Fil info
23:39 — Creuse : FNE 23 : nouvelle association qui préserve la nature creusoise, y compris des éoliennes | L'Echo… https://t.co/Qa3j5YQ9rF

terrorisme

© Droits réservés

Fusillade à Strasbourg: "du sang et des douilles" sous les illuminations de Noël

Fusillade Ă  Strasbourg: "du sang et des douilles" sous les illuminations de NoĂ«l   "Un monsieur par terre, du sang et des douilles de balles", c'est ce qu'a...
© Droits réservés

Trois suspects sous mandats d’arrêt

L’enquĂŞte sur l’attentat de la rue des Rosiers vient de s’accĂ©lĂ©rer, 32 ans après, avec la dĂ©livrance de mandats d’arrĂŞt internationaux contre trois suspects d’...
© Droits réservés

Les « sages » entérinent la déchéance de nationalité

Le Conseil constitutionnel a validĂ© hier la dĂ©chĂ©ance de la nationalitĂ© française d’un jihadiste franco-marocain condamnĂ© pour terrorisme, ce dont le gouvernement s’est aussitĂ´t fĂ©licitĂ©...
Geneviève Hémard, plasticienne en Creuse, à Châtelus-le-Marcheix, est la belle-fille de Cabu. Elle a grandi dans cette famille recomposée comme on dit aujourd’hui et a vécu au rythme des engagements de Cabu et de sa mère. Geneviève Hémard se souvient pour

L’humour a pris une sacrée claque, quand tombèrent, dans les locaux du journal Charlie Hebdo, ceux dont le métier était de faire rire, avec impertinence et liberté. Tombèrent aussi ceux qui avaient pour mission de protéger les premiers. Parmi ces douze victimes figurait le dessinateur Cabu.

Charlie Hebdo

«Ils jouaient de la dérision comme d’une arme de précision ; la critique parfois a des accords majeurs ; qui font rire les enfants mais pas les dictateurs ; de n’importe quel pays, de n’importe quelle couleur ; l’expression est un cri qui vient du fond du cœur».

Emmanuel Vire. Le secrétaire général du Syndicat national des journalistes CGT (SNJ-CGT) déposait hier une gerbe devant le siège de Charlie Hebdo.

Emmanuel Vire, secrétaire général du SNJ-CGT, réagit au massacre à Charlie Hebdo et livre son analyse de l’impact produit dans la profession et dans la société.

Rassemblement. Une marche républicaine est organisée dimanche à Paris. Les différents partenaires se sont réunis hier pour l’organiser, se heurtant à des tentatives du FN d’intégrer le cortège.

La grande marche républicaine prévue initialement samedi à Paris a finalement été reportée à dimanche, 15 heures, au départ de la place de la République pour se rendre à la place de la Nation.

Lendemains. Saïd et Cherif Kouachi, suspectés d’être les auteurs de l’attentat contre Charlie Hebdo, étaient activement recherchés hier soir dans une zone rurale située au nord de Paris.

Jeudi, la France entière n’aura eu d’yeux, de coeur et d’esprit que pour se consacrer à la mémoire des victimes de l’attentat perpétré la veille contre Charlie Hebdo.

Charlie Hebdo

La place de la République de Châteauroux était noire de monde, d’une foule compacte et unie. Près de 2000 personnes se sont rassemblées hier soir à 18 h 15, suite l’appel lancé dans la matinée par quelques étudiants du lycée Pierre et Marie Curie.

Corrèze. Attentat contre charlie Hebdo

Avant de faire la Une des journaux de par le monde, les frères Chérif et Saïd Kouachi, auteurs présumés de l’attentat commis à Paris au siège du journal Charlie Hebdo, ont passé une partie de leur adolescence en Corrèze à Treignac.

Charlie Hebdo

Les hommages aux victimes de l’attentat dont a été l’objet le journal satirique Charlie Hebdo mercredi à Paris se sont poursuivis encore hier. La journée a été marquée par plusieurs rassemblements, à commencer par celui des lycéens qui s’est poursuivi par une manifestation.

TĂ©moignage

Professeur à l’ESPE (école supérieure du professorat et de l'éducation), chef de chœur et chroniqueur à Radio Balistiq, Christophe Sibille a bien connu l’équipe de Charlie Hebdo.

Hommage

Bouleversé, choqué, abasourdi, écœuré... Les mots, les adjectifs manquent pour qualifier les sentiments que l’on a pu avoir après le drame qui s’est déroulé dans les locaux de  Charlie Hebdo mercredi en fin de matinée.

Pages