Fil info
19:05 Je ne suis (je n'étais) que lecteur et je n'ai aucune information mais l'expressio… https://t.co/I8fLtcLSAR

Les écoles en mode travaux

Education

Pendant les vacances, les écoles ne restent pas vacantes. La Ville de Tulle en profite pour réaliser son programme de travaux sur ses six sites. Câblage (informatique, alarme, contrôle d’accès), huisserie, peinture, portail, bloc sanitaire... tout y passe.

Les élus et des responsables de la Ville de Tulle ont organisé hier matin une petite visite de chantier à l’école Joliot-Curie, implantée dans le quartier de Souilhac. Le site est l’objet de travaux importants avec la mise en réseau informatique de l’ensemble de ses bâtiments qui nécessite la pause de 4 kilomètres de câblage.

Ce chantier va permettre la mise en fonction de systèmes d’alarmes anti-intrusions et de contrôle d’accès, les badges informatiques remplaçant le trousseau de clés, devenu obsolète et ingérable de nos jours.

Sur les six sites scolaires que comptent la Ville (Baticoop  rejoint Virevialle à la rentrée), l’école de la Croix de Bar est en cours d'achèvement. Il ne restera plus que celle l’école de Virevialle à équiper pour des travaux  prévus en 2020.

«Il fallait rationaliser l’accès dans les écoles. Il ne rentre que ceux qui ont besoin d’y être» souligne Dominique Grador, Première adjointe au maire, en charge des affaires scolaires.

Cela concerne entre autres les activités péri-scolaires dans le cadre de la semaine de 4,5 jours, conservée par la municipalité. Le coût du chantier de Joliot-Curie se monte à 70.000 euros.

Toutes les salles des fêtes et de sports de la ville sont d’ores et déjà équipés de ces différents systèmes de gestion.

Ces équipements ont été réalisés sur une période de quatre ans. La Ville a aussi fortement investi ces dernières années (350.000 euros) sur l’accessibilité de tous ces sites scolaires : «des dépenses absolument nécessaires» rappelle l’élue.

Au moyen matériel s’ajoutent les moyens humains comme pour les AVS (auxiliaire de vie scolaire)  qui voient leur intervention renforcée selon les situations de handicap : «Et si l’enfant ne peut pas se déplacer, la classe se déplace» assure Dominique Grador.

Des équipements pédagogiques, le  Tableau blanc interactif (TBI) est  remplacé progressivement par un Vidéoprojecteur interactif (VPI). «La demande des enseignants va croissante» constate l’élue d’un dispositif qui équipe toutes les classes élémentaires et quelques classes de maternelle.

La Ville consacre 20.000 euros par an dans le matériel informatique. Un agent municipal est en charge de sa gestion. Le coût est pris en charge par tiers par l’Etat, le Département de la Corrèze et la Ville de Tulle.

Un plan canicule en réflexion

Les épisodes de canicule ne sont plus des épiphénomènes au cœur de l’été. Le changement climatique impose à tous des adaptations, idem pour l’école. Comment accueillir au mieux les enfants quand il fait 41 degrés à l’ombre ? L’épisode de juin dernier a été géré «à la petite semaine»  constate la Première adjointe. Elle compte prendre les devants via «un plan préalable qui puisse être une offre auprès des écoles où les élèves seront accueillis. Je n’accepte pas qu’on ferme les écoles. Ça ne sert qu’à transférer le problème sur les parents». Des lieux alternatifs (cinéma, forêt, salles...) pourraient  pallier ces coups de chaud.

Serge Hulpusch