Fil info
19:05 — Je ne suis (je n'étais) que lecteur et je n'ai aucune information mais l'expressio… https://t.co/I8fLtcLSAR

manifestation

© Droits réservés

La randonnée de la liberté

Près de 200 personnes ont participé, samedi après-midi, à la randonnée revendicative organisée par Corrèze Environnement autour du Château de la Grènerie à Salon-la-Tour. Les marcheurs réclament le...
© Droits réservés

150 personnes pour demander la libération de Bobo

Hier soir, Ă  l’appel du RESF19, du Secours Populaire, de la Ligue des Droits de l’Homme, du Sporting Club Tulliste et de Peuple et Culture, 150 personnes se sont rĂ©unies Ă  Tulle pour...
© Droits réservés

Les ambulanciers manifestent leur ras-le-bol

Les ambulanciers corrĂ©ziens ont exprimĂ© leur colère hier Ă  Tulle. Ils demandent le respect de la convention du service d’urgence et de soins Ă  la personne et la revalorisation de la garde...
Collectif pour la paix entre Israéliens et Palestiniens

Après une première manifestation le 19 juillet et des veilles toute la semaine, le collectif pour une paix durable et juste entre Palestiniens et Israéliens s’est retrouvé samedi matin place Bonnyaud à Guéret pour «défendre la paix», assure Marie-Hélène Pouget-Chauvat, secrétaire fédérale du Part

Social

Ils étaient environ 250 (180 à Périgueux et 70 à Bergerac) hier à avoir répondu à l’appel de la seule Cgt pour cette manifestation contre le «pacte de responsabilité»

Mobilisation citoyenne

C’est hier, jour du passage en conseil des ministres du projet de la réforme territoriale que les élus de Limousin Terre de Gauche, ont choisi de lancer leur appel du 18 juin. Un rassemblement était organisé devant la Préfecture à Limoges. Une centaine de personnes était présente.

Manifestation

A l’appel de l’intersyndicale CFDT, CGT, CFTC, FSU, Solidaires et Unsa, 400 personnes ont défilé dans les rues de la préfecture de la Corrèze hier. FO, qui a mobilisé ses troupes de son côté, a rejoint le cortège. Cela fait sept ans que tous les syndicats de la fonction publique n’avaient pas été réunis pour appeler à la mobilisation. «Cela prouve bien qu’il y a un malaise», constate Jean-Louis Puydebois de la FSU. Baisse du pouvoir d’achat depuis dix ans, gel des salaires depuis quatre ans avec une possible prolongation jusqu’en 2017, suppressions de poste, dégradations des conditions de travail...

Pages