FO Dordogne durcit le ton : une grève pourrait se déclarer bientôt

Réforme des retraites

Par voie de communiqué, la commission exécutive de l'union départementale des syndicats Force ouvrière (FO) de la Dordogne qui s'est réunie mardi 15 octobre 2019 fait savoir qu'il fait sienne la résolution du CCN FO des 25 et 28 septembre 2019 et rappelle sa totale opposition à un système unique de retraite par points qui dégradera le montant des pensions, ainsi qu'à tout nouveau recul de l'âge de départ à la retraite, que ce soit par la création d'un âge d'équilibre ou par l'allongement de la durée de cotisations.

 

LIRE AUSSI : "Juste une pension digne du travail effectué"

 

Des "concertations" qui n'en ont que le nom

Alors que le gouvernement ouvre de nouvelles « concertations », qui devraient s'étendre sur une période d'1 an, l'UDFO Dordogne se félicite de la décision du CCN de ne pas aller discuter de la mise en place de la réforme et de ses ajustements.

Pour l'UDFO Dordogne, ce projet de réforme de retraite est une nouvelle remise en cause du salaire différé. Les salariés n'auraient plus des droits selon ce qu'ils ont cotisé, mais un capital de points sans aucune garantie de la valeur au moment de la lioquidation.

Pour l'UDFO Dordogne, ce projet a pour objectif de baisser le montant des retraites et de mettre en place des systèmes par capitalisation.

Alors que le conseil d'orientation des retraites prévoit un déficit des caisses de retraites d'environ 4 milliards (sur un montant global de 315 milliards), le gouvernement entend diminuer la part des retraites dans le PIB, malgré une augmentation du nombre des retraités.

 

LIRE AUSSI : A Périgueux, ils étaient 250 contre la réforme des retraites prévue

 

"Le projet Macron-Delevoye, c'est appauvrir les retraités"

L'UDFO Dordogne dénonce la paupérisation annoncée des futurs retraités et rappelle le montant de 140 milliards d'euros par an d'aides publiques aux entreprises dont 40 milliards en 2019 pour le CICE... dont on attend toujours la démonstration de l'effet sur l'activité économique et l'emploi.

L'UDFO rappelle également que la suppression de l'ISF au bénéfice de 5% des ménages les plus aisés repérsente un coût pour les finances publiques de l'ordre de 3 milliards d'euros par an.

A contrario du projet Macron-Delevoye, l'UDFO Dordogne réaffirme son exigence du maintien et de l'amélioration de 42 régimes existants pour reconquérir le droit à la retaite à 60 ans à taux plein.

 

LIRE AUSSI : Les retraités décidés à empêcher la réforme

 

"Les autres syndicats bienvenus aux côtés de FO pour parler grève"

Consciente que, pour que ces revendications soient entendues pour application, il va falloir un autre niveau de mobilisation que des journées « saute mouton » à force de dispersion, l'UDFO Dordogne appelle tous ses syndicats du département à organiser dès maintenant les diffusions, les réunions d'infos et les AG de personnels, y compris avec d'autres organisations syndicales dans la clarté du mot d'ordre de retrait du projet de retraite par points, afin de mettre au sujet des discussions une grève à compter du 5 décembre 2019.