Une mue pierre par pierre

Aménagement

Les travaux d’aménagement sur le stade Alexandre-Cueille sont entrés dans une nouvelle phase. Ce mardi a eu lieu la pose de la première pierre des futurs vestiaires de l’équipement sportif.

Le quartier de l’Auzelou possède plus d’un atout dans sa manche. De nombreux équipements structurels, SMAC, Salle de l’Auzelou, Centre  aquarécréatif, Boulodrome, base de Canoë-kayak... y ont pris racine au fil des décennies, avec au cœur battant d’un quartier bordé par la Corrèze, l’emblématique stade Alexandre-Cueille.
Lors de la pose symbolique de la première pierre des futurs vestiaires, le maire de Tulle Bernard Combes pouvait lister les récentes réalisations : «La création du club house, la première tranche de renaturation de la Corrèze... Ce chantier des vestiaires fait partie du projet  de mandature  d’aménagement d’un complexe sportif digne de ce nom».
Jean-Louis Soulier, adjoint au maire en charge des sports, a précisé les contours de ce futur bâtiment de 350 mètres carrés. Il se situera à l’entrée du stade, à l’endroit où se trouvaient les petits guichets si caractéristiques du stade et qui ont disparu comme l’ombre des pins. «Après  l’achèvement de la première tranche en décembre dernier, la deuxième phase de rénovation vient de commencer avec un nouveau bâtiment qui  accueillera une installation mise en conformité. Adieu les anciens locaux situés près des cours de tennis. Tout sera regroupé dans cette nouvelle installation» a indiqué l’adjoint aux sports.
Effectivement, les infrasturctures du stade ne répondaient plus aux normes, notamment celles exigées par la Fédération Française de Rugby en  matière d’accueil pour une équipe fanion évoluant cette année en Fédérale 1, idem pour une équipe en Fédérale 2 ! Le futur bâtiment comprendra quatre vestiaires, des douches, des toilettes, deux vestiaires pour les arbitres, une salle de musculation, une infirmerie et des locaux techniques. Le chantier devrait être terminé à la fin du mis de septembre prochain. Suivront la rénovation de la tribune centrale et des tribunes latérales fin 2017. Le coût du projet se monte à 1 M d’euros HT. La ville a réussi à le faire subventionner à hauteur de 80%, soit la limite légale.
A ce titre, Jean-Paul Denanot, député européen, présent à la cérémonie, a rappelé le rôle de l’Union Européenne à travers ce type de projet :  «L’Europe crée des liens entre les citoyens et les territoires qui ne sont pas assez connus». L’UE via le fonds FEDER apporte son obole à  hauteur  de 150.000 euros, soit 15% du projet.

Serge Hulpusch

Légende photo : Les élus ont scellé symboliquement la première pierre du chantier dans une ambiance conviviale (Photo : S.H.).

Air Jordan 12 Low