Fil info
09:17Une décision injustifiable: Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/ekGgykBrxD via
08:54Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/ghdsvDC6Tt via
07:46# # - -Vienne : Nedde sera «celtico-médiévale» -> https://t.co/WMwJlmqIH0
07:42# # - -Vienne : Retour sur la pensée humaniste et universelle de Senghor -> https://t.co/zmawqv9U5Q
07:40# # - -Vienne : Partir l’esprit tranquille -> https://t.co/3475kHcz6g
07:33Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin -> https://t.co/oFWpqHR6sj
07:31Région : Valadon & Cie s'exposent au musée de la mine de Bessines (87) -> https://t.co/d282WqU23U
06:53 😍😍😍💐💐💐💐
23:06Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/aX0tB76gNW via
21:21Brive-la-Gaillarde : Le bloc rejette le projet... en bloc -> https://t.co/SzmW4iPo7T
21:10 L'irrigation est elle interdite en Corrèze
19:02 Maire de Paris? Y'a pas à dire, ça donne envie...
19:01Châteauroux : Allez, roulez petits bolides ! -> https://t.co/2dHnPTbrQ8
18:58RT : La Région soutient l'inscription au patrimoine mondial de l'humanité du désigné… https://t.co/Hp2ua6fpHg
18:58RT : Le Sud-Africain Johnny Clegg est mort d’un cancer, à l’âge de 66 ans. Sa chanson “Asimbonanga”, dédiée à Nelson Man… https://t.co/6ThFYSAv6M
18:58Indre : Du répit pour les blaireaux -> https://t.co/7FeBmZzO2y
18:53Indre : Le Berry, une terre de woofing ? -> https://t.co/i0EmKT52sV
18:53RT : "Fils de pute", “abrutis”, "je le tiens par les couilles", "c'est pour ça qu'on l'a fait entrer au gouvernement".… https://t.co/LLZTCyK06X
18:53RT : Retraites : Communiqué de FO : FO rejette une réforme paramétrique permanente https://t.co/cZCUyMS6U2 via
18:52RT : Dans les propos attribués à par , il est indiqué que je serais d'accord avec lui. C'est inexact.… https://t.co/qmUWFD7WmY
18:51RT : Castaner vient de médailler : -G. Chassaing, qui a chargé la fête de la musique à Nantes -B. Félix, lié à la mort d… https://t.co/lZuWINzRcb
18:50RT : l'Humanité du jeudi 18 juillet 2019 sur votre écran d'ordinateur avec la boutique de l'https://t.co/t9CSG7KjHthttps://t.co/NbyXL3pmm9
17:45Dordogne : Un marché incontournable -> https://t.co/ctO07OkjJ6
17:21Dordogne : Les salariés de la SOCAT inquiets pour leur avenir -> https://t.co/8qDX1hDvVM
17:02Sarlat-la-Canéda : Opération Sentinelle : pour sécuriser les zones sensibles -> https://t.co/TvDDArNG70
16:51RT : Nous sommes prêts à repartir ! Retraite, aide juridictionnelle, réforme de la carte judiciaire... Nous ne lâcherons… https://t.co/0mbJzLpr42
16:03Valençay : Deux employés de la commune honorés -> https://t.co/3S7bVzJbPe
14:56France : Annulation du concert de Thérapie Taxie -> https://t.co/8WXPQYMDvC
14:02Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/PvYtoHT5US via
13:43Corrèze : Ressource en eau : l'alerte est activée sur 142 communes -> https://t.co/82uY2Az9PB
13:18Corrèze : Erró et Argentat, une histoire de toile -> https://t.co/abQ6G1kuTm
12:55Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/HC6TQwVFxL via

Le bal en mode patrimoine

Patrimoine

Deux robes de la musicienne Yvette Horner créées par le styliste Jean-Paul Gaultier pour le bicentenaire de la Révolution de 1989 ont eu droit à un  nettoyage et à des restaurations. Des pièces majeures du futur musée Cité de l’accordéon et des patrimoines.

