Fil info
19:09France : L’ancienne usine Auga deviendra un complexe sportif en avril 2020 -> https://t.co/tvaBXZeWbB
19:06Châteauroux : Les "Lisztomanias Humanitaire" veulent amener la musique partout -> https://t.co/6QIhLoJ9KP
18:45Vieux-Mareuil : Un automobiliste entraîne la chute d'une fillette à vélo -> https://t.co/df14lbfo2W
17:55// PRESSE // "Une sommité pour ouvrir le cycle de conférences " 📰 On parle des dans… https://t.co/PRD33lgmfw
17:44Brive-la-Gaillarde : «J’espère que les gens vont se réveiller» -> https://t.co/6eT5ArraeH
17:27Parnac : L’AC Parnac vient à bout d’une valeureuse équipe d’Issoudun -> https://t.co/8ngp8vKMWI
17:25La Châtre : Les écoliers ont ramassé 15 kg de déchets -> https://t.co/yR0hfAWQK8
17:20Ambrault : Carrière Chéret à préserver : appel à l’énergie citoyenne -> https://t.co/Xwrk9A0pYr
17:04Castelnaud-la-Chapelle : Cérémonie de la Légion étrangère au château de Castelnaud -> https://t.co/HEudlXnRJH
16:59Bassillac : Une liste qui veut unir pour l’avenir -> https://t.co/HPPfc5ZJtG
16:55RT : René Dutin, un élu du peuple. https://t.co/1Jxya6o1kT https://t.co/sEE00tZYkn
16:54RT : ENFIN. Après avoir insulté les cheminots pendant 72h, la se voit obligée par la inspection du travail d'Alsac… https://t.co/O050URxzt2
16:54RT : On attend maintenant les excuses d' pour avoir qualifié de "grève surprise" un droit de retrait désorma… https://t.co/UKgVtmuLew
15:45Coulounieix-Chamiers : Et si une gève illimitée était lancée ? Débat mercredi prochain -> https://t.co/IYnKlFp9l9
12:13RT : Ce matin à 9h10, un accident de la circulation s'est produit sur la RN21 (Limoges - Aixe-sur-Vienne) entre un poids… https://t.co/yv6CBKkSFZ
11:58RT : Ce week-end certains ont remis en cause le . Ce matin une femme a été découverte morte sur la ligne… https://t.co/Z4ZOO7D5Wl
11:10Ce matin à 9h10, un accident de la circulation s'est produit sur la RN21 (Limoges - Aixe-sur-Vienne) entre un poids… https://t.co/yv6CBKkSFZ
07:40Région : Les label E3D remis à des établissements scolaires -> https://t.co/egLLy1Mxgl
07:37# # - : Les Tambours du Bronx en concert samedi -> https://t.co/lwli5iD41s
07:35# # - -Vienne : Librairie occitane Un concert avant l’exposition -> https://t.co/hLxN7Ro5qt
07:33# # - -Vienne : La Résistance des «petites gens» contée par des objets du quotidiens -> https://t.co/cm7fDQ5y6n
07:31# # - -Vienne : Le Conseil départemental tire à boulets rouges sur le gouvernement -> https://t.co/tcLv05hf19
07:28Région : Le PNT Périgord-Limousin favorise la biodiveristé -> https://t.co/Q4dkylCGy4
06:24Bardou : Le blessé longtemps prisonnier de sa voiture -> https://t.co/TbQ80nCPt8
23:10Périgueux : La culture occitane se porte (très) bien -> https://t.co/MBTP9MyAXL
22:23Nontron : La Dordogne perd René Dutin -> https://t.co/OjbH5onrFt
20:15Chamberet : Le village accordéon -> https://t.co/wAaMdVF4Z9
20:10 vous êtes tellement mignons... 7 milliards de vies humaines, une terre qui dégueule de nos rejetons, et vous...
19:41RT : Cérémonie de l'arbre de la Paix à Malemort, le 10 octobre 2019 https://t.co/DZCjrLCujC

Francophonies: des zébrures toute l’année

Le festival des Francophonies en Limousin change de formule et se scinde en deux pour proposer toujours plus de débats, de découvertes et de rencontres autour de la langue de Molière. Du 25 septembre au 5 octobre, le public a rendez-vous avec les Zébrures d’automne, «des écritures à la scène».

Depuis le mois de juin, le festival des Francophonies en Limousin a changé de nom pour devenir «Les Francophonies, des écritures à la scène». Plus qu’un changement de nom, c’est toute la formule qui a été repensée, afin d’offrir encore plus de zébrures, tout au long de l’année.

