Fil info
11:02 — hélas ne pourra pas lui rendre hommage
20:08 — La mort de Poupou... Un choc. On le croyait immortel... Grâce à , j'avais pu recueillir de nombreux témoi… https://t.co/DXXy23JzAW

terrorisme

© Droits réservés

Fusillade à Strasbourg: "du sang et des douilles" sous les illuminations de Noël

Fusillade Ă  Strasbourg: "du sang et des douilles" sous les illuminations de NoĂ«l   "Un monsieur par terre, du sang et des douilles de balles", c'est ce qu'a...
© Droits réservés

Trois suspects sous mandats d’arrêt

L’enquĂŞte sur l’attentat de la rue des Rosiers vient de s’accĂ©lĂ©rer, 32 ans après, avec la dĂ©livrance de mandats d’arrĂŞt internationaux contre trois suspects d’...
© Droits réservés

Les « sages » entérinent la déchéance de nationalité

Le Conseil constitutionnel a validĂ© hier la dĂ©chĂ©ance de la nationalitĂ© française d’un jihadiste franco-marocain condamnĂ© pour terrorisme, ce dont le gouvernement s’est aussitĂ´t fĂ©licitĂ©...
Plan vigipirate

A la suite de l’attaque de Charlie Hebdo et à la fusillade de Montrouge, le plan Vigipirate « alerte attentat » a été mis en œuvre sur le territoire de la région parisienne.

5.000, 6.000, 10.000, difficile d’évaluer la foule présente hier matin au parc Victor-Thuillat à Limoges pour le rassemblement initié par le Club de la presse du Limousin en soutien à Charlie Hebdo.

Charlie Hebdo

Les contributions de quelques dessinateurs du salon " Papiers d'actu " (Le Poinçonnet, dans l'Indre).

Attentat contre Charlie Hebdo
 
 
 

Hier midi, une grande partie du personnel communal et intercommunal, ainsi que des élus et quelques autres personnes averties et solidaires, se sont rassemblés, le visage grave, devant l'hôtel de ville en milieu de journée.  La population castraise, digne, a témoigné de son immense indignation.

Portraits. Parmi les victimes, les plus grands noms de l’irrévérence à la française qui, par un coup de crayon ou un éclat de plume, faisaient jaillir l’intelligence crue d’un humour aussi jouissif qu’essentiel.

â–  Charb

Réactions. L’ensemble des formations politiques commente l’exceptionnelle gravité de l’attentat.

«Choc » face à «un attentat d’une exceptionnelle gravité »: tels ont été les mots de François Hollande après l’attentat au siège du journal Charlie Hebdo, un « choc » et une « horreur » partagés par l’ensemble des partis politiques.

Résistance. Aiguillon de la presse française depuis 45 ans, « Charlie » est resté, par de là menaces, interdits et même démons internes, le creuset d’une satire préférant « mourir debout que vivre à genoux ».

Symbole d’une presse libre, frondeuse et anticléricale, l’hebdomadaire satirique avait déjà été la cible ces dernières années de menaces et d’un incendie criminel après la publication de caricatures de Mahomet.

Evénement. Un commando a ouvert le feu hier dans les locaux de Charlie Hebdo, faisant 12 morts. 100 000 personnes ont rendu hommage aux victimes. Le Raid débutait en soirée une action contre 3 suspects.

12 morts, 10 blessés dont quatre gravement. Hier, vers 11h20, deux hommes cagoulés, vêtus de noir et armés de kalachnikov entrent dans le 10 rue Nicolas-Appert du 11e arrondissement, dans l’Est de Paris.

Lazarevic. Le dernier otage français a retrouvé ses proches et le territoire national hier matin tandis que les cisconstances de sa libération faisaient débat.

Serge Lazarevic, le dernier otage français, est rentré en France hier après trois ans de captivité au Sahel aux mains d’Al- Qaïda.

Pages