Fil info
07:35# # - -Junien : L’oiseau rare, conté par Sandrine Gniady, c’est demain à la médiathèque -> https://t.co/tGwdvHOC7d
07:34# # - -Junien : Faites des livres : plus qu’un festival ! -> https://t.co/RwgwcP7Wak
07:30# # - : Une meilleure desserte de La Bastide pour une meilleure attractivité -> https://t.co/a5tUGGCzF6
07:27# # - -Vienne : Les militants des droits humains font bloc autour d’Aziz -> https://t.co/xZ2Oanw5UD
07:25# # - -Vienne : USEP et FOL, l’accès à l’éducation comme leitmotiv -> https://t.co/6MhDw5Q8N0
07:23Région : Pour une meilleure reconnaissance des AESH, ’un métier tout à fait essentiel -> https://t.co/b3a49EiU43
07:21Région : Reconnaître le préjudice des proches de victimes -> https://t.co/GV8EM0BkxN
07:18Région : Loi mobilité, LOM : Urgence ligne POLT argumente -> https://t.co/U0bz5uAN87
19:42Périgueux : Encéphalomyélite myalgique : malades, pas paresseux | L'Echo https://t.co/K12VIGCu5W via
19:14Saint-Maur : 2018 : une année de transition pour Familles rurales -> https://t.co/9xBxtZuAzM
19:11Nohant-Vic : Quand la maison de George Sand rencontre la musique électro -> https://t.co/jmU5xYo2xj
19:09La Châtre : Un nouvel et bel acte de solidarité du Lions Club -> https://t.co/sMn02nNTZb
19:07Saint-Gaultier : L’eau et l’assainissement font des remous -> https://t.co/iU0E1JEkQX
18:04Périgueux : Encéphalomyélite myalgique : malades, pas paresseux -> https://t.co/eLl77TB2xe
18:01Coulounieix-Chamiers : Travailler à une transition de notre société -> https://t.co/QQxLc3sX31
17:59Périgueux : La préservation de l’eau à l’honneur -> https://t.co/pB9dxmfBhQ
17:43Bergerac : Amiante : tous les exposés peuvent prétendre au préjudice d’anxiété -> https://t.co/blJRmQcLDK
17:27Bergerac : Un Grand Boum de tolérance avec les enfants de Rosette -> https://t.co/8w6X2t3ulG
17:21FAUX : La centrale photovoltaïque redonne dynamique au village -> https://t.co/wh3A0MD90u

Le street art sous toutes ses formes

Culture

La culture urbaine est chez elle à la médiathèque Eric-Rohmer jusqu’au 1er juin. De nombreux rendez-vous sont programmés et une belle expo est à découvrir. Celle-ci montre pour la toute première fois les créations de Black Sun Projection.

La street culture est mise à l’honneur à la médiathèque intercommunale Eric-Rohmer jusqu’au 1er juin à travers un grand événement regroupant une exposition, des ateliers, des concerts, une projection... Il a été lancé le 3 avril dernier au cours d’une journée d’ouverture mêlant happening, mix et vernissage.
Le mur du secteur audiovisuel vient d’être recouvert d’une fresque représentant Eric Rohmer. Le portrait du réalisateur tulliste a été réalisé de main de maître par le graffeur briviste Ynoxe à partir de coloris imposées. L’artiste a travaillé toute la journée sous les yeux des lecteurs et usagers de la médiathèque. Dans le hall, le street art se décline sous différentes formes dont certaines très originales avec une exposition en plusieurs parties. Sur les murs, des images et des panneaux explicatifs mettent en scène quelques témoignages de la culture urbaine. Dans des vitrines, le travail de la classe d’arts plastiques du lycée Edmond-Perrier sur le thème du hip-hop est présenté. On peut y admirer des baskets peintes.

Récup, street art, design et art contemporain

Juste à côté, le visiteur est invité à pénétrer avec une lampe à la lumière noire* dans un espace délimité par de grandes tentures sombres et à découvrir les créations qui s’y trouvent.
Cette expérience unique est imaginée par Estelle Gil et Jérémy Colombet, deux artistes de la région qui viennent de lancer Black Sun Projection. Il est
soudeur, elle est peintre. Leur duo allie parfaitement street art, design et art contemporain. Les artistes ont un goût prononcé pour la récupération et l’envie de donner une seconde vie aux objets, que ce soit des matériaux urbains et industriels ou des baskets d’occasion. Leurs luminaires, tableaux et chaussures sont peints à la bombe de graff. «Pour chaque pièce, deux visions sont proposées car on utilise deux sortes de peintures et deux sortes de lumière : la blanche et la noire», explique Estelle. Le résultat est ludique, coloré, unique. «On veut se faire connaître, faire vivre notre travail sur des expos et ensuite proposer aux gens de réaliser des créations sur commande», indique Jérémy. Le 25 mai, jour de clôture, chacun pourra leur amener ses baskets afin qu’ils les transforment en œuvre d’art !

Karène Bellina

(*) disponibles à l’accueil.


Concerts, projection, ateliers... jusqu'au 25 mai
Le samedi 20 avril à 20h30 : concert Cadillac, Angle mort et clignotant, à la salle des Lendemains qui Chantent, 15 euros.
Du jeudi 25 au samedi 27 avril de 13h30 à 16h30 : atelier beatmaking/mao à l’espace multimédia. A destination des plus de 15 ans, gratuit et sur inscription. Les participants suivent les trois jours d’atelier. Il sera animé par Samson Bourdarias, DJ et compositeur, beatmaker, création d’instrumentales sur Ableton Live. Venir avec son casque audio. Atelier d’écriture tout public, gratuit sur inscription. Animé par Mc Pef et Keuss 10, l’atelier permet de travailler la prise de parole en public, la musicalité et le sens du rythme.
Samedi 27 avril de 13h30 à 16h30 : atelier scratch à l’espace heure du conte avec Deadloss, DJ d’Expressions Suburbaines. La platine vinyle est l’instrument le plus cool du monde !
Jeudi 2 mai à 18h sur le parvis de la médiathèque : concert Pumpkin & Vin’s Da Cuero et open mic.
Samedi 4 mai de 14h à 17h : réalité virtuelle : king spray graffiti VR.
Samedi 11 mai à 15h30 : projection de «Wildsyle» de Charlie Ahearn.
Samedi 25 mai à partir de 13h30 : atelier beatbox, graff et breakdance. Soirée de clôture sur le marché de la gare avec un rendu des ateliers, Jalal, Mc Pef, 8 Beat et Keuss 10, Cenza, Assos de Dingos.

L'exposition est à voir jusqu'au 1er juin aux heures d'ouverture de la médiathèque.

Ynoxe graffe Rohmer