Mouvement de grève à l’hôpital d’Ussel

Social

A l’appel de l'intersyndicale  CFDT-CGT-FO, environ 70 personnes se sont rassemblées hier en début d’après-midi devant l’hôpital d’Ussel.

«Nous sommes en grève, mais pas pour l’appel national, on souhaite défendre notre hôpital d’Ussel»  expliquent en chœur une infirmière, une aide-soignante et une ASH du service médecine. «Globalement, il y a un problème de manque de personnel et de manque de matériel : en bref, de  moyens. Et on a surtout, dans notre service, un gros problème de médecin. En soins palliatifs notre médecin est parti et n’a pas été remplacé. Il y a bien des médecins remplaçants, mais ils ne sont pas formés aux soins palliatifs et ils changent toutes les semaines. Le résultat est qu’on encaisse
le mécontentement, bien compréhensible  des patients et de leurs familles... En prime, le matériel est vétuste, nos conditions de travail sont difficiles, on enchaîne les heures supplémentaires et on n’est pas valorisées»...
Certains gilets jaunes étaient également venus apporter leur soutien au personnel de santé «Cet hôpital va au delà de la Corrèze» exposait l’un d’eux venu du Cantal limitrophe.
«ça fait partie de nos causes, comme tous les services publics. On éloigne de plus en plus les soins, on supprime les lignes de train, et on crie à la pollution ! Le manque à gagner est inadmissible. Les délais de rendez-vous sont trop importants, pour les cliniques privées, il faut avoir les moyens. Il faut aussi compter les frais de déplacement et les jours de congés posés» pestait amèrement un Ussellois.

nike air zoom pegasus 33 Sale -75% OFF Cheap nike pegasus 33 women's Store