 kg de déchets -> https://t.co/yR0hfAWQK8
17:20Ambrault : Carrière Chéret à préserver : appel à l’énergie citoyenne -> https://t.co/Xwrk9A0pYr
17:04Castelnaud-la-Chapelle : Cérémonie de la Légion étrangère au château de Castelnaud -> https://t.co/HEudlXnRJH
16:59Bassillac : Une liste qui veut unir pour l’avenir -> https://t.co/HPPfc5ZJtG
16:55RT : René Dutin, un élu du peuple. https://t.co/1Jxya6o1kT https://t.co/sEE00tZYkn
16:54RT : ENFIN. Après avoir insulté les cheminots pendant 72h, la se voit obligée par la inspection du travail d'Alsac… https://t.co/O050URxzt2
16:54RT : On attend maintenant les excuses d' pour avoir qualifié de "grève surprise" un droit de retrait désorma… https://t.co/UKgVtmuLew
15:45Coulounieix-Chamiers : Et si une gève illimitée était lancée ? Débat mercredi prochain -> https://t.co/IYnKlFp9l9
12:13RT : Ce matin à 9h10, un accident de la circulation s'est produit sur la RN21 (Limoges - Aixe-sur-Vienne) entre un poids… https://t.co/yv6CBKkSFZ
11:58RT : Ce week-end certains ont remis en cause le . Ce matin une femme a été découverte morte sur la ligne… https://t.co/Z4ZOO7D5Wl
11:10Ce matin à 9h10, un accident de la circulation s'est produit sur la RN21 (Limoges - Aixe-sur-Vienne) entre un poids… https://t.co/yv6CBKkSFZ
07:40Région : Les label E3D remis à des établissements scolaires -> https://t.co/egLLy1Mxgl
07:37# # - : Les Tambours du Bronx en concert samedi -> https://t.co/lwli5iD41s
07:35# # - -Vienne : Librairie occitane Un concert avant l’exposition -> https://t.co/hLxN7Ro5qt
07:33# # - -Vienne : La Résistance des «petites gens» contée par des objets du quotidiens -> https://t.co/cm7fDQ5y6n
07:31# # - -Vienne : Le Conseil départemental tire à boulets rouges sur le gouvernement -> https://t.co/tcLv05hf19
07:28Région : Le PNT Périgord-Limousin favorise la biodiveristé -> https://t.co/Q4dkylCGy4
06:24Bardou : Le blessé longtemps prisonnier de sa voiture -> https://t.co/TbQ80nCPt8
23:10Périgueux : La culture occitane se porte (très) bien -> https://t.co/MBTP9MyAXL
22:23Nontron : La Dordogne perd René Dutin -> https://t.co/OjbH5onrFt
20:15Chamberet : Le village accordéon -> https://t.co/wAaMdVF4Z9
20:10 vous êtes tellement mignons... 7 milliards de vies humaines, une terre qui dégueule de nos rejetons, et vous...

Le respect de la vieillesse

Social

L’hôpital est toujours malade, et ses soignants le criaient encore haut et fort dans la rue hier, à l’appel de la Cgt, avec rassemblement, entre 13 h et 15 h, sur le rond-point à l’entrée de l’hôpital de Périgueux. Cette fois-ci, c’était les conditions de travail et d’accueil dans les Ehpad qui étaient dénoncées.

Les maisons de retraite, aujour-d’hui appelées Ehpad (pour établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), ne devraient plus être les « mouroirs » des années 50/60. En effet, notre société a évolué, et on a pu croire un moment que l’être humain, le citoyen, recevrait de la part de l’état tout le respect qui lui est dû, et que dans ses vieilles années, il serait choyé grâce aux progrès de la prise en charge, des soins, et d’un meilleur accompagnement du vieillissement. Las, aujourd’hui, on se croirait revenu 60 ans en arrière. Certes, les bâtiments sont plus jolis, il n’y a plus de chambres collectives, même s’il en subsiste encore des doubles dans les établissements les plus anciens, des animations sont régulièrement organisées, mais au quotidien, le tableau est beaucoup plus noir. « Devant le manque criant de moyens humains et matériels, on perd le sens du prendre soin tel qu’on devrait le faire, que notre coeur nous le dicte, ainsi que notre conscience professionnelle » confie une soignante venue sur ses repos manifester pour la défense du sens de son travail. « Nous n’arrivons plus à mettre de l’humanisme dans nos rapports avec les résidents, alors que les personnes âgées ont besoin d’un accompagnement psychique et moteur, pas que d’être lavées, habillées et nourries ».  Dans leur immense majorité, les soignants qui interviennent en Ehpad ont choisi cette affectation, en se faisant une certaine idée de l’importance de leur mission, vite ravagée par les réalités des conditions de travail. « Nous sommes là pour accompagner les personnes jusqu’à leur dernier souffle, afin qu’elles finissent leurs jours dans le respect et la dignité ». ça, c’est leur motivation. La réalité, elle est tout autre. « Nous sommes maltraitants malgré nous. Quand nous disposons de moins de 15 minutes pour effectuer une toilette, habiller la personne et la mettre dans son fauteuil, comment ne pas la bousculer et la presser ? Pour nous, c’est intolérable ». Quelques retraités qui avaient manifesté le matin (voir page suivante), les avaient rejoint, en expliquant :  « peut-être qu’un jour, nous serons en Ehpad. Nous avons des amis qui y sont, et ce n’est pas terrible. Le manque de personnel est criant, les soignants ont des conditions de travail épouvantables, et en plus ils ont conscience d’être maltraitant, ce qui les met dans une situation psychologique difficile ». Corinne Rey, secrétaire départementale de l’Ud Cgt était présente aux côtés des soignants, qui n’étaient pas bien nombreux sur le rond-point et pour la distribution de tracts, car s’ils ont le droit de grève, ils ne peuvent laisser les patients ou les résidents sans soins. Ne viennent donc que ceux qui sont en repos ou en congé... Elle constate un « ras-le-bol général, un sentiment d’injustice profond, qui monte dans la société, et une colère larvée ». Si la population n’hésite pas à montrer son soutien à ceux qui luttent pour de meilleures conditions de vie, de travail, de prise en charge, « pour le moment, elle ne s’implique pas dans nos actions ». Pourtant, tout le monde subit les mêmes avatars, et pour Corinne Rey, le responsable est clair : « c’est le capitalisme, un système consistant à faire toujours plus d’argent, au détriment de l’être humain. Le plus efficace pour se faire entendre, serait une grosse intersyndicale manifestant sur des sujets de fond ».

trois pour 48
Une soignante expliquait que dans son service d’Ehpad, elles sont trois pour 48 résidents à qui, chaque matin, elles doivent apporter de l’aide pour la toilette, l’habillage, avant de les installer pour la plupart sur leur fauteuil. Ce temps de proximité avec les personnes, qui devrait être un moment de bien-être, se transforme donc en course con-tre la montre...

" Des moyens pour les EHPAD "