Charlie Hebdo

© Droits réservés

Toujours « Charlie » un an après

Les attentats de janvier 2015, elles s’en souviendront encore longtemps.Un an après, trois jeunes filles de dix-sept ans, Jeanne, Marion et Oriane, Ă©lèves en terminale au lycĂ©e Jean Giraudoux Ă ...
© Droits réservés

Les écoles visées par des menaces anonymes

Les Ă©coles maternelle et primaire d'Allassac ont chacune reçu une lettre de menace le 13 janvier dernier, moins d'une semaine après les attentats de Charlie Hebdo. Le mĂŞme message, «...
© Droits réservés

Coup de filet dans la mouvance jihadiste

Douze personnes ont Ă©tĂ© interpellĂ©es dans la nuit de jeudi Ă  vendredi en rĂ©gion parisienne et placĂ©es en garde Ă  vue dans l’enquĂŞte sur les attentats de la semaine dernière Ă  Paris. Ces huit...
Charlie

Après les événements tragiques survenus en fin de semaine à Charlie Hebdo, puis à Montrouge et à Vincennes, les Creusois se sont largement mobilisés.

Charlie Hebdo mobilise à Guéret

Dernière étape pour les marcheurs devant le Mémorial de la Résistance. Ils ont entonné une Marseillaise et applaudi un long moment avant de crier "Vive la République", puis quelques "Vive la Liberté".

Charlie Hebdo mobilise à Guéret

Un cortège impressionnant de 5 000 personnes. Une mobilisation d'ampleur qui a observé une minute de silence devant les médias creusois.

Marche Charlie Hebdo

Dimanche matin, à partir de 10 heures, 5 000 personnes se sont mobilisées à Guéret pour la marche de soutien à Charlie Hebdo et toutes les victimes.

Par ailleurs, plus de 1 000 participants sont recensés à La Souterraine.

Abdennour Bidar. Redoutant les amalgames, ce philosophe défend une religion au sujet de laquelle il n’a cependant jamais ménagé ses critiques.

Philosophe spécialiste de l’islam, Abdennour Bidar a notamment publié L’islam sans soumission et Histoire de l’humanisme en Occident*.

Assauts. Les forces de l’ordre ont dû mettre fin à deux prises d’otages menées simultanément à Dammartin et à Paris après une semaine effroyable : depuis l’attaque contre Charlie Hebdo, le bilan total est de 20 morts.

Les frères Kouachi, auteurs présumés de l’attentat sanglant contre Charlie, ont été tués hier, ainsi qu’un autre preneur d’otages déjà condamné pour islamisme radical, Amedy Coulibaly, au terme d’une journée dramatique marquée par une prise d’otage meurtrière en plein Paris.

Charlie

Marine Valadour est une jeune tulliste expatriée au Brésil qui travaille chez un tour opérateur à Belo Horizonte (état du Mina Gerais). Elle nous a adressé la photo des «Une» des journaux nationaux et régionaux de ce pays.

Belo Horizonte, 8 janvier.

Geneviève Hémard, plasticienne en Creuse, à Châtelus-le-Marcheix, est la belle-fille de Cabu. Elle a grandi dans cette famille recomposée comme on dit aujourd’hui et a vécu au rythme des engagements de Cabu et de sa mère. Geneviève Hémard se souvient pour

L’humour a pris une sacrée claque, quand tombèrent, dans les locaux du journal Charlie Hebdo, ceux dont le métier était de faire rire, avec impertinence et liberté. Tombèrent aussi ceux qui avaient pour mission de protéger les premiers. Parmi ces douze victimes figurait le dessinateur Cabu.

Charlie Hebdo

«Ils jouaient de la dérision comme d’une arme de précision ; la critique parfois a des accords majeurs ; qui font rire les enfants mais pas les dictateurs ; de n’importe quel pays, de n’importe quelle couleur ; l’expression est un cri qui vient du fond du cœur».

Emmanuel Vire. Le secrétaire général du Syndicat national des journalistes CGT (SNJ-CGT) déposait hier une gerbe devant le siège de Charlie Hebdo.

Emmanuel Vire, secrétaire général du SNJ-CGT, réagit au massacre à Charlie Hebdo et livre son analyse de l’impact produit dans la profession et dans la société.

Pages