C’est une petite partie de l’histoire de France qui sera au cœur du futur musée Cité de l’accordéon et des patrimoines. Ce n’est pas l’étoffe des héros de la Révolution française mais bien celle de deux artistes qui vont embellir et enrichir les collections du futur musée de Tulle. La rencontre inattendue entre une musicienne hors norme, la populaire, savante et virtuose Yvette Horner et un styliste touche-à-tout, iconoclaste et provocateur Jean-Paul Gaultier, a eu lieu en 1989, année de l’anniversaire du Bicentenaire de la Révolution française.  
Jean-Paul Gaultier créera des pièces uniques pour la musicienne, icône du Tour de France, vêtements qu’elle portera notamment pour le bal «Paris Bleu, Blanc, Rouge» le 13 juillet 1989 à la Bastille. Yvette Horner est à cette époque l’égérie du styliste. Ces robes seront ensuite acquises par la Ville de Tulle lors d’une vente aux enchères le 28 mai 2005.

"Tenues de scènes"

«Il s’agit de deux tenues de scènes, plusieurs pièces en fait, qui ont appartenues à Yvette Horner. On a un bustier, une robe et une jupe qui se superposent et des boots. Le couturier avait créé plusieurs tenues de scène  pour  les fêtes du Bicentenaire dont celles-ci» précise Karine Lhomme directrice des musées. La Ville de Tulle achètera ces pièces avec également un accordéon*  à un moment de la vie de l’artiste (décédée en juin 2018) où elle se défait d’affaires personnelles.
Ces pièces de haute-couture avaient besoin de petites restaurations. «On ne met pas à neuf ses tenues de scènes. Elles ont un vécu. Elles ont été portées.On les met dans un état de présentation satisfaisant et on stoppe un état de dégradation qu’on avait pu observer, notamment sur la jupe  tricolore à paillettes, assez emblématique de cette tenue sur laquelle on avait un problème de perte de paillettes. L’idée est que ces interventions soient réversibles et qu’elles ne dégradent pas davantage ces vêtements» souligne Karine Lhomme.

"Des pièces très bien conçues"

Ces travaux ont été confiées aux mains expertes de Aline Gaillard Létrange, restauratrice de textiles installée à Brive, habilitée pour intervenir sur des pièces classées Musées de France. «On est plutôt satisfait du résultat. ça va permettre de conserver les matériaux plus longtemps. C’était vraiment une chance de pouvoir travailler sur des objets qui viennent de Tulle. Ce sont des pièces très bien conçues avec de bons matériaux, du tulle de polyamide» souligne Aline Gaillard Létrange. Le lavage délicat des pièces dont la robe en soie, plissée à l’origine, a nécessité une attention toute particulière : «J’ai utilisé un détergent sans parfum, efficace à faible concentration» précise Aline Gaillard Létrange. Le travail sur la robe à paillettes a porté sur les fils noirs et transparents, structurant les paillettes.

Un clip de présentation

En complément à cette restauration, la Ville de Tulle met en boite un clip de présentation qui accompagnera ces robes dans leur présentation dans le futur musée. La réalisation de ce clip a été rendue  possible grâce au mécénat du Groupe Sothys. Les travaux de restauration sont eux subventionnés à hauteur de 50% par la DRAC Nouvelle Aquitaine.

Serge Hulpusch

(*) Accordéon de marque Fratelli Crosio d’Yvette Horner quand elle entame ses Tours de France.  Elle assoira sa popularité en accompagnant la caravane du Tour à 11 reprises de 1952 à 1963.


Une restauration de main de maître
Aline Gaillard Létrange a été formée à l’Institut national du patrimoine (INP), une école du Ministère de la culture basée à Paris. «Elle forme les  Conservateurs de musée et les restaurateurs. On y rentre sur concours en fonction de sa spécialité. Il y en a sept : textile, peinture, sculpture, arts graphiques... Cette formation dure cinq ans et nous permet d’intervenir sur les collections Musée de France» explique la restauratrice.

Les robes d'Yvette Horner de retour à Tulle