Fil info
19:54Périgueux : Ils ont fait barrage à Daesh, faisons barrage à Erdogan -> https://t.co/1l2ooYrBKQ
19:48Saint-Estèphe : Une personnalité si attachante -> https://t.co/qofhNOUt4l
19:09France : L’ancienne usine Auga deviendra un complexe sportif en avril 2020 -> https://t.co/tvaBXZeWbB
19:06Châteauroux : Les "Lisztomanias Humanitaire" veulent amener la musique partout -> https://t.co/6QIhLoJ9KP
18:45Vieux-Mareuil : Un automobiliste entraîne la chute d'une fillette à vélo -> https://t.co/df14lbfo2W
17:55// PRESSE // "Une sommité pour ouvrir le cycle de conférences " 📰 On parle des dans… https://t.co/PRD33lgmfw
17:44Brive-la-Gaillarde : «J’espère que les gens vont se réveiller» -> https://t.co/6eT5ArraeH
17:27Parnac : L’AC Parnac vient à bout d’une valeureuse équipe d’Issoudun -> https://t.co/8ngp8vKMWI
17:25La Châtre : Les écoliers ont ramassé 15 kg de déchets -> https://t.co/yR0hfAWQK8
17:20Ambrault : Carrière Chéret à préserver : appel à l’énergie citoyenne -> https://t.co/Xwrk9A0pYr
17:04Castelnaud-la-Chapelle : Cérémonie de la Légion étrangère au château de Castelnaud -> https://t.co/HEudlXnRJH
16:59Bassillac : Une liste qui veut unir pour l’avenir -> https://t.co/HPPfc5ZJtG
16:55RT : René Dutin, un élu du peuple. https://t.co/1Jxya6o1kT https://t.co/sEE00tZYkn
16:54RT : ENFIN. Après avoir insulté les cheminots pendant 72h, la se voit obligée par la inspection du travail d'Alsac… https://t.co/O050URxzt2
16:54RT : On attend maintenant les excuses d' pour avoir qualifié de "grève surprise" un droit de retrait désorma… https://t.co/UKgVtmuLew
15:45Coulounieix-Chamiers : Et si une gève illimitée était lancée ? Débat mercredi prochain -> https://t.co/IYnKlFp9l9
12:13RT : Ce matin à 9h10, un accident de la circulation s'est produit sur la RN21 (Limoges - Aixe-sur-Vienne) entre un poids… https://t.co/yv6CBKkSFZ
11:58RT : Ce week-end certains ont remis en cause le . Ce matin une femme a été découverte morte sur la ligne… https://t.co/Z4ZOO7D5Wl
11:10Ce matin à 9h10, un accident de la circulation s'est produit sur la RN21 (Limoges - Aixe-sur-Vienne) entre un poids… https://t.co/yv6CBKkSFZ
07:40Région : Les label E3D remis à des établissements scolaires -> https://t.co/egLLy1Mxgl
07:37# # - : Les Tambours du Bronx en concert samedi -> https://t.co/lwli5iD41s
07:35# # - -Vienne : Librairie occitane Un concert avant l’exposition -> https://t.co/hLxN7Ro5qt
07:33# # - -Vienne : La Résistance des «petites gens» contée par des objets du quotidiens -> https://t.co/cm7fDQ5y6n
07:31# # - -Vienne : Le Conseil départemental tire à boulets rouges sur le gouvernement -> https://t.co/tcLv05hf19
07:28Région : Le PNT Périgord-Limousin favorise la biodiveristé -> https://t.co/Q4dkylCGy4
06:24Bardou : Le blessé longtemps prisonnier de sa voiture -> https://t.co/TbQ80nCPt8
23:10Périgueux : La culture occitane se porte (très) bien -> https://t.co/MBTP9MyAXL
22:23Nontron : La Dordogne perd René Dutin -> https://t.co/OjbH5onrFt

Solutions pour l’inclusion

Le centre hospitalier Esquirol, l’Agence régionale de santé (ARS) et l’éducation nationale ont signé un «accord-cadre sur la coordination du parcours de soin et du parcours scolaire des enfants cérébro-lésés». Repérage précoce, accompagnement à la scolarité et soutien à la formation professionnelle sont autant d’objectifs de la convention.

