2018 : les moments forts du canton

Vie sociale, animations et festivités, rendez-vous culturels et rencontres sportives ont marqué l’année 2018, ponctuée également de belles rencontres. Retour sur les meilleurs moments d’une année riche en événements.
Janvier – Le comité du Téléthon de Saint-Benoît-du-Sault s’est mobilisé et a collecté 29 027, 87 € pour la bonne cause. Les communes de La Châtre-L’Anglin, Mouhet, Saint-Benoît-du-Sault, Parnac, Rivarennes, Thenay, Méobecq et Neuillay-les-Bois manifestent en faveur de la non fermeture de classes. C’est la période des vœux à Mouhet : le maire, Roger Jambut, passe la main.
Février – À Bélâbre, le collectif récolte 14 841,36 € de dons au profit du Téléthon. « Rumeurs » sera le prochain spectacle de la Comédie Bélâbraise.
À Prissac, l’archer Louis Berthelot décroche l’or aux régionaux de la ligue en Nouvelle-Aquitaine.
À Chaillac, neuf résidents vont en stage de danse intégrée sur l’île de La Réunion.
À Lignac, la chèvre cou-clair attend plus de reconnaissance.
Mars – Parnac: les mesures agroalimentaires du Boischaud-Sud sont dévoilées et à Méobecq l’on fête Carnaval.
Avril – Bélâbre : à la fête de Pâques, le comité des fêtes attire près de 1 000 enfants et adultes avec les personnages de Walt Disney.
À Roussines, la maison d’accueil rurale pour personnes âgées (Marpa) a trouvé sa vitesse de croisière.
Mai – Saint-Gaultier : la photographie, témoin de l’histoire locale.
À Saint-Benoît-du-Sault, l’avant-goût de la musique baroque lance le festival. Chantal de Pouilly retrace cinq années de guerre.
Chaillac : le photovoltaïque s’ouvre au financement participatif.
Juin – Migné : La fondation Groupama s’investit pour les maladies rares.
Chaillac : la commune à la pointe pour l’accueil des touristes. À Nuret-le-Ferron, les jardins s’ouvrent au naturel.
À Bélâbre, le Centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE) montre les dangers des pesticides.
Prissac : le préfet à l’écoute de la ruralité. L’association des sports mécaniques moto accueille 120 pilotes.
Juillet – La Fête des écoles rassemble un nombreux public. Chaillac : l’abeille est dans l’objectif des photographes.
Saint-Benoît-du-Sault : le Festiv’Musique signe la symbiose entre musique, automobiles et cylindrées.
À Lignac, Ciron et Bélâbre, l’on rend hommage aux 43 victimes du 10 juillet 1944. La foire aux béliers regroupe 350 ovins.
Août – À Lignac, la cavalcade de la Saint-Christophe rassemble des chars et un public nombreux.
Bélâbre : les seniors aux volants, avec l’opération « Roulez Jeunesse ».
À Mouhet, l’étape de la course cycliste du tour du Triangle Sud-Berry voit la victoire de Laurent Griffon.
Chaillac brille par le concours Super U de pétanque et la venue de joueurs professionnels.
Septembre – A Bélâbre, le Moulin de la Gatevine retrouve des kilowattheures.
À Mouhet, la 101e fête annuelle et ses chars rendent hommage aux poilus de la guerre 1914-1918. Neuillay-les-Bois : l’histoire du village est racontée en 52 panneaux photographiques.
À Bélâbre, la compagnie Clin d’œil rend hommage à Michel Audiard.
Octobre – Le domaine du Riadoux mêle cyclisme et handicap à Prissac : 128 coureurs à pied participent au premier trail « Les Boucles des Bouchures. »
Vendœuvres rend hommage à Louis Crombez.
Novembre – À Saint-Gaultier, la Société d’études historiques met à l’honneur 393 poilus du canton morts pour la France. Il en est de même à Roussines, Thenay, Parnac et Prissac.
Le marché de Noël a brillé de mille feux à Bélâbre. À Saint-Benoit-du-Sault, le collège est restauré pour que le bien-être des élèves et des enseignants. À la Sainte-Barbe, galons et récompenses pour les sapeurs-pompiers.
Décembre – Bélâbre et Saint-Gaultier récompensent, pour la Sainte-Barbe, les sapeurs-pompiers volontaires.
À Vendœuvres, les bénévoles sont récompensés par le comité départemental.
À Saint-Benoît-du-Sault et Saint-Gaultier, le marché de Noël fait briller les cités.
Bélâbre : le fleurissement est récompensé par le Département. Saint-Gaultier : au conseil municipal, le budget primitif prévoit une diminution de la dette.
À Bélâbre, l’association des parents d’élèves a le vent en poupe.
Jean-Louis Viau

Air Force 1 High