Nuits de Nacre : Un air argentin en tête d’affiche

Festival

La 32ème édition du Festival des Nuits de Nacre se déroulera du 27 au 30 juin prochain. Elle se prépare dans la coulisse. Une première salve d’artistes a été annoncée hier. Un air chaud du sud de chamamé et de cumbia soufflera dans la cité cet été.

L’affiche de la nouvelle édition du Festival des Nuits de Nacre met à l’honneur une jeune femme à la longue chevelure rousse et au maquillage ethnique au pointillisme henné jouant d’un accordéon Maugein ! En cette année du centenaire de la création de la manufacture d’instruments tulliste, il ne pouvait en être autrement : «Ce visuel souligne la dimension internationale du festival de plus en plus présente» explique son créateur Fabien Albert.

Quatre jours de festival

En effet durant les quatre jours de concerts (un de plus que l’an passé), d’expositions, d’événements en tous genres désormais ancrés au début de l’été,  des artistes de 12 nationalités différentes seront présents pour célébrer les musiques du monde et l’accordéon sur des airs de bal populaire. Des artistes
belge, argentin, espagnol, chinois, moldave, italien, français, irlandais... viendront avec leur univers en bandoulière à partager. En tout près d’une soixantaine de concerts, pour la plupart gratuits, seront programmés dans différents lieux du cœur de ville : quai Baluze, théâtre municipal, cathédrale Notre Dame, bars et autres scènes sur les places Gambetta, Jean-Tavé, rue Jean-Jaurès, Cloître ou encore nouveauté à l’église Saint-Jean.
«C’est une grande fête de la musique réussie, nous a résumé l’an passé Wally» souligne Damien Morisot à propos de cette nouvelle formule à l’état d’esprit renouvelé pétri de diversité et de convivialité. Le centenaire de la manufacture Maugein sera fêté de manière originale et plurielle. Tout n’a pas été dévoilé mais : «L’Institut technologique européen des métiers de la musique, une très grosse école dont le siège est au Mans, va tenir un stand où l’on pourra voir des professeurs et des élèves en train de réparer des accordéons. En amont du festival, un groupe de travail viendra préparer la fabrication d’un accordéon à partir de pièces détachées fournies par Maugein. L’instrument sera estampillé Maugein-Itemm. Il sera proposé à la vente sous la forme d’une
tombola» détaille Jean-Pierre Quinsac président de la Cité de l’accordéon.

Hommage à Marcel Azzola

Ce stand se tiendra sur la place Gambetta, une place où dimanche 30 juin, se déroulera une Bourse aux instruments ouverte à tous. Un hommage au musicien Marcel Azzola, légende de l’accordéon,  sera rendu. Des artistes, trois noms ont été sortis du chapeau hier matin par les organisateurs. Il s’agit de la chanteuse argentine  La Yegros, prêtresse electro du chamamé et de la cumbia. Elle avait remporté un énorme succès en 2013 avec le titre «Viene de Mi». Elle viendra jeudi soir en ouverture du festival présenter son nouvel album avec un single dont les paroles reflètent notre monde «Sube La Pression»... Les accordéonistes Raúl Barboza (80 ans) et Chango Spasiuk (50 ans), déjà entendus au festival,  fêteront ensemble leur anniversaire de concert sur un rythme   lancinant de chamamé. Cette musique argentine aux racines indiennes des Guarani (mais pas que) sera prochainement inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.
A la chaleur de l’été se mêlera la ferveur du chamamé, «une prière qui se danse». Vamos !

Serge Hulpusch

Légénde photo :  Les artistes Chango Spasiuk et Raúl Barboza formeront un duo en voyage au pays du chamamé

jordans for sale basketball