Fil info
19:05 — Je ne suis (je n'étais) que lecteur et je n'ai aucune information mais l'expressio… https://t.co/I8fLtcLSAR
12:40 — On apprend que les Gilets Jaunes de Haute-Corrèze viennent d’ouvrir leur nouvelle Maison du Peuple dans l’ancien Tr… https://t.co/DNFqfLJq3Y

Charlie Hebdo

© Droits réservés

Toujours « Charlie » un an après

Les attentats de janvier 2015, elles s’en souviendront encore longtemps.Un an après, trois jeunes filles de dix-sept ans, Jeanne, Marion et Oriane, Ă©lèves en terminale au lycĂ©e Jean Giraudoux Ă ...
© Droits réservés

Les écoles visées par des menaces anonymes

Les Ă©coles maternelle et primaire d'Allassac ont chacune reçu une lettre de menace le 13 janvier dernier, moins d'une semaine après les attentats de Charlie Hebdo. Le mĂŞme message, «...
© Droits réservés

Coup de filet dans la mouvance jihadiste

Douze personnes ont Ă©tĂ© interpellĂ©es dans la nuit de jeudi Ă  vendredi en rĂ©gion parisienne et placĂ©es en garde Ă  vue dans l’enquĂŞte sur les attentats de la semaine dernière Ă  Paris. Ces huit...
Attentat contre Charlie Hebdo
 
 
 

Hier midi, une grande partie du personnel communal et intercommunal, ainsi que des élus et quelques autres personnes averties et solidaires, se sont rassemblés, le visage grave, devant l'hôtel de ville en milieu de journée.  La population castraise, digne, a témoigné de son immense indignation.

Limoges-Attentat contre Charlie Hebdo

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées ce jeudi matin, au Parc Victor-Thuillat à Limoges, pour crier leur incompréhension et leur colère contre les auteurs de l'attentat qui a fait 12 morts dans les locaux de Charlie Hebdo, ce mercredi 7 janvier.

Portraits. Parmi les victimes, les plus grands noms de l’irrévérence à la française qui, par un coup de crayon ou un éclat de plume, faisaient jaillir l’intelligence crue d’un humour aussi jouissif qu’essentiel.

â–  Charb

Réactions. L’ensemble des formations politiques commente l’exceptionnelle gravité de l’attentat.

«Choc » face à «un attentat d’une exceptionnelle gravité »: tels ont été les mots de François Hollande après l’attentat au siège du journal Charlie Hebdo, un « choc » et une « horreur » partagés par l’ensemble des partis politiques.

Résistance. Aiguillon de la presse française depuis 45 ans, « Charlie » est resté, par de là menaces, interdits et même démons internes, le creuset d’une satire préférant « mourir debout que vivre à genoux ».

Symbole d’une presse libre, frondeuse et anticléricale, l’hebdomadaire satirique avait déjà été la cible ces dernières années de menaces et d’un incendie criminel après la publication de caricatures de Mahomet.

Evénement. Un commando a ouvert le feu hier dans les locaux de Charlie Hebdo, faisant 12 morts. 100 000 personnes ont rendu hommage aux victimes. Le Raid débutait en soirée une action contre 3 suspects.

12 morts, 10 blessés dont quatre gravement. Hier, vers 11h20, deux hommes cagoulés, vêtus de noir et armés de kalachnikov entrent dans le 10 rue Nicolas-Appert du 11e arrondissement, dans l’Est de Paris.

L’attentat qui a frappé l’équipe du journal Charlie Hebdo à Paris a endeuillé la France entière. Les témoignages de soutien affluent. Entre tristesse et volonté de résister à l’ignoble, plusieurs rassemblements ont eu lieu partout en France et dans notre

Citoyens, politiques, mem-bres d’association, institutionnels... L’émoi est général en France face à l’attentat qui a fait 10 morts dans l’équipe de Charlie Hebdo et 2 policiers... Les gens se sont mobilisés massivement dès hier soir.

Soutien Ă  Charlie Hebdo

Ce mercredi vers 17 h 30, sur la place Gambetta devant la cathédrale de Tulle, plus de 300 personnes ont répondu à un appel lancé dans la journée sur les réseaux sociaux pour rendre hommage aux victimes de l’attentat perpétré au siège du Journal Charlie Hebdo à Paris.

Pages