Alors que les lésions cérébrales acquises1 représentent la première cause de mortalité et de handicap chez l’enfant, le parcours de soins est généralement caractérisé par une hospitalisation prolongée. Une convention vient justement d’être signée en vue de mieux coordonner le parcours de soins avec la scolarité de l’enfant.

Les médecins du Pôle des blessés de l’encéphale du centre hospitalier Esquirol (CHE) ont compris depuis longtemps que le suivi tout au long de la croissance et du parcours scolaire permettait de prévenir les complications à long terme, offrant ainsi une vraie chance d’insertion professionnelle. C’est donc une vraie satisfaction pour le directeur d’Esquirol, Thomas Roux, de signer un partenariat avec l’ARS et l’Académie de Limoges.

Il faut dire que chez les enfants atteints de lésions cérébrales, le parcours scolaire est généralement marqué par un retard progressif des apprentissages, parfois révélé tardivement (le passage de l’école au collège peut être un changement radical dans les habitudes de l’enfant et déclencher ainsi des troubles), source d’échec scolaire, avec même une nécessité de réorientation pour la moitié des cas. Notons que le taux d’obtention de diplômes et d’emplois qualifiés est deux à trois fois inférieur à celui de la population générale.

Si très peu d’études sont menées sur les enfants touchés par des lésions cérébrales, «on estime à 4.200 le nombre d’adultes présentant des séquelles en Limousin, dont 22% avec un handicap, avec une majorité de garçons» précise la docteure Julia Hamonet-Torny, médecin de médecine physique et de réadaptation au Pôle des blessés de l’encéphale du CHE.

Du travail
n amont

Déjà, dans le cadre du précédent Programme régional de santé, le Pôle des blessés de l’encéphale a pu développer une offre pédiatrique qui suit actuellement une cinquantaine d’enfants, via son Unité mobile de réinsertion scolaire (voir encadré ci-contre). «Les lésions cérébrales acquises viennent en premier lieu de traumatismes crâniens, de chutes dans la petite enfance, de maltraitance, d’accidents sur la voie publique ou plus marginalement d’AVC, detumeurs ou d’infections» explique Julia Hamonet-Torny.

«En 2015, l’ARS a reconnu toutes ces lésions cérébrales acquises comme nécessitant un parcours spécifique, pas uniquement les traumatismes crâniens, ce qui était déjà une grande avancée». Le Schéma régional de santé (SRS) 2018-2023 fixe par ailleurs «un taux de scolarisation en milieu ordinaire des enfants accompagnés par un établissement médico-social à hauteur de 50% en 2020, et à 80% à échéance du SRS en 2023».

Plusieurs
objectifs

L’objectif général de cette convention est, selon le corps du texte, d’«améliorer l’inclusion scolaire des enfants présentant des troubles cognito-comportementaux séquellaires de lésions cérébrales acquises». Il s’agit alors de proposer un accompagnement à la scolarité des enfants ayant intégré le parcours de soins proposé par le CHE ; de repérer précocement et d’évaluer les troubles d’enfants identifiés par les partenaires (les médecins scolaires par exemple) ; d’apporter un soutien à la formation et à l’insertion.

Le centre hospitalier s’engage ainsi à préparer et accompagner à la reprise de la scolarité mais aussi à fournir son avis pour l’orientation scolaire et professionnelle. L’ARS «s’engage à poursuivre la dynamique engagée», notamment en travaillant sur «le repérage précoce», «l’accompagnement spécialisé» ou en luttant contre «les ruptures de parcours». L’Académie s’engage notamment à «rescolariser les élèves dans leur établissement antérieur, ou au plus près de leurs besoins et capacités».

1. Une lésion cérébrale acquise est une blessure plus ou moins importante du système nerveux central (le cerveau) provoquée par un événement souvent instantané (chute, accident vasculaire cérébral ou autre infection).

Photo : Lors de la signature de convention qui s’est tenue mardi au centre hospitalier Esquirol de Limoges.