Fil info
18:52 — La fabrique d’un journal. Imprimerie Rivet. Éditeur de . Colère aussi de savoir que l’, après… https://t.co/UrC2sD3iXM
14:19 — Formidable 👍
13:42 — Le surnom de "Poupou" lui a été donné par un journaliste du quotidien communiste du Centre, di… https://t.co/iG6trKRIOz

Palestine

© Droits réservés

Journées du patrimoine palestinien

Les Amis de Jayyous invitent Ă  trois jours d’exploration et d’Ă©changes gĂ©opolitiques. Depuis 15 annĂ©es, l’association n’a de cesse d’apporter des Ă©lĂ©ments de...
© Droits réservés

Cet Etat qui enferme des enfants

La Palestine reste encore aujourd’hui une terre occupĂ©e oĂą le droit international est bafouĂ© par l’occupant, l’Etat israĂ©lien, en toute impuninitĂ©, tandis que la vie quotidienne y...
© Droits réservés

Les Amis de Jayyous dénoncent les massacres des enfants en Palestine

Les Amis de Jayyous avaient appelĂ© Ă  un rassemblement samedi matin sur le parvis du théâtre municipal de Brive pour sensibiliser l’opinion publique aux massacres des enfants en Palestine. La...
Gaza. Le lourd bilan des pertes dans la population civile suscite de plus en plus de critiques àl’encontre d’Israël.

La population de la bande de Gaza a de nouveau payé un lourd tribut jeudi à l’opération militaire israélienne contre le Hamas, notamment quand un obus a touché une école de l’ONU où avaient trouvé refuge des Palestiniens.

Sans la France. Israël a été accusé par l’ONU de possibles crimes de guerre. Une enquête indépendanteest demandée, ainsi que la « protection immédiate et internationale » des Palestiniens.

Une commission d’enquête indépendante et internationale envoyée à Gaza et chargée de dresser la liste « des violations et des crimes perpétrés » et « d’identifier ceux qui en sont responsables » en vue de les juger et de « mettre fin à l’impunité ».

Dordogne / Palestine

Hier plus de 300 personnes ont manifesté dans le calme en soutien au peuple palestinien et pour dénoncer le massacre qui s’y déroule depuis plusieurs semaines dans l’indifférence du gouvernement français.

Gaza

Alors que John Kerry et Ban Ki-moon se pressent au Caire pour tenter d’imposer un « cessez-le-feu » celui-ci devrait se faire sans condition, alors qu’Israël poursuit son offensive.

Proche-Orient. Plus de 100 Palestiniens et 13 soldats de Tsahal ont été tués hier. Le pire bilan depuis le début de l’offensive israélienne le 8 juillet dernier faisant état de près de 450 morts.

Au moins 434 Palestiniens ont été tués depuis le début du conflit à Gaza, dont plus d’une centaine rien qu’hier, en faisant la journée la plus sanglante depuis le début le 8 juillet de l’offensive israélienne contre l’enclave palestinienne.

Manifestation

Samedi, le collectif creusois pour une paix juste et durable se réunissait devant la mairie de Guéret pour dénoncer les attaques et les pratiques coloniales contre la Palestine.

Soutien Ă  la Palestine

Les autorités ont interdit des manifestations de soutien aux Palestiniens, prévues ce week-end à Paris, suscitant la colère d’organisateurs qui ont décidé de saisir la justice pour obtenir gain de cause. D’autres manifestations sont prévues samedi dans plusieurs grandes villes françaises.

Guerre. Alors qu’Israël a franchi un palier en intervenant sur terre à Gaza, les négociations pour un cessez-le-feu se déplacent vers la Turquie qui, avec le Qatar, travaille à un plan intégrant le Hamas.

Il y a désormais 274 morts palestiniens, plus de 2000 blessés et le nombre de réfugiés a doublé hier, portant à 4 000 le nombre de personnes cherchant refuge dans l’un des 34 camps de l’agence de l’ONU à Gaza.

Gaza. A 15 heures hier, les raids aériens et les tirs de roquette ont repris. Si un cessez-le-feu n’a pas été conclu entre le Hamas et Israël, les négociations dans ce sens se poursuivent en Egypte.

Cinq heures. Le trêve humanitaire demandée par l’ONU pour permettre à la population gazaouie de se ravitailler et de se soigner, et acceptée par le Hamas et les autorités israéliennes n’a duré que le temps prévu initialement.

Proche-Orient. 208 morts et plus de 1500 blessés depuis le début de l’opération israélienne.

Israël a demandé hier à 100.000 habitants du nord de la bande de Gaza d’évacuer leur domicile, un appel qui n’a pas entraîné d’exode bien que l’armée ait intensifié ses bombardements après l’échec d’une initiative de trêve.

Pages