Redécouvrir le Treignac du Moyen-Age

Patrimoine

L’Association des Amis du Vieux-Pont s’est lancée dans un travail colossal qui va permettre de redécouvrir le Treignac du Moyen Âge d’une autre façon.
Vers l’an 1000, un seigneur (peut-être déjà celui de Boisse) veut quitter le Bourg-des-Églises, peu facile à défendre, et implanter un château : il trouve une presqu’île, aujourd’hui au-dessus du Vieux-Pont. C’est un endroit idéal pour un château parfaitement défendu par la vallée de la Vézère. Au départ tout est en bois, matière qui ne manque pas alentour. Dès le XIe siècle se pose le problème d’une église : le seigneur décide d’en faire  construire une dans la basse-cour pour que chacun puisse y accéder sans passer dans le château qui doit toujours être en état de défense. Le château, avant tout lieu de défense, il doit le perfectionner : il construit un donjon en pierre puis il faut protéger l’église Notre-Dame-de-la-Basse-Cour par une courtine  extérieure, reliant des tours, qui encercle la presqu’île ainsi que l’église et les maisons des artisans qui se sont construites autour.
C’est cette courtine extérieure que Florent Cornaton et Gilbert Beysson sont en train de mettre à jour, enlevant des quantités de lierre, d’arbustes...
On reconnaît déjà une ancienne tour avec ses meurtrières. Ils ont encore un travail titanesque à accomplir, le rêve étant bien évidemment de dégager le pourtour de ce qui était le château car cette courtine faisait le tour de la presqu’île.
N’hésitez pas à passer voir cette partie dégagée, soit du bas (de la rue Léo-Champseix) soit de la rue Léon-Dessal d’où l’on a un aperçu général du chantier.

nike air max 90 grey