Le nouveau directeur du festival, Hassan Kassi Kouyaté, qui a pris ses fonctions en janvier dernier, a souhaité ce changement pour mieux définir un nouvel équilibre au sein du grand foyer francophone des écritures et de la création contemporaine. Ce sont donc deux festivals de onze jours chacun qui vont jalonner l’année : un en mars consacré aux écritures et aux auteurs, ce seront les «Zébrures de printemps» ; un second fin septembre début octobre, «Les Zébrures d'automne» axées sur les spectacles vivants, les arts visuels et les artistes.

Autre nouveauté : c’est la caserne Marceau qui sera, de 10h à minuit, en entrée libre et gratuite, pendant les onze jours du festival, un point de rencontre, un terrain d’expérimentation, de jeu, de pause, de littérature, de poésie, de détente, ce à travers de nombreuses propositions artistiques, avec possibilité de restauration sur place et de temps de détente avec des aires de jeux pour tout le monde : enfants, adultes et artistes.

Déambultations

culturelles

C’est avec un spectacle participatif «Rituels vagabonds» que s’ouvriront, le 25 septembre à 18h, ces premières «Zébrures d’automne». La chorégraphie confiée à Josiane Antourel et Yna Boulanger, réunira des amateurs initiés et des novices motivés de 10 à 90 ans, qui ont eu pour seules consignes «enthousiasme et engagement». Ce sera l’aboutissement d’un travail de résidence avec des professionnels de Limoges mais également des amateurs, réalisé tout au long du mois de septembre.

Suivra à 21h le bal concert d’ouverture avec le groupe BIM (Bénin International Musical), un collectif d’artistes qui cristallise le bouillonnement créatif de la scène musicale de leur pays riche de son histoire et de la musique de ses ancêtres résolument ouverte sur le monde.

Au cours de cette édition, théâtre, danse, débats autour des spectacles, rencontres avec les artistes... investiront la caserne mais aussi l’Opéra, les différents théâtres, les rues et les espaces les plus variés et les plus inédits de la ville. Le théâtre de l’Union accueillera par exemple «Pourvu qu’il pleuve» de Sonia Ristic, et «Maloya» (un art musical majeur de La Réunion) de Serge Grondin dans une mise en scène de David Gauchard. Du Maloya, ils évoqueront, avec Kwalud l’âme plutôt que la tradition.

«Habiter le monde poétiquement», c’est ce que nous proposeront Etienne Mingounou (comédien) et Felwine Sarr (auteur et économiste), accompagnés par le musicien Simon Winse dans le cadre d’«un samedi à l’opéra».

Puis la chorégraphe Chantal Loïal nous invitera avec «Cercle égal demi Cercle au carré» à partager, entre quadrille, danses créoles et voguing, les danses sociales des Antilles, revisitées et électrisées. à l’issue du spectacle, l’orchestre de Difé Kako invitera à poursuivre la soirée avec un «Bal déchaîné» participatif ouvert à tous.

Le jeune public ne sera pas oublié avec, à Expression 7, Panazol et Eymoutiers, les personnages du marionnettiste Yeung Faï, maître incontesté de la marionnette chinoise à gaine, des marionnettes qu’il fera virevolter dans son «Puppet Show Man», mais aussi avec «Le petit peuple de la brume» présenté par la compagnie du théâtre de Papyrus de Belgique.

Pour la clôture de ces «Zébrures d’automne», le festival a programmé «une nuit francophone» pour écouter, lire, danser, se promener et même rêver, du samedi 5 octo-bre à 18h au dimanche 6 à 6h du matin, dans l’enceinte de la caserne, mais aussi dans des lieux insolites de la ville, à découvrir au fil de cette nuit. Une nuit qui se terminera par un café/croissant ou un bol de soupe à l’oignon.

Grâce à cette expérience sensorielle, poétique et gustative, le festival offrira une traversée de la ville que le public sera invité à découvrir ou à redécouvrir, sous la lumière des étoiles ou au son de la kora.

Renseignements, programmes et réservations : 11, avenue du Général-de-Gaulle à Limoges.

Tél.: 05.55.10.90.10.

 

Photos: 1. Puppet Show Man (@Kalimba) 2. Bénin International Lusical (@DR) 3. Bal déchaîné (@M-C Loreille) 4. Cercle égal (@Patrick Berger).